Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mauvaise Graine
Claudio Caligari  mai 2016

Réalisé par Claudio Caligari. Italie. Drame. 1h40 (Sortie le 11 mai 2016). Avec Luca Marinelli, Alessandro Borgh, Silvia D'Amico, Roberta Mattei, Alessandro Bernardini, Valentino Campitelli, Danilo Cappanelli et Manuel Rulli.

Par une curieuse ironie du sort, "Mauvaise Graine" ("Non essere cattivo3) de Claudio Caligari sortira alors que débutera le Festival de Cannes. On aurait aimé qu'il bénéficie d'une plus belle fenêtre d'exposition, surtout pour qu'on puisse parler de son réalisateur, décédé après le tournage, en mai 2015.

Au moment où les grands noms routiniers grimperont les marches de la vaine gloire cannoise, on aura une pensée pour cet homme exigeant, ce franc-tireur transalpin dont l'oeuvre va hélas se résumer à seulement trois films. Nul doute qu'ils seront bientôt dans un coffret avec les divers travaux de Claudio Caligari. Un jour, peut-être, une section d'un grand festival portera son nom...

Tel est le lot cruel habituel de ce "7ème art" où peu de ses serviteurs montent au "7ème ciel"

Reste donc ses films et surtout ce "nouveau", "Mauvaise graine" qui, sur un ton apparemment mineur, fait bloc avec les deux autres. Encore une fois, Claudio Caligari s'inscrit dans la descendance du Pasolini romain, celui d' "Accatone" ou de "Mamma Roma".

On est en 1995. Ses héros, petits marginaux pas très brillants, enveloppés dans les vapeurs d'alcool et les effets chimiques des produits toxiques qui n'étaient qu'embryonnaires à l'époque pasolinienne, sont les héritiers encore plus perdus de ceux qui peuplaient l'univers du grand poète-cinéaste.

 

Claudio Caligari raconte leurs virées inutiles, leurs soirées toujours catastrophiques, dans une banlieue romaine désormais sans avenir où, à l'inverse des années 1960, on aura du mal à trouver des choses en construction. Les voitures volées sont peut-être plus belles qu'à cette époque, mais quand Vittorio et Cesare les font rouler à fond la caisse, le nez chargé, elles filent vers un monde déglingué, sordide.

Le seul viatique à ce destin inexorable qui n'a qu'une mort idiote pour terme ou des années de placard pour horizon, s'appelle toujours du même nom : l'amour.

Mais, évidemment, il n'est pas égalitairement distribué et s'il frappe l'un il ne frappera pas l'autre... Et puis, pour en revenir au destin, il aime aussi jouer de sales tours à ceux qui s'aiment, surtout quand il est guidé par un habile scénariste.

"Mauvaise graine" de Claudio Caligari, on en fait le pari, est de cette trempe de films qui prennent du relief au fil du temps. Ce qui va paraître à certains comme une simple histoire mélodramatique, aura force future de tragédie grecque.

Servi par deux comédiens prometteurs de la jeune génération italienne, Luca Marinelli - que l'on a déjà vu chez Paolo Sorrentino et Paolo Virzi - et Alessandro Borghi, "Mauvaise Graine" de Claudio Caligari est un film fort à la fin simple et saisissante.

Il vaut mieux que tous les films bavards qui vont s'entrechoquer dans le brouhaha cannois.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=