Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce American Hero
Nick Love  (Paris)  juin 2016

Réalisé par Nick Love. Etats Unis/Grande Bretagne. Comédie. 1h26 (Sortie le 8 juin 2016). Avec Stephen Dorff, Eddie Griffin, Luis Da Silva Jr., Christopher Berry, Yohance Myles, Andrea Cohen et Raeden Greer et King Orba.

Le sous-titre d' "American Hero" de Nick Love, "De Zéro à Super-héros", résume bien le chemin que va parcourir Melvin (Stephen Dorff) dans ce qui, au départ, semble un petit film sans grande ambition et qui, mine de rien, questionne un pays qui n'est plus très brillant et qui paraît faussement dupe des stéréotypes chargés de le représenter ou de le refléter.

Possédant des dons hors du commun, Melvin, fêtard invétéré, n'en fait rien, ou pas grand-chose de bon, tant il est sous le coup d'un divorce qui le prive du droit de visite de son fils.

Situé dans une Nouvelle-Orléans délabrée "mentalement" et "physiquement" après le passage de l'ouragan Katrina, "American Hero" décrit la vie erratique d'un jeune quadragénaire sympathique et alcoolique, qui a même tâté de la prison, totalement en immersion dans cet État multiracial abandonné dans le jus de ses malheurs et de la pauvreté qui en résulte par le gouvernement central.

Avec Lucille (Eddie Griffin), son alter ego en chaise roulante, vétéran noir qu'il a recueilli en petits morceaux à son retour d'Irak ou d'Afghanistan, Melvin draine tout un groupe de gens qui vit en marge d'une normalité plus très claire dans cette Nouvelle Orléans qui pourrait sortir d'un essai de Naomi Klein.

Supporté - dans tous les sens du terme - par sa "vraie" famille composée par sa mère et sa sœur, il s'autorise presque tout, sauf de pactiser avec les criminels qui tirent parti du chaos régnant.

Lui qui pourrait jouer les Batman ou les Superman, utiliser ses pouvoirs pour faire triompher le "bien", s'en sert seulement pour jouer les magiciens de rue, pour amuser son fils ou pour voler les voleurs. Même le policier solitaire et désabusé qui lui propose de partir en croisade contre le crime semble peu convaincu de l'intérêt de sa proposition.

Vraiment original, comme l'était "Hancock" avec mille fois plus de moyen, "American Hero" de Nick Love est porté par le charisme retrouvé de Stephen Dorff, qui n'hésite pas à charger la mule.

Le visage hilare, il déploie toute son énergie dans ce personnage qui ne sait plus se maîtriser et qui n'a pour but que de retrouver son petit garçon métis.

On l'a dit souvent, rares sont, dans le cinéma américain, les têtes d'affiche qui jouent des personnages ayant ou ayant eu des relations avec des hommes ou des femmes d'une autre race.

C'est une des autres qualités du film que de traiter de cette question sans jamais mettre sur le tapis la couleur des uns et des autres, de le faire simplement, sans jamais avoir besoin non plus de le souligner pour montrer son bon esprit.

Tout cela finit par faire d' "American Hero" de Nick Love un vrai "feel good movie", un film dans lequel on est bien, un vrai film divertissant et humaniste qu'il faut recommander pour son casting impeccable dominé par le duo Dorff-Griffin, très à l'aise dans le ping-pong verbal, et pour ses "effets spéciaux" qui n'abrutissent pas le spectateur et lui donnent plus matière à rêver qu'à s'énerver.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=