Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Roberto Zucco
Théâtre Gérard Philippe  (Saint-Denis)  février 2016

Comédie dramatique de Bernard-Marie Koltès, mise en scène de Richard Brunel, avec Axel Bogousslavsky, Noémie Develay-Ressiguier, Évelyne Didi, Nicolas Hénault, Valérie Larroque, Pio Marmaï, Babacar M’Baye Fall, Laurent Meininger, Luce Mouchel, Tibor Ockenfels, Lamya Regragui, Christian Scelles, Samira Sedira et Thibault Vinçon.

Dernière pièce de Bernard-Marie Koltès, "Roberto Zucco" est un texte où règne la mort, l'obscur, l'impossible retour au monde lumineux d'avant la chute consacrée par le meurtre du père.

Composée de saynètes juxtaposées, "Roberto Zucco" ne donne pas toujours le sentiment d'une continuité logique comme a réussi à lui trouver ici Richard Brunel. Avec ses échafaudages et ses parois coulissantes, il ne perd jamais le tempo rythmé qu'il s'est donné et la succession de personnages baignant dans des atmosphères différentes ne nuit pas à l'unité de l'ensemble.

Metteur en scène d'opéras, Richard Brunel sait particulièrement bien faire se déplacer les figurants, réussir à les amalgamer pour donner l'illusion d'un monde grouillant, d'une plèbe qui se délecte des crimes de Zucco et de sa folie sanglante.

Sous sa baguette créative, on ne peut s'empêcher de trouver beaucoup de points communs entre Roberto Zucco avec "M. le Maudit", lui aussi traqué par la pègre, lui aussi éliminé par un lumpen prolétariat qui redécouvre l'instinct de la meute.

Si la pièce fonctionne spectaculairement, dans un monde d'ordures stylisé par un abus de sacs plastiques bleus et blancs, elle n'est plus qu'une machinerie efficace qui cache habilement, il faut oser l'écrire, un texte assez pauvre, assez attendu, assez convenu et bien daté à l'heure où les hécatombes qui frappent ont besoin de plus de deux mains pour qu'on fasse le compte de leurs victimes.

Assassin métaphorique, pour ne pas dire poétique, Roberto Zucco, que Koltès avait mis scandaleusement dans les pas du vrai Roberto Succo, n'incarne plus qu'un mal anecdotique, daté, incarné par un Pio Marmaï poupin, peu affuté et, au final, pas très convaincant.

Plus criminel d'opérette que d'opéra, il a le visage charmant d'un beau garçon bien trop calme dans l'expression de sa folie et n'est absolument pas le double tragique d'un jeune dramaturge touché par une injuste maladie. Dès lors, le roi est nu et c'est plus dans un épisode d'une série américaine que dans un film expressionniste allemand que Richard Brunel finit par plonger ses comédiens.

On pourra prendre du plaisir à ce "soap opera", chewing-gum des yeux plus que réflexion sur une dérive criminelle aux accents métaphysiques. Dès lors, la belle distribution sera surtout l'occasion de numéros d'acteurs parmi lesquels on retiendra évidemment celui d'Evelyne Didi et celui d'Alex Bogousslavsky qui d'un non-rôle fait un joli moment de théâtre, apportant une fantaisie bienvenue dans une version qui en manque par trop.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=