Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Exsonvaldes
Aranda  (Finalistes / Interference / Modulor Music)  mars 2016

"Toi tu perds la raison, Moi je n’arrive plus à suivre, Et si je ne suis pas encore fou, Je souhaite le devenir" Cyclop.

Parfois, nous pourrions la jouer simple (et funky…), détester un groupe, le descendre proprement et même pourquoi pas faire une pétition, parce que l’on est drôle et vachement spirituel, pour que ce groupe arrête de faire de la musique.

Ou bien, aimer un groupe et juste dire qu’il faut simplement et sans réfléchir se plonger absolument dans sa discographie. Pour Exsonvaldes, notre cœur balance à gauche, et avouons le tout de suite, nous aimons beaucoup ce groupe. Peut-être devrions-nous faire une pétition pour qu’il soit enfin reconnu à sa juste valeur, ou même simplement autant reconnu, puisque nul n’est prophète en son pays, en Espagne qu’en France.

Trois ans après Lights, coup de maître qui réussissait le mariage entre mélodies entraînantes et pop exigeante, le groupe Français revient avec Aranda, le nom provenant de la ville espagnole, l’Espagne toujours l’Espagne, où le disque a été enregistré. Un nouvel comme un signe de renaissance, trilingues (Français, Anglais, Espagnol), où Exsonvaldes traite des blessures du monde : désastre écologique, politique ou plus personnellement de la vie, de l’amour, du vide…

Un disque porté par une certaine énergie, plus brut et direct, enregistré en un temps très court, en live, une nouvelle fois par Alex Firla (Phoenix, Arthur H…) mais surtout plus sombre, plus poétique et fragile ("En Silencio", "Les Angles Morts", "Control", "Beyond Repair"), plus électrique parfois ("White Fires", "Judging Hand") moins pop à proprement parler que ce à quoi Exsonvaldes nous avait habitués mais toujours aussi diaboliquement mélodique.

Mais attention pas des mélodies à la petite semaine, non, ici nous avons à faire à quelque chose de nettement plus sophistiqué, sans oublier l’efficacité propre à la pop. De quoi permettre l’émergence de "tubes" comme "White Fires", "En Silencio", "Horizon" ou "Cyclop" (avec ou sans Helena Miquel (Delafé y Las Flores Azules), les deux versions étant aussi belles l’une que l’autre) et placer Exsonvaldes comme le point de convergence parfait entre Phoenix, Baden Baden et Aline. Espérons que cet Aranda apporte enfin au groupe le succès qu’il mérite depuis si longtemps…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Near the Edge of Something Beautiful de Exsonvaldes
La chronique de l'album There's no place like homes de Exsonvaldes
La chronique de l'album Lights de Exsonvaldes
Exsonvaldes en concert à l'Elysée Montmartre (9 mars 2005)
Exsonvaldes en concert au Café de la Danse (4 mai 2006)
Exsonvaldes en concert au Triptyque (21 février 2007)
L'interview de Exsonvaldes (17 mars 2009)
L'interview de Exsonvaldes (vendredi 3 mai 2013)
L'interview de Exsonvaldes (juin 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Exsonvaldes
Le Bandcamp de Exsonvaldes
Le Soundcloud de Exsonvaldes
Le Facebook de Exsonvaldes


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Exsonvaldes (3 mai 2013)
Exsonvaldes (17 mars 2009)


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=