Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Black
Adil El Arbi et Bilall Fallah  juin 2016

Réalisé par Adil El Arbi et Bilall Fallah. Belgique. Drame. 1h35 (Sortie le juin 2016). Avec Martha Canga Antonio, Aboubakr Bensaihi, Emmanuel Tahon, Axel Massudi, Natascha Boyamba, Théo Kabeya, Brandon Masudi et Jérémy Zagba.

"Black" d'Abdil El Arbi et Bilall Fallah devait sortir en salles en février, mais les évènements qui ont frappé la Belgique ont pesé, sans doute injustement, pour que ce film très dense, et qui n'est pas comme on le résume très schématiquement qu'une "guerre de gangs en plein Bruxelles", soit mis de côté dans l'hexagone.

Bien sûr, la trame qui structure le film est à l'évidence l'affrontement entre les "Black Bronx" et les "1080", entre le gang de jeunes originaires d'Afrique noire et celui de jeunes originaires du Maghreb. Quand, à l'instar de "West Side Story" Mavela, une novice candide chez les "Black Bronx", rencontre Marwan, un membre pas très concerné des "1080" qui est là pour faire plaisir à son frère aîné, on est certain que ces nouveaux Roméo et Juliette ne vont pas connaître un meilleur sort que les jeunes amants de Vérone...

Dans "Black" d'Abdil El Arbi et Bilall Fallah, il y a aussi un autre personnage qui s'appelle la ville de Bruxelles dont on découvre toute une géographie peu touristique, sans le Manneken pis ni la place de Brouckère.

Est-ce l'effet de distianciation de découvrir ces "p'tits belges" d'origine extra-européenne si proches et si différents à la fois de leurs "homologues" français, mais on ne ressent jamais le côté factice de certaines productions françaises traitant des jeunes issus des immigrations.

Qu'un "beur" belge puisse insulter un policier bruxellois en le traitant de "flamand", langue qu'il utilise mâtinée d'arabe, paraîtra étrange aux oreilles et aux yeux français. Ce ne sera pas la seule singularité d'un film très énergique, parfois emprunt de sauvagerie, qui n'est pas sans rappeler, par son sujet et le traitement qu'il lui est donné, le "China Girl" d'Abel Ferrara.

Enfants nourris du cinéma américain de genre, les deux cinéastes savent très bien qu'il faut parsemer leur fiction d'éléments quasi-documentaires sur ce que signifie appartenir à ces "gangs" très structurés et souvent organisés selon un modèle sectaire. 

Mais, ils n'oublient pas la dimension "francophone" et c'est à "Neige" de Juliet Berto auquel on finit par penser pour certaines envolées poétiques qui font de la Babel bruxelloise un territoire rêvé pour enfants perdus. Le refuge, le nid d'amour que se constituent Mavela et Marwan, ajoute une touche de ce "fantastique social onirique" qui, lui, renvoie aux meilleurs Brisseau.

Pour leur premier film, les deux cinéastes belges ont frappé fort et juste. Comme tous leurs compatriotes, ils savent choisir tous leurs acteurs et semblent n'avoir eu aucun mal à trouver une bonne vingtaine de personnages, tous crédibles, tous représentatifs du cosmopolitisme de la capitale belge.

Ici, tout reposant sur deux "innocents" noyés dans un océan de haine et pourtant rayonnants dans ce monde extrèmement brutal, il ne fallait pas se rater sur le choix de Mavela et de Marwan. Mission réussie : Martha Canga Antonio et Aboubakr Bensaihi portent le film avec une grosse envie. Leur destin que l'on sait tragique depuis Shakespeare saura pourtant émouvoir.

"Black" d'Abdil El Arbi et Bilall Fallah est une œuvre qui méritait le grand écran. Les circonstances en ont décidé autrement et il ne faut pas hésiter à le voir en VOD.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=