Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Bac 68
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  octobre 2016

Comédie française, écrite, mise en scène et jouée par Philippe Caubère.

Quand on a vu "La Danse du Diable", on n'a qu'une idée en tête : voir au plus vite "Le Bac 68", deuxième volet des aventures de Ferdinand Faure, alias Philippe Caubère.

Dans les précédents chapitres, celui-ci était encore un tout jeune garçon du début des années 1960, à l'imagination débordante, qui, une fois la porte de sa chambre fermée, convoquait tout un tas de personnages, comme le général de Gaulle, Mauriac ou Malraux, dialoguait avec eux, pour oublier une mère bien plus qu' "envahissante".

C'est cette dernière qui est omniprésente dans le récit du "Bac 68", tout au moins dans sa première partie. Mère méditerranéenne, digne de celles qui fleurissent dans les deux continents qu'elle sépare, elle est la matrice de tous les personnages maternels qui feront la fortune des comiques à venir, comme Gad Elmaleh, Les Laroque-Palmade, Michel Boujenah et tant d'autres.

Dans ce spectacle qu'il joue depuis plus de quarante ans, Philippe Caubère interpelle parfois le public pour s'interroger sur ses quatre décennies passées et pour rappeler qu'il y a longtemps il ironisait sur la possiblité qu'un de ses spectacles puisse traverser le temps sans dommages.

C'est pourtant ce qui arrive et l'on ne s'étonne plus qu' un public de tous les âges puisse être également concerné, même si certains ne comprennent pas la majorité des allusions concernant des personnages historiques dont ils ne savent pas énormément de choses, voire rien du tout.

Ce qui frappe, c'est l'énergie de Caubère, la maîtrise toujours égale avec laquelle il entraîne chaque spectateur dans son ailleurs personnel. On rit franchement, d'un beau rire sain, qui n'a pas besoin de passer par une connivence sociale ou ethnique pour se déclencher.

Quand arrive la seconde partie du spectacle, celle précisément où le héros passe son bac et se retrouve devant son examinateur, on est mûr pour un moment d'absolu délire, pourtant fondé sur le vieux truc de l'élève ignare qui va débiter avec un toupet absolu des bêtises plus grosses que lui.

Devant disserter en géographie sur la Sibérie, Ferdinand atteint des sommets, tutoie des massifs d'idiotie. Ce qui ne pourrait être que grotesque est transfiguré par le talent puissance mille de Caubère.

Le spectateur est devant lui, pantelant et médusé car il sait, sans être un spécialiste, qu'il peut déjà dire à la cantonade : "j'y étais". Il peut aussi avoir la certitude que "Le Bac 68" est désormais un classique qui l'accompagnera encore pendant de longues décennies.

Dire que c'est admirable et à ne pas manquer est la moindre des choses.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=