Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Politiquement correct
La Pépinière Théâtre  (Paris)  septembre 2016

Comédie écrite et mise en scène par Salomé Lelouch, avec Thibault de Montalembert, Rachel Arditi, Ludivine de Chastenet, Bertrand Combe et Arnaud Pfeiffer.

On se plaint assez que le théâtre contemporain ne soit pas en phase avec son époque pour ne pas saluer en "Politiquement correct" de Salomé Lelouch une vraie tentative pour aborder le contexte actuel.

Avec une intrigue qui tiendrait sur un ticket de métro, un membre influent du "Front" rencontre une électrice de gauche, l'auteure construit une vraie comédie qui pourrait bien finir en tragédie. Tout se passe dans un café, avec son garçon centriste, entre les deux tours de l'élection présidentielle. Modulable, le comptoir du bar où passent et repassent les quatre protagonistes, n'est pas ce qu'il y a de plus réussi dans cette pièce.

Mais son rôle est majeur : n'est-il pas là pour signifier, même inconsciemment, que les propos tenus par les uns et les autres, à l'instar de tous ceux échangés par les Français pendant le temps électoral, sont essentiellement des propos de "café du commerce "?

On sait qu'il est difficile de faire du "théâtre politique" hors des salles institutionnelles. Ne serait-ce que parce que le public y est divers et que le consensus est d'abord la garantie de remplir la jauge. On se demandera donc d'abord si "Politiquement correct" clive et si les électeurs amenés à voter pour le "Front", qui pourraient occuper un bon tiers des fauteuils, pratiqueront ou non la "politique de la chaise vide".

Incontestablement, Salomé Lelouch a su écrire un texte qui n'est pas manichéen et applique avec talent l'adage de Jean Renoir qui disait que dans ses films "chacun a ses raisons".

Les échanges entre Alexandre et Mado sont crédibles et jamais artificiels. Leur rencontre, due à un quiproquo de portable, lance la pièce sur de bons rails. Leurs deux amis, qui sont leurs consciences, sont plus extrêmes qu'eux dans leur vision du monde et ont pour fonction de leur rappeler leur "éthique politique".

Bref, Salomé Lelouch réussit à éviter tous les pièges qu'elle aurait pu se tendre elle-même. Sauf peut-être le dernier : celui d'être obligée de choisir une issue aux élections et d'indexer le destin de son Roméo frontiste et de sa Juliette bobo de gauche à celles-ci. On se doute que l'exercice était difficile et qu'elle n'a pu traiter totalement "objectivement" son sujet.

Qu'importe les rires fusent avec des propos qui, d'habitude, révulsent. Le couple formé par Rachel Arditi et Thibault de Montalembert fonctionne à merveille. Rachel est très émouvante en idéaliste d'un autre âge face à un vrai ou faux cynique, selon les opinions. Thibault, lui, donne à son personnage une vraie fêlure. Evidemment, la rusée Salomé Lelouch, en en faisant une tête pensante de son parti, empêche la petite prof humaniste de la creuser et de chercher à le convaincre par les arguments de l'amour...

A leur unisson, Ludivine de Chastenet, en psy mélenchoniste et Bertrand Combe, en fleuriste national, forme la possibilité d'un autre couple impossible.

Reste Arnaud Pfeiffer qui rêve d'une France unie autour de ses bons petits plats pour compléter une distribution impeccable, dans une pièce dont la date limite de fraîcheur théâtrale ira bien au delà de mai 2017.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=