Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pyrénées ou le voyage de l'été 1843
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  septembre 2016

Monologue dramatique d'après un récit de Victor Hugo interprété par Julien Rochefort dans une mise en scène de Sylvie Blotnikas.

Il fut un temps où le "Victor Hugo, hélas !" d'André Gide résonnait dans le Landerneau littéraire.

Et pourtant, dès qu'apparaît sur scène Julien Rochefort, dans un costume qui ne le date qu'à cause de la large cravate de soie et de son gilet sous sa veste, et qu'il prononce les premiers mots pour relater son voyage de l'été 1843, la cause est entendue : Hugo est un immense écrivain et pas ce monument d'airain et d'ennui suggéré par le perfide Gide.

Pour voyager, Hugo précise d'emblée qu'il n'a besoin que d'un carnet et d'un peu d'eau fraîche. Que cela ne tienne ! Sur la scène vide, il n'y a qu'un tabouret sur lequel Julien Rochefort va prendre un carnet noir et une petite bouteille d'eau en métal.

Paré pour son périple, le voilà déjà en route dans la malle-poste. Car, et il y fera souvent allusion, ce voyage marque peut-être la fin d'une époque, alors que le chemin de fer entame son développement.

Traversant la France de Paris à Biarritz, Hugo s'installe peu à peu dans ce voyage entre nostalgie et aventure. Allant au gré de sa fantaisie, il est soudain confronté à son passé et retrouve des souvenirs du temps de sa petite jeunesse, quand son père, le général Hugo, combattait en Espagne.

D'abord volubile, les mains agitées comme des moulinets, Julien Rochefort a la belle voix légère, l'oeil bleu pétillant, et, par moments, donne l'impression que Victor Hugo avait quelque chose en lui de Jean d'Ormesson.

Et l'on se dit qu'à 41 ans, Victor Hugo, poète et dramaturge célèbre - au point de voyager sous le nom de "Monsieur Gault" et de se cacher ses traits sous un chapeau - devait bien avoir l'élégance et la superficialité brillante de notre Jean d'O.

Dans "Pyrénées", on découvrira avec étonnement que le futur auteur des "Misérables" anticipait Marcel Proust. Ici, pas question de madeleines ni de pavés pour que reviennent les temps perdus, mais d'une charrette à bœufs espagnole et d'une jeune fille blonde porteuse des premiers émois enfantins d'un apprenti sensuel.

Julien Rochefort emporte tout son auditoire dans ce dernier grand voyage insouciant de Victor Hugo. Ce beau récit à l'écriture joyeuse, qui ne sera publié qu'après la disparition du grand homme, est porteur malgré lui d'un drame tout proche.

On laissera aux nombreux spectateurs qui devraient venir applaudir Julien Rochefort vivre cet instant inattendu où la vie d'Hugo bascule. Parti le cœur léger, sans autre idée que de profiter d'un monde où tout lui sourit, Hugo s'en reviendra dans la gravité.

Il est désormais mûr pour construire une œuvre forte et indestructible, dans laquelle, parfois, résonneront de petits échos des temps heureux où il pouvait noter une réflexion dans son carnet noir en buvant une petite gorgée d'eau...

Cette adaptation de "Pyrénées" par Sylvie Blotkinas, qu'elle gratifie d'une mise en scène à l'épure intelligente, a le mérite de bien faire entendre la prose hugolienne. On n'oubliera pas de si tôt, cette belle heure menée bon train par un Julien Rochefort inspiré par le souffle du poète.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=