Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chet - Olivia Ruiz
Espace Kiron  (Paris)  26 avril 2005

Ce soir, premier des 3 concerts que Chet donne à l'Espace Kiron à l'occasion de la sortie de son 3 ème album Hymne. Un album plutôt grave même s'il n'est pas dénué de sensualité brute et de quelques traits d'humour. Curieux de voir ce que cela donnera en live, compte tenu, en outre, de la musique minimaliste et du chanté-parlé,en ces temps gris où les spectateurs raffolent du festif.

En invité, Olivia Ruiz, petite et menue, sur les frêles épaules de laquelle pèse l'épisode staracadémicien, entre en scène pour ce qu'elle appelle la première partie la plus courte qu'on ait jamais vue, soit quatre chansons écrites par Chet, accompagnée à la guitare acoustique par Jérôme Rebotier qui avait ouvert le bal avec un première première partie express avec un "Expresso" crooner chanté à la manière de Jay-Jay Johanson.

Tenue baggy kakie, gentiment assise sur son tabouret, elle propose des chansons néo-réalistes un peu surannées ("Le pont des amants", "Le vitrier", "Qui sommes-nous?" et "Les vieux amoureux") chantées d'une voix claire, répétées précise-t-elle "à l'arrache" quelques heures auparavant, incite le public à faire les chœurs avec la complicité de Chet qui "lalaïse" derrière le rideau avant de traverser la scène en grandes enjambées, faisant le pître.

A côté du piano sur lequel est posé une petite cage à oiseau miniature et lumineuse et derrière une guirlande électrique rouge, on installe une chaise coque blanche des années 70 et un petit guéridon sur lequel sont déposés une sorte de boule, un verre à pied et une bouteille de vin rouge. Anachronique. Rouge comme le pantalon de Chet, rouge comme le sang, rouge comme l'amour, rouge comme les chansons de son dernier album.

Avec le seul piano comme accompagnement, sur lequel officie David Hadjadj, auteur avec Jérôme Rebotier des musiques, présenté comme David Von Karahdjadj, le concert commence par le très beau "La vie s'écoule".

 

A peine la dernière note éteinte, Chet affirme ne pas vouloir nous saper le moral. Il allume la boule qui devient vert fluo et qui s'électrifie, s'étonne du fait que le public parisien condescende à chanter avec l'invitée. Il nous parle des ondes et de l'interactivité. Il parle beaucoup Chet.

"Ça groove non?" dit-il en dansant sur le facétieux et "Sacha". Il chante "Le coeur et le con" et "Le train du non retour". Mais il ne faut pas plomber la soirée.

Il nous montre une toupie multicolore, alterne les chansons graves "Mon père" et les chansons plus ironico-burlesques ("Avec ma petite"), fait le clown, demande au pianiste de jouer une musique égyptienne pour accompagner son 2 ème tour de magie, animer un serpent en caoutchouc, qui s'avère plutôt asiatique. Le public rit de bon coeur.

Il a sans doute aison Chet. La vie est comme ça ; on ne reste pas longtemps dans l'émotion. Vite une pirouette pour ne pas s'attendrir. Vite une petite blague pour rebondir en rires.

Il embraye sur des textes guillerets "Ciao" et le dieu à la queue de 3 mètres qui lui a fait l'amour et "Dolly" la poupée gonflable sur lequel il fait un numéro qui rend le public hilare : il "delermise" et demande au pianiste de faire les choeurs façon Benjamin Biolay.

 

 

Emotion ensuite avec "Rien appris" et le très beau "Interdit de m'interdire" écrit par Jean Roualt avant le final dans le noir complet pour "Baise-moi" qu'il présente comme "classé numéro un" des clubs libertins.

Les applaudissements sont nourris. En rappel Chet chantera "Hymne" avant de partir en vrille avec une parodie de rap, montrer son tatouage de Peter Tosh, un spectacle qui n'arrive pas à finir…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hymne de Chet
La chronique de l'album Le Bois du Génie de Chet
La chronique de l'album Built On Glass de Chet Faker
La chronique de l'album My Chet My Song de Riccardo Del Fra
La chronique de l'album Divers artistes de Autour de Chet
Chet en concert à La Cigale (14 novembre 2005)
La chronique de l'album La femme chocolat de Olivia Ruiz
Olivia Ruiz en concert au Tryptique (11 mai 2004)
Olivia Ruiz en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)
Olivia Ruiz en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (jeudi)
Olivia Ruiz en concert au Festival Art Rock 2007 (Samedi et Dimanche)
Olivia Ruiz en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (samedi)
Olivia Ruiz en concert au Fil ( 15 mai 2009)
Olivia Ruiz en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - jeudi
Olivia Ruiz en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Dimanche
Olivia Ruiz en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Jeudi


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Florent Marchet (2 décembre 2008)


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=