Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Déjà la fin ?
Usine Hollander  (Choisy-le-roi)  mai 2016

Textes de Henri-René Lenormand et Alison Cosson, mis en scène par Patrice Bigel, avec Mara Bijeljac, Simon Cadranel, Raphaële Carril, Roland Dupouy, Karl-Ludwig Francisco, Mirjana Kapor Huerre, Charly Hamel, Martine Lamy, Émilie Olivier, Valentine Riedinger, Gilles Van Bunnen et Éloïse Vereecken.

Qui aujourd'hui connaît Henri-René Lenormand ? Il fut pourtant l'un des auteurs dramatiques les plus joués et les plus célèbres de l'entre-deux-guerres. Wikipédia le crédite même d'être l'inspirateur de la nouvelle d'Arthur Schnitzer à l'origine du "Eyes Wide Shut" de Stanley Kubrick...

Référence singulière pour quelqu'un qui a précisément écrit une pièce en trois actes, "Crépuscule du Théâtre" qui raconte comment le cinéma est en train de se substituer au théâtre, à la fois physiquement, en reprenant ses murs, et intellectuellement, en colonisant son imaginaire.

C'est à partir de ce "Crépuscule du Théâtre" qu'est né le projet de "Déjà la fin ?". Alison Cosson a décidé de dépoussiérer cette pièce datée et de lui adjoindre de nouveaux monologues qui éclairent sa problématique pour les spectateurs du 21ème siècle.

Souvent, "dépoussiérer" une œuvre est synonyme de trahison, mais qu'en est-il quand la pièce est tombée dans l'oubli ? Vaut-il mieux qu'elle y reste dans son intégrité ou qu'elle soit "transformée" et rejouée ?

C'est la question qu'on se posera après avoir découvert ce que Patrice Bigel a fait de "Déjà la fin ?", c'est-à-dire un spectacle qui résonne fortement à l'heure où c'est justement au tour des derniers cinémas qui ont succédé aux théâtres de se transformer en supermarchés et en garages...

Sur le vaste plateau de l'Usine Hollander, les acteurs de la Compagnie La Rumeur se déploient et se déplacent sans cesse pour raconter la fin d'un théâtre, de ses vivants et de ses morts, de ses fantômes et de ses légendes.

Cette "dernière séance", où chacun continue à être encore une dernière fois la caricature de ce qu'il a été, est conçue par Patrice Bigel comme une vague qui va se fracasser contre le mur d'un nouveau monde qui emporte le précédent.

On sent qu'un auteur progressiste comme Henri-René Lenormand y voyait un mouvement dialectique et pas une fin propice à la nostalgie. Dommage qu'il n'ait pas, à l'instar de ces auteurs "bourgeois" qu'il n'aimait guère, trouver un moyen de pénétrer dans l'univers du septième art...

Dans "Déjà la fin ?", quand on parle du cinéma, notamment par l'intermédiaire d'une des comédiennes qui revient d'un tournage, on y voit une figure du diable, un summum du vulgaire qui remplace la vérité du théâtre par quelque chose d'absolument artificiel. Et pourtant, et tous les grands théoriciens du cinéma en conviennent désormais : les grands films doivent tout au théâtre, qu'il s'agisse d'un western comme "Rio Bravo" ou d'une comédie comme "La Règle du jeu".

En choisissant de mettre un point d'interrogation à "Déjà la fin ?", Alison Cosson a fait le bon choix : la fin du théâtre n'est qu'une hypothèse fumeuse. Il suffit de voir ce que Patrice Bigel fait de ce sujet pour admettre que l'art pratiqué par Lenormand est toujours bien vivant et même étonnamment vivant.

Ce qui s'y exprime, "plus grand que la vie" à l'instar du "bigger than life" hollywoodien, ce sont des sentiments éternels, des propose vrais, signifiants et à la portée de toutes les oreilles. Bref, un théâtre populaire prêt à être vu et écouté de tous.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=