Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Politiquement correct
La Pépinière Théâtre  (Paris)  septembre 2016

Comédie écrite et mise en scène par Salomé Lelouch, avec Thibault de Montalembert, Rachel Arditi, Ludivine de Chastenet, Bertrand Combe et Arnaud Pfeiffer.

On se plaint assez que le théâtre contemporain ne soit pas en phase avec son époque pour ne pas saluer en "Politiquement correct" de Salomé Lelouch une vraie tentative pour aborder le contexte actuel.

Avec une intrigue qui tiendrait sur un ticket de métro, un membre influent du "Front" rencontre une électrice de gauche, l'auteure construit une vraie comédie qui pourrait bien finir en tragédie. Tout se passe dans un café, avec son garçon centriste, entre les deux tours de l'élection présidentielle. Modulable, le comptoir du bar où passent et repassent les quatre protagonistes, n'est pas ce qu'il y a de plus réussi dans cette pièce.

Mais son rôle est majeur : n'est-il pas là pour signifier, même inconsciemment, que les propos tenus par les uns et les autres, à l'instar de tous ceux échangés par les Français pendant le temps électoral, sont essentiellement des propos de "café du commerce "?

On sait qu'il est difficile de faire du "théâtre politique" hors des salles institutionnelles. Ne serait-ce que parce que le public y est divers et que le consensus est d'abord la garantie de remplir la jauge. On se demandera donc d'abord si "Politiquement correct" clive et si les électeurs amenés à voter pour le "Front", qui pourraient occuper un bon tiers des fauteuils, pratiqueront ou non la "politique de la chaise vide".

Incontestablement, Salomé Lelouch a su écrire un texte qui n'est pas manichéen et applique avec talent l'adage de Jean Renoir qui disait que dans ses films "chacun a ses raisons".

Les échanges entre Alexandre et Mado sont crédibles et jamais artificiels. Leur rencontre, due à un quiproquo de portable, lance la pièce sur de bons rails. Leurs deux amis, qui sont leurs consciences, sont plus extrêmes qu'eux dans leur vision du monde et ont pour fonction de leur rappeler leur "éthique politique".

Bref, Salomé Lelouch réussit à éviter tous les pièges qu'elle aurait pu se tendre elle-même. Sauf peut-être le dernier : celui d'être obligée de choisir une issue aux élections et d'indexer le destin de son Roméo frontiste et de sa Juliette bobo de gauche à celles-ci. On se doute que l'exercice était difficile et qu'elle n'a pu traiter totalement "objectivement" son sujet.

Qu'importe les rires fusent avec des propos qui, d'habitude, révulsent. Le couple formé par Rachel Arditi et Thibault de Montalembert fonctionne à merveille. Rachel est très émouvante en idéaliste d'un autre âge face à un vrai ou faux cynique, selon les opinions. Thibault, lui, donne à son personnage une vraie fêlure. Evidemment, la rusée Salomé Lelouch, en en faisant une tête pensante de son parti, empêche la petite prof humaniste de la creuser et de chercher à le convaincre par les arguments de l'amour...

A leur unisson, Ludivine de Chastenet, en psy mélenchoniste et Bertrand Combe, en fleuriste national, forme la possibilité d'un autre couple impossible.

Reste Arnaud Pfeiffer qui rêve d'une France unie autour de ses bons petits plats pour compléter une distribution impeccable, dans une pièce dont la date limite de fraîcheur théâtrale ira bien au delà de mai 2017.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=