Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Silvain Vanot
Ithaque  (03h50 / Modulor)  juin 2016

"I keep a close watch on this heart of mine,I keep my eyes wide open all the time,I keep the ends out for the tie that binds, Because you’re mine, I walk the line"

"Les pieds dans la glace, la tête au vent. Je n’ai pas froid. Non, je brûle dedans."

Le disque ne tourne pas depuis une minute que musique et paroles nous étreignent déjà le cœur. Le retour de Silvain Vanot est beau, superbe même. Mais comment parler de retour alors que sa musique semble si souvent nous accompagner !

Depuis 1993, le Rouennais a publié 8 albums avec cet Ithaque : Silvain Vanot en 1993, Sur des arbres en 1995, éGérie en 1997, (En attendant) Tout brille en 1999, Il fait soleil en 2002, Bethesda en 2009 et Old folks / Nu Folk en 2011. A cela s’ajoutent de nombreuses musiques de film comme par exemple : La Fabrique des Sentiments de Jean-Marc Moutout en 2008, Le Temps des amoureuses en 2009, No Pasaran, album souvenir en 2003, André Robillard, en chemin en 2014 d’Henri-François Imbert, Violence des échanges en milieu tempéré de Jean-Marc Moutout en 2004.

Mais cet homme de musique, également musicologue, de voyages est aussi homme de lettres, autant érudit du rock et musicien que passionné des mots. Et s'il faut absolument plonger dans sa musique, se passer de ses livres sur Bob Dylan (Bob Dylan, Librio 2001) ou Johnny Cash (Johnny Cash I Walk The Line, Editions Le mot et le reste 2016) est indéniablement regrettable. Entre les écrits et la musique, on retrouve ce même style qui ne triche pas, à la fois dépouillé mais précis et développé, quelques accords sur des mots justes.

Et puis il y a cette voix touchante qui rappelle parfois Neil Young, ce timbre fragile, qui plane au-dessus de ces chansons intimes, si calmes, parfois mélancoliques, si terribles parfois, ironiques aussi - la chanson sur les accords de neuvième. "Quand de deux maux, je prends le moindre, faute de choix, je lis sur ton dos qui se voûte, mais je ne t’entends pas". Mon dieu que ce disque est beau oui. Loin de cette pop Française dont il faisait partie et qui a terminé par tourner en boucle entre autosatisfaction et caricature… Intense sans en rajouter ("De faute", "Ma Siamoise", "Vanneau", "Ithaque", "Le nom d’un autre") mais sans se donner facilement, une fausse économie de moyens peut dérouter, et évitant toute simplicité. Effectivement, "pourquoi séduire dès le premier accord ?".

Et puis quel plaisir de se plonger autant dans le livret que dans la musique. Cela rappelle un autre musicien, son coreligionnaire chez 03H50 : Orso Jesenska. "C’est à croire que nous étions fous, fous à lier l’un à l’autre. Là, déliés, à qui la faute ? De faute, il n’y en a pas, pas plus que de mauvais choix. Juste le temps et son dû. Et nous deux, un peu perdus".

Avec cette magnifique aspiration pour les mots et la musique, cette compliquée poésie des lettres et des notes, cette concentration des espoirs et des failles de notre monde contemporain, Silvain Vanot c’est un peu notre Amérique à nous...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bethesda de Silvain Vanot
Une 2ème chronique de l'album Bethesda de Silvain Vanot
Silvain Vanot en concert à L'Archipel (samedi 9 janvier 2010)
Silvain Vanot en concert au Grand Mix (jeudi 11 mars 2010)
L'interview de Silvain Vanot (mardi 22 décembre 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Silvain Vanot
Le Bandcamp de Silvain Vanot
Le Facebook de Silvain Vanot


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Silvain Vanot (22 décembre 2009)


# 10 janvier 2021 : En route pour l'aventure

On ne sait pas encore ce qui nous attend en 2021, espérons pouvoir enfin retourner voir des spectacles bientôt, en attendant on va essayer d'organiser de nouveaux des concerts en live sur notre chaine Twitch. On vous en parle bientôt. D'ici là, voici la sélection de la semaine.

Commençons par le sommaire et le replay de la Mare Aux Grenouilles #18

Du côté de la musique :

"Vivaldi, Le quattro stagioni" de Alexandra Conunova
"Contrastes" de Duo W
"Beethoven, si tu nous entends" de La Symphonie de Poche & Nicolas Simon
"Ras la trompe" de Lila Tamazit Trio
"La sélection de Julien Bousquet" émission #6 de Listen In Bed
"Fleurs" de Mélody Louledjian & Antoine Palloc
"Monks of nothingness" de Olivier Lasiney & Yantras
"In paradisum" de Schola Cantorum of the Cardinal Vaughan Memorial School
et toujours :
"Le cas très inquiétant de ton cri" de MelmACHello
"Douze oiseaux dans la forêt de pylônes électriques" de Nicolas Jules
"L'allégresse" de DaYTona, la 200ème chronique de CycoLys
"Across the universe" Saison 2, Mix 7, encore un beau mix de Listen In Bed
"Hiver(s)" de Matthias Billard

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"Ali Baba" de Macha Makeieff
"Mon père avait raison" de Sacha Guitry
"Adieu Monsieur Haffmann" de Jean-Pierre Daguerre
"Le canard à l'orange" de Marc-Gilbert Sauvajon
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Madame Arthur ose Bashung"

Expositions :

en virtuel :
"Picasso et la bande dessinée" au Musée Picasso
"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Soulages" à l'Espace Lympia
"Christian Dior, couturier du rêve" au Musée des Arts Décoratifs
"Bacon en toutes lettres" au Centre Pompidou
"Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay

Cinéma :

at home :
"Dim Sum Funeral" de Anna Chi
"Son of Sofia" d'Elina Psykou
"Fin du monde" de Carolina Hellsgård
"Brooklyn" de Pascal Tessaud
"Hôtel Fantôme" de Daniel Kehlmann
"Motherland" de Tomas Vengris
"La classe volante" de Kurt Hoffmann
et un regard vers le cinéma hollywoodien avec :
"Le plus grand cirque du monde" de Henry Hathaway
"Une étoile est née" de William Wellman
"La Taverne de la Jamaïque" d'Alfred Hitchcock
"Top Secret" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Inside story" de Martin Amis
"Là où nous dansions" de Judith Perrignon
"Le bonheur est au fond du couloir à gauche" de J.M. Erre
"Les douze morts de Napoléon" de David Chanteranne
"Tiger" de Eric Richer
"Un papillon, un scarabée, une rose" de Aimee Bender
et toujours :
"59 rue des Archives" de Bruno Guermonprez, David Koperhant & Rebecca Zissmann
"Oeuvres complètes III" de Roberto Bolano
"Vox populi" de Thomas Harnois

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=