Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dans la solitude des champs de coton
Théâtre des Bouffes du Nord  (Paris)  février 2016

Comédie dramatique de Bernard-Marie Koltès, mise en scène par Roland Auzet, avec Anne Alvaro et Audrey Bonnet.

En quelques répliques, ou plus exactement quelques monologues, la cause est entendue : "Dans la solitude des champs de coton" est l'une des œuvres les plus fortes de Bernard-Marie Koltès, celle où fonctionne le mieux son "lyrisme trivial", celle où il se hisse hors de l'anecdote pour atteindre un niveau supérieur, celui d'un vrai tragique contemporain.

Organisée autour du thème du "deal", de l'échange, sans que sa nature soit clairement définie, "Dans la solitude des champs de coton" est aussi un duel à fleuret non moucheté entre le vendeur et l'acheteur.

Dans la version proposée par Roland Auzet, au lieu de concerner deux hommes, voire un homme blanc et un homme noir, le "deal" oppose deux femmes. Cette nouveauté ne gêne en rien le déroulé de la pièce, n'induit aucun contresens. Surtout qu'avec sa voix grave de fumeuse, son pantalon et son blouson, Anne Alvaro compose une "dealeuse" bien masculine face à une Audrey Bonnet, elle aussi, très "mec".

La pièce fonctionne donc à merveille, épurée de tout décor, délestée de toute violence excessive. On est loin de certaines versions "destroy" où les chiens évoqués dans le texte apparaissaient sous la forme de molosses menaçants.

Mais pour briser le beau classicisme de son travail, Roland Auzet a cru utile d'équiper acteurs et spectateurs de "casques audio". On oserait presque écrire de "casques odieux" tant ils constituent une épreuve pour l'amateur de beaux textes dits par de belles voix.

Certes, au début de la représentation, les spectateurs étant massés dans la pénombre au centre de la scène, pendant que les actrices se rencontrent au balcon, le casque pouvait se justifier. Mais, une fois le rendez-vous acté, les deux protagonistes se retrouvent au cœur de la scène et les spectateurs ont repris leurs places normales.

Dès lors, sauf à deux ou trois courts moments, Anne Alvaro et Audrey Bonnet occupent l'espace central de la scène des Bouffes du Nord. Hélas, malgré cela, la quasi-unanimité du public garde sur sa tête ses écouteurs. Quelle hérésie !

On pense au spectateur qui voit un chef-d'oeuvre du cinéma noir et blanc en version colorisée. Ici, il écoute - avec une "musak" de fond composée par Roland Auzet lui-même - des voix FM, modulées par l'appareil... alors que s'il enlève son casque, il entendrait parfaitement les deux actrices.

Quand on pense à l'acoustique des Bouffes du Nord, qui a valorisé des centaines de voix magnifiques, on est triste pour ceux qui préfèrent avoir les oreilles compressées que libres d'entendre les belles voix de ces deux comédiennes d'exception.

Car Anne Alvaro et Audrey Bonnet permettent d'oublier cette irritante - et sans doute très coûteuse - afféterie sonore qui n'apporte absolument rien, sauf peut-être quelques désagréments hygiéniques si les casques ne sont pas régulièrement nettoyés.

Elles portent haut le verbe de Koltès, dans une pièce qui est désormais un classique, résistant au temps et à toutes les lubies des metteurs en scène.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=