Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Romain Humeau
Mousquetaire #1  (PIAS)  septembre 2016

Un an après son échappée solo avec le disque Vendredi ou les limbes du Pacifique, Romain Humeau, leader du groupe Eiffel, revient avec un nouvel album solo Mousquetaire #1.

Un album dont la gestation a duré plus de trois ans. Entre temps, Romain a navigué entre différents projets : Baron Samedi et Acoustique de Bernard Lavilliers, adaptation musicale du roman Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier, avec quelques concerts et une réorchestration de titres de Léo Ferré pour une soirée hommage sur France Inter.

Comme d'habitude, Romain a enregistré et réalisé (aidé de Nicolas Bonnière) cet album au fond de son jardin, dans le studio des Romanos. Tel un Dave Grohl, il a joué quasiment tous les instruments présents sur le disque ; invitant ici ou là les copains et la famille. On retrouve Joseph Doherty aux saxos et violons, Ella Doherty aux choeurs, Augustin Humeau au basson, Guillaume Marsault à la batterie, Nicolas Bonnière à la programmation et bien sûr, Estelle Humeau à la contrebasse et la flûte à bec.

Mousquetaire #1 est un album qui s'éloigne beaucoup d'Eiffel ou de L'éternité de l'instant (premier album solo de Romain, sorti en 2005) par son rythme ou encore ses sonorités. Un album beaucoup plus pop, avec une voix moins poussée, un rythme plus lent et une voix plus discrète.

L'album débute avec "Struggled Inside" et une douce mélodie au piano. Le texte alterne français sur les couplets et anglais pour les refrains. Une alternance de langue que l'on retrouvera également sur "Saragosse" et "Tensional". Après la naissance de "Marjane" et sa superbe intro au clavecin (fabriqué par le père de Romain), le rythme s'accélère pour Amour, premier single de l'album, dont nous avons déjà parlé sur Froggy's Delight.

Arrive ensuite "Paris", mon morceau préféré de l'album. Une chanson d'amour pour Paris, à la façon d'un "Je t'aime moi non plus" : Romain y évoque les côtés et les travers de Paris qui le dérange, avant de conclure par "Paris, / J't'aime bien quand même / … / Car Paris, / Nue sous ton manteau de peine / C'est toi la plus jolie". Une chanson qui aurait dû être le premier single, magnifiquement illustré par le clip de Yann Orhan.

On part ensuite en direction des guitares de "Saragosse", un rythme plus soutenu, un titre se rapprochant un peu plus du son d'Eiffel. Petit détour par le très pop "Futures" et "Tensional" où le chant se fait plus saccadé. "Politkovskaïa" et son texte engagé, en hommage à Anna Politkovskaïa, journaliste russe, assassinée le 7 octobre 2006.

"Qu'on se le dise / Ailleurs ou ici / Il n'est pas un seul pays / Propre sur lui / … / Bruits de bottes en Crimée, Damas la razzia / Pussy Riot, Greenpeace, Tchétchénie, j'dis rien, j'dis ça / … / L'est un pays où il / Ne fait pas bon flâner / Place rouge, bouches bées / Rase les murs en revenant chez toi / Mais snipers devant ta datcha".

En plus d'un très bon texte, j'apprécie particulièrement la musique de ce titre.

On reste dans le texte politique avec le pamphlet "Collatéral" : un appel au vote blanc face aux dérives et à la déshumanisation du pouvoir. "L'humain, c'est pas capital / La vie des femmes comme des gars / C'est du collatéral / … / Dans nos urnes, il neigera blanc".

Une sonorité un peu plus électronique pour "No One Wins" et son texte désabusé avant de retrouver une ambiance moins sombre et un rythme plus entraînant pour "Velours de gosse" et "Ce soir les gens". L'album se finit avec "Something I can't touch", des guitares plus douces, une voix propre du murmure, une sonorité se rapprochant de Vendredi.

Une fois de plus, Romain prend des risques et nous emmène dans un univers inattendu. Un album qui pourra être un peu déroutant pour les fans d'Eiffel mais quel plaisir de découvrir un disque auquel on ne s'attendait pas ! On est déjà impatient de découvrir la suite avec Mousquetaire #2.

Romain défendra ce disque lors d'une pré-tournée, en novembre et décembre, avec notamment un passage à l’Élysée Montmartre, le 23 novembre. Une découverte de cet album sera bientôt disponible sur Froggy's Delight avec une session acoustique de trois titres.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'éternité de l'instant de Romain Humeau
La chronique de l'album Vendredi ou les limbes du Pacifique de Romain Humeau
La chronique de l'album Amour de Romain Humeau
La chronique de l'album Mousquetaire #2 de Romain Humeau
Une 2ème chronique de l'album Mousquetaire #2 de Romain Humeau
Romain Humeau en concert à Mains D'Oeuvres (7 décembre 2004)
Romain Humeau en concert à Run Ar Puns (2 avril 2005)
Romain Humeau en concert au Festival Halloween 2005
Romain Humeau en concert au Bataclan (23 novembre 2005)
Romain Humeau en concert au Tremplin (24 février 2006)
Romain Humeau en concert à l'Ubu (vendredi 4 novembre 2016)
Romain Humeau en concert à l'Elysée Montmartre (mercredi 23 novembre 2016)
L'interview de Romain Humeau (lundi 29 juin 2015 )
L'interview de Romain Humeau (mercredi 28 septembre 2016)
L'interview de Romain Humeau (janvier 2018)
La chronique de l'album Les yeux fermés de Eiffel
La chronique de l'album Live aux Eurockéennes de Belfort 6 juillet 2003 de Eiffel
La chronique de l'album Ma part d'ombre de Eiffel
La chronique de l'album Tandoori de Eiffel
La chronique de l'album Le Temps des Cerises et Gagnants / Perdants de Eiffel - Noir Désir
La chronique de l'album A Tout Moment de Eiffel
Eiffel parmi une sélection de singles (juin 2012)
La chronique de l'album Foule Monstre de Eiffel
La chronique de l'album Stupor Machine de Eiffel
Eiffel en concert à La Cigale (22 octobre 2003)
Eiffel en concert à La Maroquinerie (15 janvier 2007)
Eiffel en concert au Bataclan (4 avril 2007)
Eiffel en concert au Festival Class'Eurock 2007
Eiffel en concert à l'Olympia (19 novembre 2007 )
Eiffel en concert au Fil (jeudi 29 octobre 2009)
Eiffel en concert au Bataclan (mercredi 18 novembre 2009)
Eiffel en concert à Flèche d'or (lundi 14 décembre2009)
Eiffel en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (jeudi 15)
Eiffel en concert au Centre Culturel Paul Baillart (jeudi 6 mai 2010)
Eiffel en concert au Festival Le Chant de Foire #15 (2010)
Eiffel en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 6 août 2010)
Eiffel en concert au Zénith (vendredi 15 octobre 2010)
Eiffel en concert au Trianon (mercredi 28 novembre 2012)
L'interview de Eiffel (octobre 2003)
L'interview de Eiffel (8 décembre 2006)
L'interview de Eiffel (31 août 2009)
L'interview de Eiffel (vendredi 6 août 2010)
L'interview de Eiffel (mercredi 12 septembre 2012)
L'interview de Eiffel (mercredi 22 février 2019)

En savoir plus :
Le site officiel de Romain Humeau
Le Soundcloud de Romain Humeau
Le Facebook de Romain Humeau


Frizet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Romain Humeau (28 septembre 2016)
Eiffel (26 avril 2019)
Eiffel (12 septembre 2012)
Eiffel (7 août 2010)
Eiffel (31 aout 2009)


# 12 juillet 2020 : Un air d'été

On entre dans la saison des vacances, pour vous comme pour nos chroniqueurs. Vous nous retrouverez tout l'été quand même avec des éditions web plus légères et toujours notre Froggy's TV bien sûr avec La Mare Aux Grenouilles et plein d'autres émissions. c'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

La Mare Aux Grenouilles #6, sommaire et replay
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.

Au théâtre :

en salle :
"Littoral" au Théâtre de la Colline
"Karine Dubernet - Souris pas" au Point Virgule
et dans un fauteuil de salon :
des créations :
"Yvonne princesse de Bourgogne" par Jacques Vincey
"Lucrèce Borgia" par Lucie Berelowitsch
"La Dernière neige" de et par Didider Bezace
"Pinocchio" de Joël Pommerat
"Soulever la politique" de Denis Guénoun
"Je marche dans la nuit par un chemin mauvais" de et par Ahmed Madani
Au théâtre ce soir :
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"Le Tombeur" de Robert Lamoureux
"Une cloche en or" de Sim
du boulevard :
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Face à face" de Francis Joffo
du côté des humoristes :
"Bernard Mabille sur mesure"
"Christophe Alévêque est est Super Rebelle... et candidat libre !"
et finir l'Opéra :
avec du lyrique :
"Le Balcon" de Peter Eotvos par Damien Bigourdan
"Orlando furioso" de Antonio Vivaldi par Diego Fasolis
"La Flûte enchantée" de Mozart par Romeo Castellucci
et du ballet avec deux créations étonnantes : "Raymonda" de Marius Petipa et "Allegria" de Kader Atto

Expositions :

les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma at home avec :
le cinéma contemporain
"A woman at war " de Benedikt Erlingsson
"Lulu" de Uwe Janson 
"L'Apotre" de Cheyenne Carron
"La tendresse" de Marion Hänsel
"Crawl" de Herve Lasgouttes
"Nesma" de Homeïda Behi
le cinéma culte des années 1920 :
"Le cuirassé Potemkine" de Sergueï Eisenstein
"Nosferatu le vampire" de Friedrich Wilhelm Murnau
"Le Cabinet du docteur Caligari" de Robert Wiene
"Les Deux Orphelines" de D.W. Griffith
et l'entre deux avec les années 1970 :
"Mado"de Claude Sautet
"La Traque" de Serge Leroy
"La femme du dimanche" de Luigi Comencini
et retour au 2ème millénaire avec de l'action :
"Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie" de Jan De Bont
"Blade Trinty" de David S. Goyer
avant de conclure en romance avec : "Un havre de paix  de Lasse Hallström

Lecture avec :

"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=