Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Seasick Steve
Keepin’ The Horse Between Me And The Ground  (There’s A Dead Skunk Records / Caroline International)  octobre 2016

"Hey Rigo tu vas parler de quel disque aujourd’hui ?

- Ben de Seasick Steve, il fête ses 10 ans de carrière et sort un double album, je ne vais pas m’abstenir."

La boulette. Comment on parle d’un album de Seasick Steve ? C’est tellement dépouillé comme musique qu’il ne reste pas grand chose à se mettre sous la dent pour rédiger une critique digne de ce nom. Et c’est aussi ce qui fait que c’est beau.

Derrière ses rides et sa barbe blanche, Steve est un jeune homme au milieu de ses contemporains. 10 ans de musique c’est un cap certes, un cap que beaucoup franchissent à la moitié de son âge (exagération inside), mais ça n’est en fait que la fin du début (on est encore loin du début de la fin donc). C’est le moment où un artiste a suffisamment de bouteille pour se faire plaisir et sortir un double album, par exemple. Et dans le cas de Seasick Steve, on dirait que c’est le moment où il a les balls de lâcher un tas de chansons qu’il faisait fermenter depuis plus ou moins longtemps.

Avec Keepin’ The Horse Between Me And The Ground, Seasick Steve s’amuse avec générosité et mélange les styles qui nourrissent son univers. Pas le temps de niaiser, on passe du rock ("What A Thang") au blues ("Signed D.C"), de la country ("Grass Is Greener") au bluegrass ("Southern Biscuits"). Varié, ce double album n’en est pas moins sobre, authentique, cohérent. C’est ce qui fait qu’on peut l’écouter attentivement et d’une traite.

Cette continuité, elle m’évoque un voyage que l’on commencerait avec ce précieux conseil en ouverture : garder le cheval entre toi et la route. En selle, c’est parti pour 2 jours et une nuit de désert habité, dans le sillage d’une guitare rouge ultra custom.

Jour 1 : On embraye au pas sur "Walkin’ Blues". On rencontre une drôle de caravane gitane ("Gypsy Blood"). Sous un soleil infernal, on croise l’ombre des redneck de ZZ Top ("Hell"). Tombe le soir à la croisée des chemins, on est étourdi par le rythme chamanique de "Don’t Take It Away". Puis l’air se radoucit, la guitare se couche sur "Lonely Road", elle reprendra son chant au matin, avec "Hard Knocks".

Jour 2 : Après l’exaltation du départ la veille, le chemin du retour s’annonce plus serein, on passe du rock à l’acoustique. La voix est plus chaude, plus proche, douce, posée. La course ne s’arrête pas pour autant ("Ride"), simplement on chemine sans y penser et on y prend goût, menés par Steve, "The Walkin’ Man". C’est presque l’arrivée ("Gonna Get There"), puis on laisse filer notre guide toujours en marche, accompagné d’Amy Lavere, sur "I’m So Lonesome" (une sortie qui n’est pas sans me rappeler le générique de fin d’un autre lonesome cow-boy juché sur un cheval blanc).

Finalement sans parler de musique, j’arrive à en dire des choses sur ce double frisbee. Caracoler dans le sud des Etats-Unis sans lever ses fesses de son canapé, ce n’est pas rien, et ça donne envie de fournir l’effort nécessaire pour mener le sus-mentionné fessier jusqu’au Trianon le 4 novembre prochain à Paris. Cela doit valoir son pesant de beef jerky. Parce que s’il y a un endroit où il FAUT voir Seasick Steve, c’est sur scène ; il y a 10 ans, c’est là qu’il est né.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album You Can't Teach An Old Dog New Tricks de Seasick Steve
Seasick Steve en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Seasick Steve en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Seasick Steve en concert au Grand Mix (21 novembre 2009)
Seasick Steve en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Seasick Steve en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
Seasick Steve en concert à L’Alhambra (vendredi 18 octobre 2013)
Seasick Steve en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - dimanche
Seasick Steve en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Samedi 4
Seasick Steve en concert au Festival Lollapalooza Paris #1 (édition 2017) - Dimanche
Seasick Steve en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche

En savoir plus :
Le site officiel de Seasick Steve
Le Bandcamp de Seasick Steve
Le Soundcloud de Seasick Steve
Le Facebook de Seasick Steve


Rigo         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=