Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Guibord s'en va-t-en guerre
Philippe Falardeau  juillet 2016

Réalisé par Philippe Falardeau. Canada. Comédie. 1h44 (Sortie le 27 juillet 2016). Avec Patrick Huard, Irdens Exantus, Clémence Dufresne-Deslières, Suzanne Clément, Robin Aubert, Micheline Lanctôt Rôle, Paul Doucet et Ellen David.

Une vieille légende infondée affirme que l'humour québécois serait aussi léger qu'un pancake gorgé de sirop d'érable. Même si Denys Arcand a fourni quelques films qui démentaient l'adage et ont connu une renommée internationale, comme "Le déclin de l'empire américain", il faut reconnaître qu'il en a aussi tourné d'autres qui ont entretenu sans peine la légende.

"Guibord s'en va-t-en guerre" de Philippe Falardeau, auteur de films qu'on a pu voir de ce côté-ci de l'Atlantique, comme "Congorama" ou "Monsieur Lazhar", ne prétend pas hisser le cinéma québécois au niveau de la comédie d'auteur. Pour cela, Guibord, son héros, n'est pas un politicien conforme à tous les autres.

Pour commencer, c'est un ancien hockeyeur, un véritable indépendant (mais quand même plus conservateur que progressiste), qui doit ménager la chèvre et le chou pour avoir son strapontin au Parlement fédéral.

Et sa chèvre appartient à la tribu des amérindiens qui menace à la moindre occasion de bloquer les routes et d'en revenir à ses coutumes d'avant l'arrivée des Blancs. Et son chou a les muscles et la peau tatouée d'un vrai camionneur qui demande à Guibord de libérer les routes barrées par les autochtones et prêt à couper la circulation pour se faire entendre.

Mais l'Histoire avec une grande hache peut tout se permettre, et notamment d'enrayer la routine politique du plus sympa des politiciens... Quand le Canada, à l'instar de son grand frère d'Amérique du Nord, rêve d'entrer en guerre au Moyen Orient, l'improbable devient possible : c'est la voix de Guibord qui peut faire pencher la balance du côté du camp de la paix ou de celui des va-t-en guerre...

Dès lors, l'inconnu de la politique de proximité devient célèbre et incontournable. Acceptera-t-il le poste de ministre qu'on lui propose s'il vote bien ? Se montrera-t-il enfin ambitieux pour réveiller l'intérêt de sa bien-aimée ou respectera-t-il ses convictions comme sa fille rebelle le souhaiterait ?

"Guibord s'en va-t-en guerre" de Philippe Falardeau n'empiète pas sur les plate-bandes de Frank Capra, et il n'est pas question que son personnage sympathique et lymphatique soit transfiguré par le destin entrevu. Ce n'est pas un homme américain pris dans la foule et devenant l'expression du destin démagogique d'un peuple.

Avec son accent et sa bonne tête, Guibord restera Guibord quoi qu'il se passe. Pas question de déroger à ses habitudes même si le sort de l'humanité mondialisée dépend de son bon vouloir.

Si Philippe Falardeau fait profession de satire politique, c'est pour dire que, dans une société "démocratique" aussi bien huilée et aussi bien organisée, un Guibord sera toujours remis à sa place, pas très loin de la case Départ.

Pour donner tout son sel à sa parodie, Falardeau a affublé Guibord d'un conseiller parfaitement adapté à son profil, en la personne de Souverain, un étudiant haïtien en sciences politiques.

Grâce à lui, et à Skype, toute cette aventure minusculaire sera suivie par tout un aréopage d'Haïtiens, fiers et contents du rôle que l'un des autres joue auprès d'un ancien hockeyeur député truculent et emblématique du Québec profond.

Patrick Huard, qu'on a vu dans "Starbuck" et dans "Mommy" de Xavier Dolan, est totalement à sa place dans le rôle de Guibord. Tous les comédiens qui l'entourent sont heureux de participer à une aventure qui fait entrer de plein fouet le cinéma québécois dans une dimension internationale sans qu'il paraisse avoir des habits trop grands pour l'occasion.

Réjouissant, gentiment porteur d'une vraie critique politique, "Guibord s'en va-t-en guerre" n'est pas un film de simple distraction. Il marque aussi le renouveau d'un cinéma qui n'hésite plus à regarder les maux qui minent la société qu'il s'agit pour lui de refléter. Une bonne nouvelle.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=