Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Politiquement correct
La Pépinière Théâtre  (Paris)  septembre 2016

Comédie écrite et mise en scène par Salomé Lelouch, avec Thibault de Montalembert, Rachel Arditi, Ludivine de Chastenet, Bertrand Combe et Arnaud Pfeiffer.

On se plaint assez que le théâtre contemporain ne soit pas en phase avec son époque pour ne pas saluer en "Politiquement correct" de Salomé Lelouch une vraie tentative pour aborder le contexte actuel.

Avec une intrigue qui tiendrait sur un ticket de métro, un membre influent du "Front" rencontre une électrice de gauche, l'auteure construit une vraie comédie qui pourrait bien finir en tragédie. Tout se passe dans un café, avec son garçon centriste, entre les deux tours de l'élection présidentielle. Modulable, le comptoir du bar où passent et repassent les quatre protagonistes, n'est pas ce qu'il y a de plus réussi dans cette pièce.

Mais son rôle est majeur : n'est-il pas là pour signifier, même inconsciemment, que les propos tenus par les uns et les autres, à l'instar de tous ceux échangés par les Français pendant le temps électoral, sont essentiellement des propos de "café du commerce "?

On sait qu'il est difficile de faire du "théâtre politique" hors des salles institutionnelles. Ne serait-ce que parce que le public y est divers et que le consensus est d'abord la garantie de remplir la jauge. On se demandera donc d'abord si "Politiquement correct" clive et si les électeurs amenés à voter pour le "Front", qui pourraient occuper un bon tiers des fauteuils, pratiqueront ou non la "politique de la chaise vide".

Incontestablement, Salomé Lelouch a su écrire un texte qui n'est pas manichéen et applique avec talent l'adage de Jean Renoir qui disait que dans ses films "chacun a ses raisons".

Les échanges entre Alexandre et Mado sont crédibles et jamais artificiels. Leur rencontre, due à un quiproquo de portable, lance la pièce sur de bons rails. Leurs deux amis, qui sont leurs consciences, sont plus extrêmes qu'eux dans leur vision du monde et ont pour fonction de leur rappeler leur "éthique politique".

Bref, Salomé Lelouch réussit à éviter tous les pièges qu'elle aurait pu se tendre elle-même. Sauf peut-être le dernier : celui d'être obligée de choisir une issue aux élections et d'indexer le destin de son Roméo frontiste et de sa Juliette bobo de gauche à celles-ci. On se doute que l'exercice était difficile et qu'elle n'a pu traiter totalement "objectivement" son sujet.

Qu'importe les rires fusent avec des propos qui, d'habitude, révulsent. Le couple formé par Rachel Arditi et Thibault de Montalembert fonctionne à merveille. Rachel est très émouvante en idéaliste d'un autre âge face à un vrai ou faux cynique, selon les opinions. Thibault, lui, donne à son personnage une vraie fêlure. Evidemment, la rusée Salomé Lelouch, en en faisant une tête pensante de son parti, empêche la petite prof humaniste de la creuser et de chercher à le convaincre par les arguments de l'amour...

A leur unisson, Ludivine de Chastenet, en psy mélenchoniste et Bertrand Combe, en fleuriste national, forme la possibilité d'un autre couple impossible.

Reste Arnaud Pfeiffer qui rêve d'une France unie autour de ses bons petits plats pour compléter une distribution impeccable, dans une pièce dont la date limite de fraîcheur théâtrale ira bien au delà de mai 2017.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=