Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Eurockéennes de Belfort #28 (édition 2016) - dimanche 3
Blossoms - Frank Carter and The Rattlesnakes - Action Bronson - Mac deMarco - The Kills  - ZZTop  (Presqu'île de Malsaucy, Territoire de Belfort)  du 1er au 3 juillet 2016

Jour 3 – Trois couleurs : bleu

Alors que le Malsaucy a préparé une fanzone impatiente d'être envahie de festivaliers-supporters tous azimuts, je ne retiens aujourd'hui d'une couleur dans notre triade patriote : le bleu. Bleu du ciel, bleu du cœur, de l'humeur, primaire et royal. Si le premier jour nous a fait quelques secondes douter, ce dernier (déjà !) nous apprend à profiter. On choisit l'option farniente au bar du Boulot, puis l'option frites chez Alfred's Burger (seul stand sur la totalité du site à avoir dit oui pour me servir avant 16h...), on déambule dans un site aussi désert qu'agité, et, l'heure venue, on file voir Blossoms.

Présenté comme un groupe à suivre de près par les Inrocks, on s'étonne un peu de la mollesse de la prestation et du côté convenu (je n'ose écrire gnan-gnan) des mélodies plus pop que rock. Un peu déçue.

Heureusement, on enchaîne avec le merveilleux Frank Carter and The Rattlesnakes qui tient un morceau avant de traverser la fosse et de grimper dans le public. On pourrait gloser sur son costard et ses tatouages, si on n'avait que ça à dire, mais on préfère se centrer sur l'important : la variété époustouflante des tonalités, le naturel merveilleux du leader, la triple descente dans le public (leader et guitariste, s'il vous plaît), l'explication du circle pit (quand les festivaliers font un wall of death), et surtout la claque à mi-course avec cette chanson hommage qui a définitivement placé Frank Carter dans mon top 3 de la journée.

Pour le fun, on passe voir Action Bronson et son regard East Coast, parce que la réputation du monsieur n'est plus à faire et que son hip-hop est, excusez du peu qu'on n'est pas spécialiste, tout à fait écoutable et appréciable.

Mac deMarco : comme quoi l'habit ne fait pas le moine, surtout quand il vient du Canada. D'un côté, look loufoque, décalé et plutôt "Deschiens", de l'autre "The Way you'd love her", tube qui ouvre le set avec beaucoup d'ondulations positives. Amis et techniciens sont sur la scène, à l'ancienne, pour intimiser le tout et briser, un peu, ce quatrième mur de sable – parce que deMarco fera monter, tout au long du concert, des fans issus du public, "thanks guy, I love you", lui lance un invité ravi. Tout est très détendu et très planant, et d'une facilité déconcertante pour deMarco et ces musiciens, qui alternent masques de sérieux sur une love song tristounette et jeux potaches sur des riffs de ZZTop – la tête d'affiche du jour – sur scène. On s'amuse à voir que Mac deMarco et son équipe semblent avoir davantage envie de sourire béatement en regardant leur public, de boire ou fumer, de bavarder tranquillement, que de jouer de la musique en regard de la longueur des pauses entre les morceaux... Bref : on passe un excellent moment indie rock, entre "The Stars keep on calling my name", "Another one", les discussions... débridées, entre le bassiste et les groupies du premier rang, et les facéties de guitaristes qui réussissent à jouer un morceau entier guitare sur la nuque.

The Kills : ça fait bien longtemps qu'on attendait ça. Une pépite blonde, brute, nerveuse comme un lion en cage, souple comme un roseau dansant, et un joyau souriant avec guitare pour tout attribut divin. "URA fever", "Kissy kissy", "Heart of a dog" : on ne verra pas tout le concert, on pourra lui reprocher quelques rugosités, mais on se gorgera, avant de repartir dans nos pénates, de l'énergie incroyable du duo.

Encore une trèèèèès belle édition des Eurockéennes. Une de mes meilleures, même. Niveau musique, ambiance entre photographes et climat, on peut difficilement rêver mieux. Du coup, je pense avec une once de sympathique pitié à tous ceux qui ont cru qu'une programmation avec moult têtes d'affiches supra-internationales pouvait seule être garante d'un festival réussi, oubliant que l'alchimie vient parfois d'ailleurs – c'est-à-dire d'on-ne-sait-où. On remet les compteurs à zéro (en attendant déjà l'an prochain), on époussette le sac photo encore plein de la terre belfortaine, et on se dit que cette année, il y a avait bien le mot "rock" dans Eurockéennes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 2 de Mac DeMarco
La chronique de l'album Another One de Mac DeMarco
Une 2ème chronique de l'album Another One de Mac DeMarco
Mac deMarco en concert à La Maroquinerie (mardi 14 mai 2013)
Mac deMarco en concert au Festival Rock en Seine 2014 (vendredi 22 août 2014)
Mac deMarco en concert au Festival La Route du Rock #24 (samedi 16 août 2014)
Mac deMarco en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)
Mac deMarco en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Samedi 6 juillet
L'interview de Mac DeMarco (mardi 14 mai 2013)
La chronique de l'album Keep on your mean side de The Kills
La chronique de l'album No wow de The Kills
La chronique de l'album Midnight Boom ! de The Kills
La chronique de l'album Blood Pressures de The Kills
La chronique de l'album Ash & Ice de The Kills
The Kills en concert à La Cigale (7 juin 2003)
The Kills en concert au Festival Les Inrockuptibles 2003
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2004 (vendredi)
The Kills en concert à La Cigale (3 juin 2005)
The Kills en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
The Kills en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (vendredi)
The Kills en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (samedi)
The Kills en concert à la Salle des Fêtes de Ramonville (30 mai 2005)
The Kills en concert au Festival International de Benicassim 2005 (vendredi)
The Kills en concert au Festival International Benicàssim 2008
The Kills en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi) - 2ème
The Kills en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
The Kills en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
The Kills en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
The Kills en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - vendredi
The Kills en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
The Kills en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - samedi 2 juillet
The Kills en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août
La conférence de presse de The Kills (août 2004)

En savoir plus :
Le site officiel du festival des Eurockéennes de Belfort
Le Facebook du festival des Eurockéennes de Belfort

Crédits photos : Sophie Hébert (toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er juin 2020 : Retour à la réalité

Le monde d'après ne sera sans doute pas mieux que celui d'avant. Ces 2 mois de répit n'auront sans doute servi qu'à amplifier les frustrations en tout genre. Sans prétendre y remédier voic de quoi vous détendre un peu avec notre sélection culturelle de la semaine.

vous pouvez également revoir notre première émission "La mare aux grenouilles" sur la Froggy's TV. Suivez la chaine pour ne pas rater émissions et concerts en direct.

Du côté de la musique :

"Nunataq" de Alexandre Herer
"Vodou Alé" de Chouk Bwa & The Angstromers
"Wallsdown" de Enzo Carniel
Interview de Jo Wedin et Jean Felzine à l'occasion de leur concert sur la Froggy's TV
"Pictures of century" de Lane
"Lullaby (mix #15)" nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"Introssessions" de Minhsai
"Guinea music all stars" de Moh! Kouyaté
"Parcelle brillante" de Orwell
"Evocacion" de Quatuor Eclisses
"Is this natural" de Tazieff
"EP 2" de The Reed Conservation Society
et toujours :
Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

les créations contemporaines :
"Le Mardi à Monoprix" de Emmanuel Darley
"Lucide" de Rafael Spregelburd
"Le Royaume des animaux" de Roland Schimmelpfennig
"Délivre-toi de mes désirs" de María Velasco
"L'étudiante et Monsieur Henri" de Yvan Calbérac
de la comédie signée Pierre Palmade:
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Pièce montée" de Pierre Palmade
"10 ans de mariage" de Alil Vardar
Au Théâtre ce soir :
"On dînera au lit" de Marc Camoletti
"Le canard à l'orange" de William Douglas Home
"L'Or et la Paille" de Barillet et Grédy
les classiques par la Comédie française :
"L'Avare" de Molière
"Les Rustres" de Goldoni
du côté des humoristes :
un spécial Christophe Alévêque à l'occasion de son inédit 2020 "Le trou noir"
avec
"Christophe Alévêque - Super rebelle... et candidat libre"
"Christophe Alévêque revient bien sûr"

"Christophe Alévêque - Debout"
et du théâtre lyrique revisité:
"Le Postillon de Lonjumeau" d'Adolphe Adam par Michel Fau
"Turandot" de Puccini par Robert Wilson
et de la caricature joyeuse avec "The Opera Locos"

Expositions :

découvrir la visite en ligne d'expositions virtuelles annulées :
"Giorgio de Chirico. La peinture métaphysique" au Musée de l'Orangerie
"Pompéi" au Grand Palais
et "Plein air, de Corot à Monet" au Musée des Impressionnismes de Giverny
s'évader en un clic en direction de la province :
à Nice pour une visite virtuelle du Musée Magnin et celle de l'exposition "Soulages, la puissance créatrice" à la Galerie Lympia
de l'Europe :
en Espagne vers le Musée Carmen Thyssen à Málaga
et en Allemagne avec la visite des 3 niveaux de la Kunsthalle de Brême
et plus loin encore aux Etats-Unis vers le Musée Isabella Stewart Gardner à Boston
et le Musée d'Art de Caroline du Nord à Raleigh
avant le retour sur Paris pour découvrir les éléments décoratifs de L’Opéra national de Paris

Cinéma at home avec :

de l'action :
"Code 211" de York Alec Shackleton
"Duels" de Keith Parmer
de la comédie : "Le boulet" de Alain Berbérian et Frédéric Forestier
du drame :
"Marion, 13 ans pour toujours" de Bourlem Guerdjou
"Happy Sweden" de Ruben Östlund
de la romance :
"Coup de foudre à Jaïpur" de Arnauld Mercadier
"Marions-nous !" de Mary Agnes Donoghue
du thriller :
"The Watcher" de Joe Charbanic
"Résurrection" de Russell Mulcahy
du fantastique : "Godzilla" de Masao Tamai
les années 40 au Ciné-Club :
"Boule de suif" de Christian Jaque
"Le carrefour des enfants perdus" de Léo Joannon
et un clin d'oeil au début du cinéma avec "Le Voyage dans la Lune" de Georges Méliès

Lecture avec :

"BeatleStones" de Yves Demas & Charles Gancel
"L'obscur" de Phlippe Testa
"La géographie, reine des batailles" de Philippe Boulanger
"Trouver l'enfant / La fille aux papillons" de René Denfeld
et toujours :
"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=