Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yvonne, princesse de Bourgogne
Théâtre de Belleville  (Paris)  mai 2016

Comédie dramatique de Witold Gombrowicz Traduction, mise en scène de Camille Faye, avec Louise Bataillon, Jordan Besnainou, Arthur Guillaume, Nicolas Hardy, Jean Marc Khawam, Arnaud Pontois Blachère et Noëllie Thibault.

Première pièce écrite par le jeune Witold Gombrowicz, mais seulement montée quand il sera devenu aux yeux de tous l'un des grands écrivains du 20e siècle, "Yvonne, princesse de Bourgogne" annonce déjà toute son œuvre à venir.

Comédie grinçante, mêlant fantastique et absurde, elle peut donner lieu à des interprétations très divergentes entre des versions qui respectent le texte et celles qui s'en écartent pour proposer quelque chose de plus déjantée et de clownesque, en rapport avec ce que seront les autres - rares - incursions de l'auteur polonais du côté du théâtre (et notamment "Opérette").

Camille Faye a visiblement choisi de rester près du texte, d'en garder le "côté comédie sur le pouvoir absolu", mais de pousser certains personnages dans une direction ubuesque, comme le roi et la reine et leur grand chambellan. Ici, comme dans "Ubu roi", l'action peut se passer en Pologne, c'est-à-dire nulle part. Si le sardonique prince Philippe s'amuse à choisir Yvonne, laideron mutique, comme épouse, c'est encore une marque de toute-puissance empreinte de pure méchanceté.

On saluera d'emblée l'astuce de Camille Faye consistant à se servir d'une émission du "Masque et la plume" pour introduire son récit. Pendant qu'au fond de la scène, les protagonistes sont de dos en train de se préparer à leurs tables de maquillage, résonne l'écho de l'émission radiophonique, période François-Régis Bastide.

A la tribune du Masque, Guy Dumur, Matthieu Galey et Fabian Gastellier sont justement en train de parler d'une version d' "Yvonne", sans doute celle mise en scène dans les années 60 par Jorge Lavelli au théâtre de l'Odéon. Ainsi éclairés, les spectateurs de Camille Faye en savent déjà beaucoup sur "Yvonne" avant même d'en avoir vu une scène.

Le personnage-titre, par exemple, est présenté comme exagérément laid par les critiques et Camille Faye n'a plus besoin de pousser au loin dans cette direction, puisqu'on aura en tête ces propos. Yvonne sera donc juste une pauvre jeune fille entraînée par le "fait du prince" dans le tumulte de la cour cruelle d'un royaume d'opérette.

Ce qu'elle endure, et la manière courageuse dont elle le supporte jusqu'au bout, donne son sens à la pièce. Elle est à l'image d'un peuple digne qu'un pouvoir inique, même s'il déploie toute sa force contre lui, qu'il cherche à le corrompre absolument, n'atteint pas dans son essence de peuple. D'un personnage volontiers grotesque, Gombrowicz a presque voulu faire une sainte.

Si le rire est souvent présent dans "Yvonne princesse de Bourgogne, il finit par se figer et faire place à l'émotion. Camille Faye et ses acteurs ont bien compris que pour l'auteur de "Cosmos", comédie et tragédie ne faisaient plus qu'un. On les félicitera d'avoir abordé avec respect une œuvre majeure et d'en avoir, tour à tour, révélé les tenants comiques et les aboutissements tragiques.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=