Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ciné en Bref spécial jeune public - Chouette... un nouvel ami ! - Apollinaire, 13 filmspoèmes - Ivan Tsarevitch et la princesse changeante
    (août 2016) 

CHOUETTE... UN NOUVEL AMI!
Réalisés par Gholamreza Kazzazi, Behzad Faraha, Mah-e Mehraban, An Vrombaut, Negareh Halimi et Nazanin Sobhan Sarbandi. Belgique. Animation. 43 minutes (Sortie le 28 septembre 2016).

Pour les tout-petits, un joli programme de 42 minutes intitulé "Chouette… un nouvel ami !" qui réunit cinq histoires iraniennes et une belge.

Cette dernière, "La cravate" d’An Vrombaut, devrait particulièrement plaire aux têtes blondes et brunes, puisqu’elle conte les aventures d’un girafon qui devient ami avec une grande girafe.

Joli et créatif, agrémenté d’une musique allègre, ce court est un hymne à la solidarité "girafière". Ah ! Si toutes ces grandes dames pouvaient s’épauler, le monde n’en serait que plus beau !

Parmi les courts-métrages iraniens, on retiendra "Pyracantha" de Negareh Halimi où des escargots hauts en couleurs et en pâte à modeler se promènent dans la "vraie nature" à la recherche de leur mets préféré et l’on vantera l’animation douce du "Moineau et l’épouvantail" de Gholamreza Kazzazi, variation très aboutie sur un thème classique.

 

APOLLINAIRE - 13 films poèmes
Réalisés par Auguste Guichot, Hugo de Faucompret, Fabienne Wagenaa, Caroline Cherrier, Marie de Lapparent, Florent Grattery, Charline Belin, Marjorie Caup, Emilie Phoung, Loic Espuche, Mengshi Fang, Wes Fan, Mathieu Gouriou et Anne-Sophie Raimond.. Fance. Animation. 42 minutes (Sortie le 28septembre 2016).

Plus près de "clips dessinés" que de dessins animés, le programme "Apollinaire, 13 films-poèmes", lui aussi en 42 minutes, poursuit une série entamée avec Jacques Prévert, puis l’année dernière avec Robert Desnos.

Réservé à de jeunes réalisateurs sortant des écoles d’animation françaises, cet exercice permet de faire un rapide tour d’horizon de toutes les techniques d’animation aux mains de jeunes virtuoses.

Illustrant des poèmes d’Apollinaire dits par quatre comédiens, parmi lesquels on reconnaîtra les voix de Pascal Greggory et de Yolande Moreau, ces "clips" ne dépassant jamais les trois minutes sont d’une grande beauté formelle et raviront les petits, mais pas seulement eux !

Ils y découvriront qu’une idée peut s’exprimer en un mot et en un dessin. Ainsi, ils devraient aimer "Ville et cœur" d’Anne-Sophie Raimond, qui n’a pas été avare de dessins qui jaillissent en feux d’artifice, saturant méticuleusement l’espace de personnages et d’animaux gribouillés.

L’hymne à la musique d’Augustin Guichot, auteur de "A toutes les dingotes et à tous les dingos" devrait aussi retenir leur attention.

Ce télescopage d’images et de couleurs, de musique et de poésie, à l’oeuvre dans chacun de ces treize films-poèmes qu’on ne peut tous citer, emportera les enfants et leurs parents dans un ailleurs onirique et fugace, laissant au final le souvenir d’un beau voyage…

 

IVAN TSAREVICHT ET LA PRINCESSE CHANGEANTE
Réalisé par Michel Ocelot. France. Animation. 1h36 (Sortie le 28 septembre 2016).

Si l’on souhaite se dépayser totalement, que l’on soit petit ou plus grand, il faudra aller voir "Ivan Tsarévitch et la princesse changeante" de Michel Ocelot.

On l’écrit à chaque fois, mais, de film en film, de "Kirikou" à "Azur et Asmar", Michel Ocelot gagne en maîtrise et surtout la cache de mieux en mieux sous la légèreté et l’évidence des histoires qu’il conte.

Comme dans "Princes et princesses", il reprend ici sa technique des ombres chinoises adaptés à des personnages animés que l’on ne verra que de profil.

Les quatre récits qu’il ajoute à ses "mille et une nuits animées" sont toujours aussi ludiques et porteurs de sens. Imaginant un garçon et une fille qui créent avec un vieux projectionniste les intrigues qui vont s’animer et les aventures qu’ils vont eux-mêmes vivre, Michel Ocelot met les enfants au cœur de sa création.

Il en fait des héros dessinateurs et scénaristes, montrant sans faire la leçon qu’il est plus plaisant d’être actif que passif, plus amusant d’être créateur que consommateur.

D’une beauté parfois à couper le souffle, les quatre courtes histoires sont d’une logique implacable et n’ont même pas besoin d’être une originalité folle pour paraître de bonnes histoires édifiantes et amusantes.

"Ivan Tsarévitch et la princesse changeante" de Michel Ocelot ne dure que 53 minutes, mais pas une n’est inutile et le charme de cette œuvre hors norme hantera les cœurs et les esprits plus longtemps qu’une série télévisée interminable !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=