Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Baden-Baden
Rachel Lang  mai 2016

Réalisé par Rachel Lang. France. Comédie dramatique. 1h34 (Sortie le 4 mai 2016). Avec Salomé Richard, Claude Gensac, Swann Arlaud, Zabou Breitman, Lazare Gousseau, Olivier Chantreau, Jorijn Vriesendorp, Noémie Rosset, Driss Ramdi et Thomas Silberstein.

Même le spectateur le plus de mauvaise foi l'admettra en quelques plans : "Baden-Baden" de Rachel Lang n'est pas un premier film français de plus qui répond à l'esthétique et au manque d'idées du moment.

Comme on en a vu beaucoup de ces films "originaux" qui mettent un quart d'heure à rentrer dans le rang et à n'en plus sortir, on a d'abord du mal à croire que celui-ci continue jusqu'au bout sur sa lancée, avec une héroïne si peu conforme aux canons de la beauté Fémis et une réalisatrice déterminée dans ses choix casse-gueule.

Déjà, à quand remonte le dernier film français qui ose filmer la capitale alsacienne ? À part quelques lointaines adaptations d'Erckmann-Chatrian, genre "ami Fritz", c'est peut-être bien la première fois qu'on s'arrête ainsi à Strasbourg. Qu'il y ait eu des millions de morts pour récupérer cette belle province et pas un cinéaste pour la célébrer, ce n'est pas le moindre des charmes de "Baden-Baden" d'en suggérer la pensée.

Ce qui est plaisant dans le travail de Rachel Lang, c'est qu'elle fait son boulot sans s'en vanter, sans dire constamment à son spectateur : "vous vous rendez compte de ce que je vous montre, de ce que je vous dis !"

Cet authentique film féministe ne le proclame ainsi jamais alors que ses personnages féminins sont constamment en train de s'accaparer les symboles de la masculinité. Ana conduit une Porsche, casse des salles de bain, fait l'amour sans amour. Quant à sa grand-mère, elle fume comme un pompier.

Tiens, puisqu'on en parle, Rachel Lang a eu la géniale idée d'en confier le rôle à Claude Gensac et c'est dès lors une telle évidence qu'elle soit là, heureuse de jouer et de surcroît avec la modestie des plus grandes, qu'on en veut illico à tous ceux qui depuis trente ans n'ont pas eu l'idée de la prendre dans leurs films.

L'avantage de "Baden-Baden" de Rachel Lang, comme de toutes les œuvres qui ont un bel avenir devant elles, c'est qu'on n'a jamais l'impression d'en parler, d'en bien parler.

Evidemment, on pourrait se contenter d'écrire qu'Ana vit sa vie au jour le jour et qu'elle est pleine de vie sa vie. Assez pour qu'on ait envie qu'elle devienne une héroïne récurrente. Car, le monde est plein de baignoires à remplacer par des douches, de gens à rencontrer ou à quitter.

Contrairement à Doisnel Antoine, elle n'a pas à se coltiner un réalisateur qui veut en faire un personnage lunaire et poétique. Grâce à Salomé Richard, elle est cabocharde et sympathique, volontaire et fragile. Elle en a sous la pédale, la diablesse !

Allez, on ose le dire : on croit beaucoup en Salomé et en Rachel. On les attend au tournant. Mieux qu'un grand film inutile de Mia Hansen-Love, "Baden-Baden" de Rachel Lang est un petit film que l'on n'oubliera pas.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=