Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Blonde Redhead
Masculin Féminin  (Numero Group)  septembre 2016

"These songs combine a raw need, a ready access to neediness, with seemingly incongruous cinematic changes reminiscent of '60s Italian pop music and movie scores. They switch between emotional grandeur and eye scratching immediacy." Arto Lindsay

Masculin Féminin n’est pas le nouvel album de Blonde Redhead, enfin pas vraiment. Il compile des singles, des démos, des enregistrements radios et les deux premiers disques du groupe longtemps épuisés Blonde Redhead et La Mia Vita Violenta qui sortirent en 1994 et 1995 sur Smells Like Records, le label de Steve Shelley, batteur de Sonic Youth. Sûrement l’une des raisons, avec une voix masculine rappelant Thurston Moore, pour laquelle on comparera rapidement les deux groupes et leurs goûts respectifs pour une certaine énergie noise, les expérimentations sonores, pour les déviations et autres dissonances.

L’évolution de Blonde Redhead effacera rapidement ces comparaisons et le groupe se montrera bien plus qu’une simple copie de Sonic Youth. Le groupe dévoilera au cours d’une constante métamorphose des côtés plus calmes, minimalistes ou mélodiques voire même dream pop, indirectement ou plus directement pop, jazz ou bossa nova et des références européennes. Des références européennes musicales : la signature par exemple chez le label britannique 4AD n’est pas une simple coïncidence, ou cinématographiques : un amour pour Godard ou Pier Paolo Pasolini (une de ses nouvelles donnera son nom à leur second album)… L’un des premiers souvenirs communs et fondateurs du groupe est un concert de My Bloody Valentine avec Pavement en première partie en 1991, ce qui en dit beaucoup sur l’esthétique de Blonde Redhead !

Ce Masculin Féminin permet donc de revenir sur la genèse et l’évolution d’un groupe qui deviendra l’un des plus intéressants du moment, en proposant plus de questions que de réponses, cf le superbe Barràgan sorti en 2014. Il offre un regard précieux sur leurs années de formation et de manière indirecte sur l’indie rock du début des années 90. Une façon de comprendre comment le groupe va évoluer et faire progresser un style alors en germe et leurs influences, véritables pont entre le son de New York et l’Europe. New York, presque quatrième membre du groupe, ville qui ne cessera de les hanter, musicalement bien sûr mais graphiquement également et dont ils chercheront également à s’en échapper.

Comment il est passé d’un Blonde Redhead aux structures étonnantes, guitares tranchantes et batterie virevoltante (la batterie tient une vraie place prépondérante chez eux, le titre "U.F.O." est un exemple parmi beaucoup d’autres) puis La Mia Vita Violenta, chef-d’œuvre s’éloignant de Sonic Youth mais jouant sur les tensions entre rock noise et mélodie subtile qui deviendra la marque de fabrique du trio New Yorkais à l’abstraction de Barràgan. Voici en quelque sorte comment tout a commencé….

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Misery is a butterfly de Blonde Redhead
La chronique de l'album 23 de Blonde Redhead
La chronique de l'album Penny Sparkle de Blonde Redhead
La chronique de l'album Barragàn de Blonde Redhead
Articles : Photos Blonde Redhead et Girls in Hawaii - La Route Du Rock
Blonde Redhead en concert au Festival La Route du Rock 2004 (dimanche)
Blonde Redhead en concert au Festival Primavera sound 2007 (vendredi)
Blonde Redhead en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
Blonde Redhead en concert au Bataclan (17 avril 2008)
Blonde Redhead en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
Blonde Redhead en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
La conférence de presse de Blonde Redhead (août 2004)

En savoir plus :
Le site officiel de Blonde Redhead
Le Facebook de Blonde Redhead


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=