Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Monsieur Kaïros
Espace Jean Legendre  (Compiègne)  mai 2016

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Fabio Alessandrini, avec Yann Collette et Fabio Alessandrini.

Forcément, quand un personnage et un auteur se rencontrent, il y a du Pirandello dans l'air. Dans "Monsieur Kaïros", il y a surtout, une fois passée la surprise du personnage et l'incompréhension de l'auteur, beaucoup de subtilité et pas de quoi en faire un drame.

On est à l'heure de "l'ordinauteur", celle des mots et les idées que l'on peut modifier en un clic, et dans un monde où le fantastique est technologique.

Pour l'auteur, interprété par l'auteur de la pièce, l'irruption du héros de son roman n'est peut-être pas un hasard. Sous l'effet de la fatigue, du café trop fort, qui dit qu'il n'y a pas dans sa machine à bien ou mal traitée les textes une fonction "matérialiser les personnages" ?

La force de la pièce de Fabio Alessandrini est dans son refus de se laisser rattraper par la métaphysique de la situation. Heureusement pour lui, il n'est pas Eric-Emmanuel Schmitt, et il est donc nullement tenté d'en profiter pour transformer "Monsieur Kaïros" en un exercice philosophique pour lycéens qui cherche plus à briller qu'à s'insérer dans une forme vraiment théâtral.

Ici, les échanges entre Fabio Alessandrini et Yann Collette sont vifs et concrets, d'autant que le personnage du personnage est un médecin de terrain, pratiquant la chirurgie sans fioriture dans le bourbier afghan. Yann Collette en a fait un homme sans épanchements narcissiques. Ce qu'il veut de son créateur, c'est avant tout qu'il lui fasse vivre des choses moins traumatisantes et qu'il ait pour lui plus de considération.

Mais, peu à peu, une fois intégrée la singularité de cette nuit particulière, le romancier reprend légèrement le dessus. Il a les atouts des cartes dans ses mains et il ne va pas sans priver.

Fabio Alessandrini a écrit une variation pirandellienne très réussie et a convoqué Yann Collette dans un échange de belle facture, où les deux hommes, au physique voisin, sont en connivence et n'ont pas besoin d'élever la voix ni d'exagérer l'incongruité du point de départ.

Le spectateur est convié à partager leur moment d'intimité inattendu et sait, très vite, qu'il a sa place dans ce beau moment théâtral qui n'a pour prétention que de le convier au vrai plaisir des mots.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=