Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dans la solitude des champs de coton
Théâtre des Bouffes du Nord  (Paris)  février 2016

Comédie dramatique de Bernard-Marie Koltès, mise en scène par Roland Auzet, avec Anne Alvaro et Audrey Bonnet.

En quelques répliques, ou plus exactement quelques monologues, la cause est entendue : "Dans la solitude des champs de coton" est l'une des œuvres les plus fortes de Bernard-Marie Koltès, celle où fonctionne le mieux son "lyrisme trivial", celle où il se hisse hors de l'anecdote pour atteindre un niveau supérieur, celui d'un vrai tragique contemporain.

Organisée autour du thème du "deal", de l'échange, sans que sa nature soit clairement définie, "Dans la solitude des champs de coton" est aussi un duel à fleuret non moucheté entre le vendeur et l'acheteur.

Dans la version proposée par Roland Auzet, au lieu de concerner deux hommes, voire un homme blanc et un homme noir, le "deal" oppose deux femmes. Cette nouveauté ne gêne en rien le déroulé de la pièce, n'induit aucun contresens. Surtout qu'avec sa voix grave de fumeuse, son pantalon et son blouson, Anne Alvaro compose une "dealeuse" bien masculine face à une Audrey Bonnet, elle aussi, très "mec".

La pièce fonctionne donc à merveille, épurée de tout décor, délestée de toute violence excessive. On est loin de certaines versions "destroy" où les chiens évoqués dans le texte apparaissaient sous la forme de molosses menaçants.

Mais pour briser le beau classicisme de son travail, Roland Auzet a cru utile d'équiper acteurs et spectateurs de "casques audio". On oserait presque écrire de "casques odieux" tant ils constituent une épreuve pour l'amateur de beaux textes dits par de belles voix.

Certes, au début de la représentation, les spectateurs étant massés dans la pénombre au centre de la scène, pendant que les actrices se rencontrent au balcon, le casque pouvait se justifier. Mais, une fois le rendez-vous acté, les deux protagonistes se retrouvent au cœur de la scène et les spectateurs ont repris leurs places normales.

Dès lors, sauf à deux ou trois courts moments, Anne Alvaro et Audrey Bonnet occupent l'espace central de la scène des Bouffes du Nord. Hélas, malgré cela, la quasi-unanimité du public garde sur sa tête ses écouteurs. Quelle hérésie !

On pense au spectateur qui voit un chef-d'oeuvre du cinéma noir et blanc en version colorisée. Ici, il écoute - avec une "musak" de fond composée par Roland Auzet lui-même - des voix FM, modulées par l'appareil... alors que s'il enlève son casque, il entendrait parfaitement les deux actrices.

Quand on pense à l'acoustique des Bouffes du Nord, qui a valorisé des centaines de voix magnifiques, on est triste pour ceux qui préfèrent avoir les oreilles compressées que libres d'entendre les belles voix de ces deux comédiennes d'exception.

Car Anne Alvaro et Audrey Bonnet permettent d'oublier cette irritante - et sans doute très coûteuse - afféterie sonore qui n'apporte absolument rien, sauf peut-être quelques désagréments hygiéniques si les casques ne sont pas régulièrement nettoyés.

Elles portent haut le verbe de Koltès, dans une pièce qui est désormais un classique, résistant au temps et à toutes les lubies des metteurs en scène.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=