Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lysistrata, la grève du sexe
A la Folie Théâtre  (Paris)  avril 2016

Comédie de Aristophane, mise en scène de Salomé Ramon, Caroline Gozin et Lucie Contet, avec Lucie Contet, Caroline Gozin, Louise Ternois, Salomé Ramon, Charlotte Roulland, Adrien Rummler et Quentin Voinot.

Pour fêter les presque 2 500 ans d'Aristophane, la Compagnie des Poupées russes a eu la très belle idée de monter "Lysistrata, la grève du sexe" et d'en faire un "conte musical" charmant et coloré.

Avec, dès le départ, une idée force : ne pas être prisonnier de la cité grecque où est censée se dérouler l'action. Et pour cela, rien de tel qu'un joli décor hors du temps en carton pâte avec un puits et sa margelle, des arbres bien dessinés et sur un côté un simili mur en pierre plus moyenâgeux qu'antique.

Pour faire bon effet dans ce décor, une pléiade de jeunes comédiennes joyeuses et pimpantes était aussi nécessaire et de préférence dans des costumes soignés et chatoyants pouvant plutôt habiller Blanche-Neige que Phèdre.

Voilà donc, un chef d'oeuvre grec dans un écrin à la fois sans poussière et point trop clinquant ni bariolé. Un modèle d'équilibre, en fin de compte et de quoi donner envie aux sept comédiens de se donner à fond dans cette version pleine de gaieté et d'échos musicaux.

Ce ne sera ainsi pas péjoratif d'affirmer que "Lysistrata, la grève du sexe" est un grand album illustré dont on tourne pendant 80 minutes les plus belles pages. Que les femmes grecques, pour que leurs soldats d'époux arrêtent de s'étriper, leur refusent tout espoir de repos du guerrier, c'est un beau canevas mais qui n'appelle pas forcément à bâtir d'arides commentaires ni d'intenses réflexions philosophiques. On suivra donc avec sympathie ces jeunes dames qui vont faire de leur corps le véhicule de la paix.

Loin de la grandiloquence hellène, de ses chœurs et de ses coryphées, les femmes mènent le bal à tel point que les rôles masculins passent, pour une fois, largement au second plan.

Si l'on voulait justement faire une petite réserve, on se demanderait s'il était bien nécessaire que les mâles s'invitent au bal. La pièce aurait peut-être gagné à ce que les filles restent entre filles, car l'arrivée de leurs époux donne un petit coup de mou au bel ouvrage mis en œuvre et en scène par trois des comédiennes, Lucie Contet, Caroline Gozin et Salomé Ramon.

A la place des maris, on aurait rêvé que le conte soit davantage musical, d'autant que cette partie créée par Louise Ternois est particulièrement réussie... Reste que "Lysistrata, la grève du sexe" est un spectacle d'un soin infini, élégant et généreux.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=