Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Brooklyn Village
Ira Sachs  septembre 2016

Réalisé par Ira Sachs. Etats Unis. Comédie. 1h25. (Sortie le 21 septembre 2016). Avec Theo Taplitz, Michael Barbier, Greg Kinnear, Jennifer Ehle, Alfred Molina, Talia Balsam, Clare Foley et Arthur J. Nascarella.

Ira Sachs n'est pas Woody Allen. C'est déjà en soi une bonne nouvelle... Cela fait déjà un certain nombre de films qu'il pose, en compagnie de son co-scénariste attitré, Mauricio Zacharias, son regard sur la société américaine urbaine, bobo et lettrée.

A l'inverse de l'impétrant déjà cité, il ne s'agit pas pour lui d'en faire l'apologie par la caricature, mais de fixer à travers son prisme les maux et les travers qui frappent à tous les étages sociaux.

Ceux qui auront vu "Love is strange" auront un peu d'avance sur les nouveaux venus et sauront déjà que le regard d'Ira Sachs n'est ni moralisateur ni complaisant et que s'il dit les choses, c'est à son spectateur d'en conclure ce qu'il faut en conclure...

Ici, on est de nouveau à New York, plus précisément à Brooklyn et les temps changent, comme disait jadis Bob Dylan. Et surtout les prix montent en flèche. La jolie maison qu'hérite Brian de son père défunt abrite au rez-de-chaussée une petite boutique de vêtements tenue par Leonor, une gentille hispano-américaine qui s'occupait plus de son père que lui dans ses dernières années...

Il lui avait promis qu'elle pourrait rester toujours là... à loyer modéré. Mais, même quand on se prétend sans préjugés et qu'on ne votera certainement pas pour Trump aux prochaines élections, on ne peut pas faire passer la réalité après les bons sentiments. Et qu'importe si le fils de Brian et celui de Leonor deviennent instantanément de grands copains, elle devra aller voir ailleurs...

Les deux inséparables, voyant l'ambiance se tendre entre leurs parents, auront beau faire la grève de la parole à la manière des petits Japonais de "Bonjour" de Yasujiro Ozu, rien n'y fera...

Le destin est tout tracé et les deux enfants seront séparés par une barrière invisible et infranchissable, dont on mesurera avec amertume toute la force à la fin de ce film subtilement sociologique.

On pourrait aller jusqu'à rapprocher "Brooklyn Village" d'Ira Sachs au dernier film de Frederick Wiseman, "In Jackson Heights", puisqu'il passe par la fiction pour arriver à un résultat analogue, la dénonciation de la "gentrification", de la fin de la "mixité sociale" dans cette ville du mélange cosmopolite qu'avait toujours été New York.

Avec beaucoup de finesse, et finalement peu d'éléments, Ira Sachs explique qu'on ne peut pas (trop) blâmer les uns et les autres, qu'ils sont "contraints" à agir selon leurs intérêts plutôt que selon leur cœur. Ce qui rend les choses particulièrement injustes pour les enfants.

Ira Sachs et Mauricio Zacharias vont jusqu'à dire - pour ceux qui le comprendront - que le destin de Tony, le fils de Leonor, va se construire autour de ce moment où il quitte le saint des saints new-yorkais, et qu'il en sera à jamais meurtri...

Eh oui... On peut encore faire des films new-yorkais pas seulement pour les Parisiens qui échangeront un jour leur appartement avec la famille de Brian et qui seront contents de revoir leur point de chute au centre de la "Grosse Pomme".

Souscrire à la modestie pleine de charme de "Brooklyn Village" d'Ira Sachs ne doit pas empêcher de voir en pointillé et en creux toute la critique sociale qui s'y niche sans en avoir l'air.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=