Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce D'une famille à l'autre
Anna Muylaert  juillet 2016

Réalisé par Anna Muylaert. Brésil. Comédie dramatique. 1h22 (Sortie le 20 juillet 2016). Avec Naomi Nero, Daniel Botelho, Dani Nefussi, Matheus Nachtergaele, Lais Dias, Luciana Paes, Helena Albergaria et Renê Guerra.

Attention aux imprévoyants : pour voir "D'une famille à l'autre" d'Anna Muylaert dans de bonnes conditions, il ne faudra pas oublier de se munir d'une bonne réserve de mouchoirs en papier.

Car ce film, au sujet qui constitue désormais une espèce de genre en soi depuis "La vie est un long film tranquille d'Etienne Chatiliez en passant par «Tel père tel fils» de Hirokaru Kore-Eda, déclenche une vraie - et saine - émotion.

Encore une fois, un enfant échangé, ou plutôt dans ce cas brésilien "volé" à la naissance, va devoir vivre dans "l'autre" famille et c'est peu dire que les choses vont très mal se passer...

Après "Une seconde mère", grand film à la fois sensible, subtil et porteur d'émotions, on pouvait craindre qu'Anna Muylaert ne puisse pas retrouver la même qualité d'histoire et le même niveau de cinéma. Après avoir vu "D'une famille à l'autre", on est pleinement rassuré et l'on suivra désormais la cinéaste comme l'une des valeurs montantes du cinéma brésilien.

Capable de traiter un pareil sujet sans s'enfoncer dans les méandres du pathos de la complaisance est déjà un exploit. Tenir ses personnages et réussir mine de rien une étude de mœurs très précise de la société brésilienne en suivant le passage de Pierre devenu Felipe de la classe populaire un peu fourre-tout à une bonne bourgeoisie en ascension sociale en est un autre.

L'essentiel repose sur les épaules du jeune garçon et il faut souligner que Naomi Nero est, comme tous les autres acteurs, d'une sobriété très efficace. Même les parents "légitimes", qui ont vécu presque une quinzaine d'années dans l'angoisse et l'espoir de retrouver leur enfant volé et qui découvrent son hostilité et sa différence, ne font pas dévier leur compréhensive colère vers l'hystérie.

Car, la "différence" évoquée est à la fois saugrenue et douloureuse pour eux : Pierre aime s'habiller en femme. Et ce qui n'était qu'un postulat gratuit dans "Laurence anyways" de Xavier Dolan, prend dans le film d'Anna Muylaert une force symbolique très forte.

On ne dira pas comment se termine le long processus d'adaptation, presque d'apprivoisement du garçon, et comment il va zigzaguer entre son état d'avant et son état présent, mais encore une fois, la cinéaste brésilienne exprime cela avec une rare intelligence.

Dans "D'une famille à l'autre" d'Anna Muylaert, tous les personnages sont importants, ont tous leurs raisons et les font savoir. Peut-être que le personnage de la mère d' "avant" est un peu abandonné, mais cet évanouissement ne signifie pas qu'elle soit hors du jeu.

Dans cette belle construction où rien n'est théorique, Anna Muylaert se révèle comme dans "Une seconde mère" une formidable conteuse. Son cinéma populaire et d'une apparente simplicité la préserve pour l'instant des grands festivals qui tuent l'énergie créatrice des réalisateurs des pays dits tiers. On imagine qu'elle saura très bien échapper au piège et l'on attend avec impatience sa prochaine plongée dans le Brésil moyen.

"D'une famille à l'autre" d'Anna Muylaert est un des grands films de cette saison qui n'en manque pourtant pas. A voir absolument, donc !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=