Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yvonne, princesse de Bourgogne
Théâtre de Belleville  (Paris)  mai 2016

Comédie dramatique de Witold Gombrowicz Traduction, mise en scène de Camille Faye, avec Louise Bataillon, Jordan Besnainou, Arthur Guillaume, Nicolas Hardy, Jean Marc Khawam, Arnaud Pontois Blachère et Noëllie Thibault.

Première pièce écrite par le jeune Witold Gombrowicz, mais seulement montée quand il sera devenu aux yeux de tous l'un des grands écrivains du 20e siècle, "Yvonne, princesse de Bourgogne" annonce déjà toute son œuvre à venir.

Comédie grinçante, mêlant fantastique et absurde, elle peut donner lieu à des interprétations très divergentes entre des versions qui respectent le texte et celles qui s'en écartent pour proposer quelque chose de plus déjantée et de clownesque, en rapport avec ce que seront les autres - rares - incursions de l'auteur polonais du côté du théâtre (et notamment "Opérette").

Camille Faye a visiblement choisi de rester près du texte, d'en garder le "côté comédie sur le pouvoir absolu", mais de pousser certains personnages dans une direction ubuesque, comme le roi et la reine et leur grand chambellan. Ici, comme dans "Ubu roi", l'action peut se passer en Pologne, c'est-à-dire nulle part. Si le sardonique prince Philippe s'amuse à choisir Yvonne, laideron mutique, comme épouse, c'est encore une marque de toute-puissance empreinte de pure méchanceté.

On saluera d'emblée l'astuce de Camille Faye consistant à se servir d'une émission du "Masque et la plume" pour introduire son récit. Pendant qu'au fond de la scène, les protagonistes sont de dos en train de se préparer à leurs tables de maquillage, résonne l'écho de l'émission radiophonique, période François-Régis Bastide.

A la tribune du Masque, Guy Dumur, Matthieu Galey et Fabian Gastellier sont justement en train de parler d'une version d' "Yvonne", sans doute celle mise en scène dans les années 60 par Jorge Lavelli au théâtre de l'Odéon. Ainsi éclairés, les spectateurs de Camille Faye en savent déjà beaucoup sur "Yvonne" avant même d'en avoir vu une scène.

Le personnage-titre, par exemple, est présenté comme exagérément laid par les critiques et Camille Faye n'a plus besoin de pousser au loin dans cette direction, puisqu'on aura en tête ces propos. Yvonne sera donc juste une pauvre jeune fille entraînée par le "fait du prince" dans le tumulte de la cour cruelle d'un royaume d'opérette.

Ce qu'elle endure, et la manière courageuse dont elle le supporte jusqu'au bout, donne son sens à la pièce. Elle est à l'image d'un peuple digne qu'un pouvoir inique, même s'il déploie toute sa force contre lui, qu'il cherche à le corrompre absolument, n'atteint pas dans son essence de peuple. D'un personnage volontiers grotesque, Gombrowicz a presque voulu faire une sainte.

Si le rire est souvent présent dans "Yvonne princesse de Bourgogne, il finit par se figer et faire place à l'émotion. Camille Faye et ses acteurs ont bien compris que pour l'auteur de "Cosmos", comédie et tragédie ne faisaient plus qu'un. On les félicitera d'avoir abordé avec respect une œuvre majeure et d'en avoir, tour à tour, révélé les tenants comiques et les aboutissements tragiques.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=