Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Merci Patron !
François Ruffin  février 2016

Réalisé par François Ruffin. France. Documentaire. 1h24 (Sortie le 24 février 2016).

Enfin un peu de beurre dans les épinards de l'ultra-gauche avec "Merci Patron !" de François Ruffin.

Pour son premier film, le trublion des médias, maître d'oeuvre de "Fakir", une revue picarde qui se porte comme un charme vénéneux, va leur requinquer le moral.

Ce Tintin radical est en effet parti en guerre contre LVMH et son milliardaire de PDG, le sympathique Bernard Arnault. Oh ! Il ne s'agit pas d'une guerre sanglante ni d'une guérilla dans les champs de betteraves de la Picardie. Ruffin, omniprésent comme un Michael Moore rigolard, a préféré la guerre secrète.

Si l'on avait le sens de la formule, on dirait que "Merci Patron !" pourrait être un épisode de "Mission impossible chez les ch'tis". Avec micros cachés dans la maison nordiste sans chauffage de la famille Klur, avec coups tordus et manipulations pour attirer les séides du grand chef du luxe français dans un piège diabolique.

Objectif : faire cracher 25 000 euros à l'homme le plus riche de France et faire obtenir un CDI chez Carrefour à Serge Klur.

Travaillant dans une usine Kenzo du Nord appartenant à Monsieur Arnault, Serge et sa femme Jocelyne ont été, comme plusieurs centaines d'autres, victimes de la délocalisation hors de France de ce fleuron de l'industrie textile. Sur les conseils du rusé Ruffin, les Klur, criblés de dettes, menacent de médiatiser leurs déboires.

Comme la gauche vient d'arriver au pouvoir et que le très droitier Bernard croit qu'elle est encore bolchévique et pas pré-macronesque, il craint que les moustiques Klur puissent le piquer...

Et il décide de cracher au bassinet quelques dizaines de milliers d'euros pour que ces galeux se taisent. Toute la suite va être filmée en caméras cachées et devrait étonner - et faire rire - plus d'un Saint Thomas qui a besoin de voir pour croire la vraie nature du capitalisme.

Bien sûr, François Ruffin mérite d'être bastonné et n'est pas exempt de reproches : pour une famille Klur de sauvée, combien toujours au RSA ou aux Restos du cœur ?

Et puis, son narcissisme à la "Moore", avec filmage de ses enfants mignons, bien loin de l'auto-dérision d'un Pierre Carles pose problème. David Ruffin seul contre Bernard Goliath, ce combat de catch catch médiatique titanesque, est-ce bien là le problème de la France d'aujourd'hui ?

Ce qui va être intéressant c'est la réaction - ou le silence - des grands médias appartenant tous à des grands patrons ou proches d'un gouvernement qui leur détricote le Code du travail. Comment vont-ils traiter ou maltraiter "Merci Patron !" de François Ruffin promis à un grand succès chez toute une part de la population qui n'a le droit d'habitude qu'à des coups de matraques en fin de manifestation ou à quelques minutes parcimonieuses pour expliquer ses positions anti-libérales ?

Car aux accents de la chanson vacharde des Charlots, "Merci Patron !" de François Ruffin frappe fort, même s'il ne frappe pas toujours juste et a l'irritante autosatisfaction de ceux qui ne doutent jamais de leur doute.

Ceux qui sont allergiques au cinéma politique doivent être rassurer : "Merci Patron !", avec son héros "François super malin Ruffin" peut aussi se regarder comme un grand film comique. Honnêtement, quitte à chagriner le peu progressiste Dany Boon, on y rit plus qu'à "Bienvenue chez les ch'tis"

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=