Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hotel Singapura
Eric Khoo  août 2016

Réalisé par Eric Khoo. Singapour/Hong Kong. Drame érotique. 1h30 (Sortie le 24 août 2016). Avec Josie Ho, George Young, Choi Woo-Shik, Kkobbi Kim, Boon Pin Koh, Daniel Jenkins, Shô Nishino et Lawrence Wong.

Le synopsis du film "In the room", exploité à l'international sous le titre "Hotel Singapura", et son affiliation au genre "drame érotique" ne manquent pas de susciter des intérêts divers d'autant que le projet de son réalisateur Eric Khoo, chef de file du nouveau cinéma singapourien, s'avère ambitieux.

En effet, il entend retracer de manière métaphorique tant l'évolution socio-historique que l'évolution des moeurs de Singapourqui depuis son accession à l'indépendance en 1945 ainsi qu'une histoire du cinéma asiatique à partir de fragments d'histoires "amoureuses" délivrés dans une déclinaison mémorielle de la ronde schnitzlérienne articulée autour du lieu unique et impersonnel d'une chambre d'hôtel.

Sur la toile, le résultat déçoit à plus d'un titre, et, en premier lieu, car il ne parvient pas à éviter l'écueil dirimant du film à sketches tenant à l'hétérogénéité résultant du format. Par ailleurs, en raison de la banalité des intrigues, dépourvues de toute composante érotique, a fortiori exotique, qui n'abordent la thématique de l'amour et du désir que de façon marginale.

A ce titre, tout en étant réductrice, la bande annonce qui ne reprend que des images d'une séquence s'avère révélatrice.

Dans la chambre 27, où, au cours d'une "party" de fin de concert, meurt d'overdose une pop-star rejoignant le "Club des 27" et le clan des fantômes qui, de surcroît, noue une relation amoureuse subliminale avec la femme de chambre attachée à l'étage, box à la manière de celle du magazine télévisé Teva Déco mais figée dans le temps par son mobilier standard ne permettant pas la datation, il n'est question que de sexe.

Et celui-ci, même "à la singapourienne", illustre l'axiome mallarméen de la tristesse de la chair. L'enchaînement des scènes n'est pas sans évoquer la pratique du photographe japonais Araki dans ses "Tokyo Comedy".

Au demeurant, l'analogie avec le médium photographique s'impose en raison du montage et de la photographie, en sus d'une interprétation plate et désincarnée, peut-être séquelles d'une durée de tournage expéditive (dix jours), qui concourent à donner l'impression d'un roman-photo animé.

Enfin, la métonymie indiciaire proposée par Eric Khoo et les critiques discrètes sur la démocratie autoritaire pratiquée à Singapour, claires et évidentes pour ses compatriotes, restent totalement opaques pour le spectateur français moyen qui a déjà du mal à situer géographiquement ce micro-Etat, 1/10ème de la superficie de la Corse et néanmoins un des quatre dragons asiatiques, représenté par un point cartographique à la pointe sud de la Malaisie.

Cela étant, à l'aune d'un regard positif, certains considéreront ces réserves comme révélatrices d'un exercice de style échevelé et d'un parti-pris assumé et réussi.

Par ailleurs, trois séquences tirent leur épingle du jeu. Celle troublante de la dernière jouissance masculine d'un transexuel avant son opération radicale ("Change"), et surtout les deux premières.

"Rubber", en noir et blanc, avec Alain Resnais et Wong Kar-Wai comme figures tutélaires, où il est vraiment question d'amour interprété avec sensibilité par Boon Pin Koh et Daniel Jenkins, et "Pussy Power" (cf. BA) qui rappelle le sexe joyeux et psychédélique filmé par Russ Meyer avec Josie Ho qui campe allègrement une hétaîre dont le vagin a la vigueur d'un lance-balles de tennis (en l'espèce de ping-pong) tout en pouvant servir d'éplucheur de bananes et de machine à sashimi de poisson rouge !

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=