Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Présents parallèles
Théâtre de la Reine Blanche  (Paris)  septembre 2016

Comédie de Jacques Attali, mise en scène de Christophe Barbier, avec Jean Alibert, Marianne Basler et Xavier Gallais.

Si ce n'était que parce qu'elle rend hommage plusieurs fois à la belle personne qu'était Robert Lynen, enfant "star" du cinéma français qui fut un merveilleux "Poil de Carotte" face à Harry Baur dans le film de Julien Duvivier, et que les nazis supplicièrent abominablement pour faits de résistance, la pièce de Jacques Attali, "Présents parallèles" serait déjà utile.

Que les amateurs de second degré prêts à se "payer" le duo Penthiobarbital le sachent tout de suite : il n'y a pas d'effet "BHL" à attendre de cette "synchronie" théâtrale et "Présents parallèles" est bien une œuvre qui a sa légitimité sur scène. Bien entendu, on ne refait pas Jacques Attili.

On sait qu'il aime montrer son intelligence par une complexité de construction qui est une de ses marques de fabrique et il faudra être en permanence sur ses gardes : les mises en abyme seront le lot commun de "Présents parallèles". Cela en sera aussi le charme.

Trois acteurs, donc, jouant trois acteurs en train de jouer trois acteurs et plus si affinités... Ce "plus" étant ses temps parallèles où, comme dans "Le Maître du Haut-Château" de Philip K. Dick, chef d'oeuve du genre "uchronique", Attali imagine la victoire des nazis... et l'existence de quelqu'un qui écrit que les nazis n'ont pas gagné la guerre, et invente, en quelque sorte, et à quelques détails près, notre réalité "objective". Sauf que le dramaturge laisse supposer que son uchronie a été écrite comme un acte de résistance au moment où l'Occupation se déroulait.

Qu'on ne s'inquiète pas trop, grâce aux trois formidables acteurs choisis, capables tour à tour de jouer, de surjouer, de se parodier ou d'émouvoir, et grâce à la mise en scène attentionnée de Christophe Barbier, la cérébralité attalienne ne posera aucun problème de compréhension.

Il y aura moult coups de théâtre et beaucoup à jouer pour Xavier Gallais, Marianne Basler et Jean Allibert. Tout commence par une vidéo rétro-futuriste amusante où l'on imagine qu'en 2016, les Parisiens rouleront, ou plutôt voleront, en Luftwagen et s'achève dans une boucle temporelle, pirouette sardonique pour retomber sur les pieds après un atterrissage mouvementé...

Si l'on marche à cet exercice méta-fictionnel, on prendra grand plaisir, à ce théâtre que ne désavourait pas un Eric-Emmanuel Schmitt. Et, surtout, on ne se laissera pas duper par l'apparence "cynisme" des propos tenus.

Car, en évoquant qu'on l'a dit le beau nom de Robert Lynen ou celui, non moins honorable de Marc Bloch, Jacques Attali montre qu'il ne souscrit pas au "tout égale tout" auquel ses personnages feignent parfois de se soumettre. Il ne passe par pertes et profits ce qui s'est passé hier face à ce qui se passe aujourd'hui.

Peut-être que "Présents parallèles", où le directeur du théâtre prévient que les gens ne veulent plus que rire, cache, derrière l'uchronie, l'amère désillusion d'un homme qui, jeune, a cru qu'on pouvait gaiement change la vie. Mais, sans doute, s'il y a, comme il est dit dans la pièce, plusieurs présents possibles, "Présents parallèles" cherche à trouver la porte de celui où l'utopie reste possible sans être meurtrière...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=