Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Eurockéennes de Belfort #28 (édition 2016) - dimanche 3
Blossoms - Frank Carter and The Rattlesnakes - Action Bronson - Mac deMarco - The Kills  - ZZTop  (Presqu'île de Malsaucy, Territoire de Belfort)  du 1er au 3 juillet 2016

Jour 3 – Trois couleurs : bleu

Alors que le Malsaucy a préparé une fanzone impatiente d'être envahie de festivaliers-supporters tous azimuts, je ne retiens aujourd'hui d'une couleur dans notre triade patriote : le bleu. Bleu du ciel, bleu du cœur, de l'humeur, primaire et royal. Si le premier jour nous a fait quelques secondes douter, ce dernier (déjà !) nous apprend à profiter. On choisit l'option farniente au bar du Boulot, puis l'option frites chez Alfred's Burger (seul stand sur la totalité du site à avoir dit oui pour me servir avant 16h...), on déambule dans un site aussi désert qu'agité, et, l'heure venue, on file voir Blossoms.

Présenté comme un groupe à suivre de près par les Inrocks, on s'étonne un peu de la mollesse de la prestation et du côté convenu (je n'ose écrire gnan-gnan) des mélodies plus pop que rock. Un peu déçue.

Heureusement, on enchaîne avec le merveilleux Frank Carter and The Rattlesnakes qui tient un morceau avant de traverser la fosse et de grimper dans le public. On pourrait gloser sur son costard et ses tatouages, si on n'avait que ça à dire, mais on préfère se centrer sur l'important : la variété époustouflante des tonalités, le naturel merveilleux du leader, la triple descente dans le public (leader et guitariste, s'il vous plaît), l'explication du circle pit (quand les festivaliers font un wall of death), et surtout la claque à mi-course avec cette chanson hommage qui a définitivement placé Frank Carter dans mon top 3 de la journée.

Pour le fun, on passe voir Action Bronson et son regard East Coast, parce que la réputation du monsieur n'est plus à faire et que son hip-hop est, excusez du peu qu'on n'est pas spécialiste, tout à fait écoutable et appréciable.

Mac deMarco : comme quoi l'habit ne fait pas le moine, surtout quand il vient du Canada. D'un côté, look loufoque, décalé et plutôt "Deschiens", de l'autre "The Way you'd love her", tube qui ouvre le set avec beaucoup d'ondulations positives. Amis et techniciens sont sur la scène, à l'ancienne, pour intimiser le tout et briser, un peu, ce quatrième mur de sable – parce que deMarco fera monter, tout au long du concert, des fans issus du public, "thanks guy, I love you", lui lance un invité ravi. Tout est très détendu et très planant, et d'une facilité déconcertante pour deMarco et ces musiciens, qui alternent masques de sérieux sur une love song tristounette et jeux potaches sur des riffs de ZZTop – la tête d'affiche du jour – sur scène. On s'amuse à voir que Mac deMarco et son équipe semblent avoir davantage envie de sourire béatement en regardant leur public, de boire ou fumer, de bavarder tranquillement, que de jouer de la musique en regard de la longueur des pauses entre les morceaux... Bref : on passe un excellent moment indie rock, entre "The Stars keep on calling my name", "Another one", les discussions... débridées, entre le bassiste et les groupies du premier rang, et les facéties de guitaristes qui réussissent à jouer un morceau entier guitare sur la nuque.

The Kills : ça fait bien longtemps qu'on attendait ça. Une pépite blonde, brute, nerveuse comme un lion en cage, souple comme un roseau dansant, et un joyau souriant avec guitare pour tout attribut divin. "URA fever", "Kissy kissy", "Heart of a dog" : on ne verra pas tout le concert, on pourra lui reprocher quelques rugosités, mais on se gorgera, avant de repartir dans nos pénates, de l'énergie incroyable du duo.

Encore une trèèèèès belle édition des Eurockéennes. Une de mes meilleures, même. Niveau musique, ambiance entre photographes et climat, on peut difficilement rêver mieux. Du coup, je pense avec une once de sympathique pitié à tous ceux qui ont cru qu'une programmation avec moult têtes d'affiches supra-internationales pouvait seule être garante d'un festival réussi, oubliant que l'alchimie vient parfois d'ailleurs – c'est-à-dire d'on-ne-sait-où. On remet les compteurs à zéro (en attendant déjà l'an prochain), on époussette le sac photo encore plein de la terre belfortaine, et on se dit que cette année, il y a avait bien le mot "rock" dans Eurockéennes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 2 de Mac DeMarco
La chronique de l'album Another One de Mac DeMarco
Une 2ème chronique de l'album Another One de Mac DeMarco
Mac deMarco en concert à La Maroquinerie (mardi 14 mai 2013)
Mac deMarco en concert au Festival Rock en Seine 2014 (vendredi 22 août 2014)
Mac deMarco en concert au Festival La Route du Rock #24 (samedi 16 août 2014)
Mac deMarco en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)
Mac deMarco en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Samedi 6 juillet
L'interview de Mac DeMarco (mardi 14 mai 2013)
La chronique de l'album Keep on your mean side de The Kills
La chronique de l'album No wow de The Kills
La chronique de l'album Midnight Boom ! de The Kills
La chronique de l'album Blood Pressures de The Kills
La chronique de l'album Ash & Ice de The Kills
The Kills en concert à La Cigale (7 juin 2003)
The Kills en concert au Festival Les Inrockuptibles 2003
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2004 (vendredi)
The Kills en concert à La Cigale (3 juin 2005)
The Kills en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
The Kills en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (vendredi)
The Kills en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (samedi)
The Kills en concert à la Salle des Fêtes de Ramonville (30 mai 2005)
The Kills en concert au Festival International de Benicassim 2005 (vendredi)
The Kills en concert au Festival International Benicàssim 2008
The Kills en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi) - 2ème
The Kills en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
The Kills en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
The Kills en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
The Kills en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - vendredi
The Kills en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
The Kills en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - samedi 2 juillet
The Kills en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août
La conférence de presse de The Kills (août 2004)

En savoir plus :
Le site officiel du festival des Eurockéennes de Belfort
Le Facebook du festival des Eurockéennes de Belfort

Crédits photos : Sophie Hébert (toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=