Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Demi Mondaine
Paris-Désert  (Autoproduit)  mars 2016

Demi Mondaine : Groupe Chéri, je t’aime !

Je ne suis pas chroniqueur musical : je travaille dans une compagnie financière. Une activité socialement utile, mais éminemment stressante, dévastatrice même à certains moments. Il y a une vingtaine d’années, les entreprises étaient dirigées par des entrepreneurs qui avaient pour l’ambition de bâtir quelque chose.

Désormais, elles sont dirigées par des financiers qui passent en coup de vent, des hommes dont l’unique moteur est le profit. Même s'ils essaient de faire croire le contraire, il n’y a plus ou très peu de place pour l’humain. Un véritable désert, pas un désert de sable, un désert de chiffres, un désert où on s’adresse à son voisin de bureau par mail, un désert où les réunions se font en visioconférence alors qu’il suffirait de descendre un étage pour rencontrer l’autre.

Paris-Désert, c’est aussi le titre du futur titre EP de Demi Mondaine.

Mes propos sur l’entreprise pourrait aussi valoir pour l’industrie musicale qui produit du propre, de l’aseptisé, du jetable, du sucré, de l’écœurant, du bonbon en gélatine pour les oreilles.

Demi Mondaine, c’est l’inverse de cela. Leur musique est de chair et de sang, de sexe et de passion, de larmes et de révolte. C’est une musique que l’on reçoit en pleine face ; des titres capables de nous faire danser des heures, ivres de bonheur, suant, bondissant chantant, beuglant ! De quoi oublier qu’on est un quinqua vieillissant et sentir l’adolescent en plein émoi renaître en soi (clin d’œil à un chroniqueur "concurrent" qui m’a ainsi tiré le portrait).

Foi "d’ancien combattant du punk", en live, je n’avais pas ressenti de plaisir aussi physique depuis les concerts de Killing Joke, Pixies, Noir Désir ou New Model Army. Demi Mondaine est fan de Parabellum et ça se sent. Un concert de Demi Mondaine est une expérience de transe collective euphorisante. Monsieur Iggy Pop ne s’y est pas trompé, lui qui leur a fait don d’un inédit : "Private Parts" sur l’album Aether.

Demi Mondaine, c’est aussi la sensualité sauvage de sa chanteuse. Une femme sincère, instinctive, paradoxale, attachante. Telle une divinité païenne ou un fauve, elle danse presque nue sur la scène de la Boule Noire et du Cirque Electrique, à la limite de l’exhibition mais sans jamais choquer ; belle, simplement belle ! Parallèlement, elle écrit "Garde-Fou", une chanson féministe, véritable uppercut anti-machisme. Enfin au sein de Colour Book, son autre formation, elle va à la rencontre de lycéens, parce qu’à l’école, elle aurait aimé bénéficier de ce type de rencontres. Une belle âme !

Aether est à mon goût le meilleur album rock produit en 2014 ; une mine de pépites : "Jour Blanc", "Paris sous la neige", "Garde-Fou", "Intempérance". De grands titres rock avec des textes qui ont parfois comme un parfum de Brel. Ce disque est sorti grâce au soutien des internautes.

Paris-Désert, le EP à venir, se fera sans le soutien de l’Industrie Musicale. Je vous invite à en découvrir "Enchanteur", le premier extrait et si possible à en soutenir la sortie.

Dire qu’il s’agit là d’un geste de résistance serait sans doute caricatural. C’est toutefois un beau geste, une jolie façon de dire merci à un des groupes les plus fantasques, les plus généreux et les plus humains de la scène hexagonale.

Donnez ! S’il vous plaît, bien sûr.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Demi Mondaine en concert à Paris-Désert, Release Party au Château de Bagnolet (1er juillet 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Demi Mondaine
Le Soundcloud de Demi Mondaine
Le Facebook de Demi Mondaine


Philippe Ache         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Feur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=