Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fumuj
Interview  (Printemps de Bourges 2005)  20 avril 2005

Rencontre avec le groupe tourangeau Fumuj qui sévit dans le dub electro core qui participait au Printemps de Bourges.

Nous avons rencontrés Romain et Fred qui ont bien voulu répondre à quelques questions.

Tout d'abord, quel est votre parcours, d'où venez-vous, comment vous êtes-vous rencontrés ?

Euh ben en fait on se connaissait un peu de vue, on faisait de la musique au lycée, on s'est rencontré au lycée une première fois, on a commencé à jouer, puis ensuite on a retrouvé Fred qui composait dans son coin déjà quelques petits trucs dont un chanson qui s'appelait Fumuj. Et avec Romain, on a continué la scolarité ensemble, on s'est dit ça le fait carrément, et ce serait bien de faire un truc.

D'où le nom Fumuj ?

Oui tout à fait. en fait moi je composais dans mon coin, puis j'ai re rencontré Julien et Romain , et voilà ça s'est fait naturellement , Romain était devenu Ingénieur du son, il bossait dans un studio à Paris en fait on écoutait, on avait évolué de la même manière quoi.

Votre musique est souvent évoquée comme inclassable, originale, indéfinissable, et vous, comment la définiriez-vous ?

Moi je dis que c'est de la musique de film sans film. voilà , point. Non, mais en fait on utilise toutes les influences qu'on aime, en plus vu que là c'est le début, on en profite pas mal là… on arrive à comprendre au final , pour faire vraiment un truc qui nous plait faut aller chercher encore un peu plus loin, je pense. Là ça reste assez original , mais c'est pas non plus extraordinaire, moi j'ai envie de faire de la musique extraordinaire, donc euh … (rire) pour l'instant je suis un peu blasé mais on travaille !

On vous compare souvent à Ez3kiel, est-ce que ça vous flatte ou ça vous agace ?

C'est assez flatteur. Nous on aime bien ce qu'ils font, et après les gens ils comparent, à la limite c'est normal, on est vachement influencés, après on essaye toujours de se séparer mais au final, je pense, moi, je serais quelqu'un d'extérieur, je dirais que cela ressemble à Ez3kiel aussi . Mais après c'est flatteur, on adore ce groupe, donc tu vois si t'es comparé à un groupe que tu aimes bien, à la limite c'est cool quoi. Après si dans 10 ans on nous compare toujours à Ez3kiel ça fera un peu plus chier quoi (rire) .

Avez-vous des influences musicales particulières ?

Ben en fait on a plein d'influences et suivant les membres chacun a ces préférences. On écoute vraiment plein de trucs y a pas un style qu'on exclut. Après Julien, il est fan de funk on va dire. Romain il aime bien tout ce qui est electronica, tous ces trucs de scratch, Hip-hop… Donc au final ça fait plein de trucs à écouter, même en chanson française, même si on n'en fait pas, y a des trucs vraiment excellents.

Est-ce important pour vous d'être sélectionnés au Printemps de Bourges, attendez-vous des retombées particulières du festival ?

Nous on vit pas cela comme un concert normal puisqu'il y a toute la légende du Printemps de Bourges, après cela reste un concert… au final … y a des gens qui meurent toutes les 4 secondes dans le monde, c'est plus grave… Non mais euh, c'est vachement bien parce qu'il y a plein de programmateurs, après le but c'est de plaire, d'essayer de trouver des dates, nous à la limite on fait ce que l'on peut, on fait un concert qui est très court, 1/2heure c'est donc un peu particulier aussi. On prend pas forcément trop de plaisir à jouer vu que tu sais que c'est super court, tu as un peu de pression parce que tu te dis il n'y a "que des professionnels" c'est donc un truc un peu bizarre, mais on est super contents d'avoir été sélectionnés.

Pour vous, quels seraient les concerts à ne pas manquer en ce Printemps 2005 ?

Il y a Prefuse 73 mais apparemment ils vont être annulés, il y a une rumeur qui court qu'ils annulent des dates donc c'est pas sûr qu'ils soient là. Oh il y a plein de trucs bien, moi j'irais bien voir Keren Ann. Aujourd'hui il y a High Tone et demain il y a Steel Pulse, tu vois c'est un gros groupe, après dans un autre genre, il y a Apocalyptica avec quatre violoncellistes qui reprennent des trucs. Enfin ya vraiment des trucs de ouf quoi. Moi j'irais bien voir tous les concerts en fait.

Quels sont les projets du groupe ?

Les projets c'est d'essayer de faire pas mal de dates quand même parce que ça c'est vraiment kiffant en fait. Après on en a plus ou moins parlé entre nous, ce qu'on aimerait bien c'est faire un petit 5 titres avec un chanteur et puis je crois qu'on nous a proposé de refaire un album au printemps 2006. Donc c'est ça les projets mais moi ce que j'attends le plus c'est vraiment de faire vraiment des dates.

Là on a des dates à Paris et à Tours et après on reprend en septembre mais là c'est un peu short

Quelle est l'organisation dans le groupe, qui compose ?

C'est moi qui compose le plus, après il y a Romain aussi qui compose vraiment pas mal. Après on a deux façons de travailler, On a les version studio et les version live. En studio c'est surtout moi et Romain. Romain il est ingénieur du son, donc ça aide vachement pour tout ce qui est niveau son, rythmique vu qu'il est batteur en plus. Donc souvent on se partage le travail entre mélodies, harmonies et rythmique puis Julien, lui il bosse sur Arles (il fait de la 3D) il peut rarement être là pour composer avec nous, donc lui il compose surtout ses parties guitares sur le live.

Et après pour le studio on est tous ensemble, donc là après tout le monde compose plus ou moins, souvent il y a un squelette amené par moi et Romain, puis après on recoupe nos idées.

Comment a mûri le projet d'album ? Comment est-il construit, avez-vous eu une volonté d'unité, comme pour un album concept ?

En fait on avait pas mal de morceaux, C'est avec Céline Frezza, l'ingénieur du son avec qui on a bossé qui a pas mal donné son avis aussi. On avait, je sais pas, 20 morceaux et on en a gardé 10 je crois, et on a refait 2,3 morceaux dans le studio parce que c'est venu comme ça, avec les invités qu'on avait trouvés. Avec ce qu'on avait avant le studio, ça a changé quand même pas mal pendant le studio…

En fait, on avait franchement pas beaucoup d'idées parce que c'est venu super vite en studio, on avait commencé un an avant, on nous a proposé de faire un album, et donc nous on y est allés quoi. On avait aucune expérience du studio, donc il y a plein de trucs où on était à la rue, on gérait pas …

En fait on a vachement appris pendant le studio, c'est un truc de dingue, c'est un peu de l'improvisation pendant le studio tout le temps. Parce que quand on commence à comprendre des trucs il faut déjà passer à un autre truc. Ça s'est vraiment passé comme ça, c'est assez brut … Après il y avait des parties que l'on avait composées et qui sont restées vraiment, mais il y a eu quand même pas mal de changement…

Combien avez-vous fait de dates en tout ?

Depuis l'album, 15 dates un truc comme ça.

Le groupe a 2 1/2 ans, je me souviens des premières répètes en septembre 2003.

Enfin, pouvez-vous résumer votre musique en trois mots ?

Musique de film sans film c'est pas mal .. sinon y a "dub electro core" voilà tu choisiras !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Monstrueuse normalité de Fumuj
Fumuj en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (mercredi)
Fumuj en concert à La Boule Noire (26 mai 2005)

En savoir plus :

Le site de Fumuj

Crédit photos : Rickeu


Céline et Rickeu         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=