Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 10 949 femmes
Nassima Guessoum  avril 2016

Réalisé par Nassima Guessoum. Algérie/France. Documentaire. 1h16 (Sortie le 27 avril 2016).

"10 949 femmes" de Nassima Guessoum raconte l'histoire de Nassima Hablal, l'une des 10 949 moudjahidas qui ont reçu une pension d'ancienne combattante pour avoir participé à la libération nationale de l'Algérie.

Ce chiffre, qui englobe toutes celles qui ont appartenu à une cellule du FLN, ne comptabilise évidemment pas toutes les femmes qui, d'une manière ou d'une autre, ont été impliqué dans le mouvement pour l'indépendance.

"10 949 femmes" pourrait tout simplement s'appeler "Nassima par Nassima" où la plus ancienne, celle qui a combattu toute sa vie, transmet à la plus jeune, la franco-algérienne pas forcément au courant de ces combats, transmet son histoire, comme une grand-mère le ferait à sa petite-fille.

Née en 1928, Nassima est en effet une sacrée bonne femme, une sacrée belle femme et une grande âme. Ce qu'elle a fait, ce qu'elle a enduré, ce qu'elle a vécu appartient non seulement à l'histoire de l'Algérie mais à l'histoire universelle.

Sans être grandiloquent, on peut affirmer qu'elle a écrit une page admirable du combat des femmes pour s'émanciper. Torturée par les parachutistes, emprisonnée plusieurs années, elle affirme avec un grande sourire que "la prison est une expérience". On y perd un peu de son temps, de sa vie, mais c'est une expérience".

Toujours joyeuse, dans un français admirable, celle qui n'était considérée par l'administration française que comme "une secrétaire indigène", n'arrête pas de chanter. D'Aznavour à Juliette Gréco, elle chantonne toujours des paroles pleines de sens. Celle qui dit un moment "qu'elle est une drôle de cocotte", aime à fredonner "Je suis ce que je suis", le poème de Prévert.

Et c'est vrai qu'elle est ce qu'elle est : un exemple pour toutes les femmes arabes ou pas, musulmanes ou pas. En plus, elle n'a pas sa langue dans sa poche, et n'oublie pas de fustiger tous ces faux révolutionnaires masculins qui ont accaparé l'Algérie depuis 1962, ces "progressistes" qui ont fini par voté une loi soumettant la femme à l'autorité de leur mari.

"10 949 femmes" de Nassim Dessoudé n'est pas explicitement féministe, mais outre Nassima, on découvrira d'autres belles figures de "lutteuses", telle la copine de Nassima, Baya Taoumiya Laribi, horriblement torturée et violée par les militaires français, mais qui avoue aussi avoir donné la mort. Telle aussi Nelly Forget qui fut la compagne de prison de Nassima, et qui, avec Germaine Tillion, appartînt à ses Français qui luttèrent en Algérie contre le colonialisme.

On aimerait que ce portrait à la fois émouvant et revigorant soit vu par les collégiens et les lycéens, pour qu'ils y apprennent la simplicité du choix entre se soumettre ou se libérer. Même si les nostalgiques de l'Algérie française et les machistes de toutes obédiences des deux côtés de la Méditerranée s'y opposeraient, ce serait peut-être le meilleur moyen de montrer que ses femmes courageuses se sont battues pour autre chose qu'une cause nationaliste.

A la fin de sa vie, malade, seule, Nassima était un peu désabusée. Grâce à une autre Nassima, elle doit, là où elle ou n'est pas, avoir repris espoir car "10 949 femmes" de Nassima Guessoum a donné un sens à son existence. Ce qu'elle y dit avec beaucoup de sensibilité et d'intelligence est une leçon qui finira certainement par servir aux générations futures.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=