Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Cid
Théâtre Le Ranelagh  (Paris)  septembre 2016

Comédie d'après Pierre Corneille, mise en scène de Jean-Philippe Daguerre, avec Manon Gilbert, Kamel Isker (en alternance Thibault Pinson), Charlotte Matzneff, Alexandre Bonstein (en alternance Didier Lafaye), Stéphane Dauch, Edouard Rouland (en alternance Johann Dionnet), Christophe Mie, Sophie Raynaud, Yves Roux, Mona Thanaël et les musiciens Petr Ruzicka et Antonio Matias.

En Espagne, au royaume de Castille, deux jeunes gens : Chimène et Rodrigue s’aiment d’un amour sans nuages. Mais en voulant venger l’honneur de son père, Rodrigue tue en duel d’un coup d’épée son offenseur : le père de Chimène…

Tout le monde connaît le point de départ de ce qui est sans doute l’un des plus célèbres classiques écrit par Pierre Corneille, fortement inspiré d’une pièce de Guillén de Castro (ce qui lui valut même une accusation pour plagiat) et créé en 1637. "Le Cid" fût surtout immortalisé par Jean Vilar et la troupe du TNP, avec Gérard Philippe dans le rôle-titre, en 1951.

Après avoir déjà bâti de nombreux succès classiques avec Le Grenier de Babouchka, Jean-Philippe Daguerre s’attaque cette fois à ce monument du théâtre où l’amour s’oppose au devoir et en propose une version quelque peu modernisée et moins emphatique mais néanmoins appliquée et respectueuse de l’œuvre, notamment des alexandrins.

Pour garantir le succès de son entreprise, il conçoit une mise en scène classique mais s’autorisant à partir parfois dans un humour déjanté (les scènes avec le roi), intégrant d’impressionnants combats d’épée (magnifiquement réglés par Christophe Mie) et incluant la musique sur le plateau.

Présents en permanence en fond de scène de part et d’autre du blason, seul élément de décor du spectacle, Petr Ruzicka (violon et compositeur de la musique) et Antonio Matias (accordéon) accompagnent le spectacle avec virtuosité et sobriété, y créant l’atmosphère. De même, les costumes impeccables de Virginie Houdinière sont tout à fait évocateurs.

Sur scène, le couple central, joué par les jeunes Kamel Isker (en alternance avec Thibault Pinson) et Manon Gilbert, est touchant tout en traduisant à merveille la fougue et le sens de l’honneur des deux personnages. On n’a pas l’habitude de voir ces rôles joués avec autant de justesse et de modernité.

On suit avec plaisir cette version de la tragi-comédie de Corneille non dénuée de panache ni de morceaux de bravoure, telle la scène d’un roi extravagant en danseur classique affublé d’un défaut de prononciation (formidable Alexandre Bonstein - en alternance avec Didier Lafaye) ou des combats de Rodrigue face à Don Gomès puis à Don Sanche (Stéphane Dauch et Edouard Rouland, impressionnants).

Le reste de la troupe est à l’unisson car une autre grande qualité du spectacle est d’avoir réuni une équipe homogène de comédiens aussi crédibles que dynamiques. On remarquera donc également la fragilité de Charlotte Matzneff (L’infante), la sobriété de Mona Thanaël (Léonor) ou la grande variété de jeu de Sophie Raynaud (Elvire). Chez les hommes, on notera l’efficacité de Christophe Mie ou d’Yves Roux (saisissant Don Diègue).

Et le public adhère à cet enthousiasmant spectacle populaire !

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=