Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce e-sport et streaming
Quand le jeu vidéo devient un véritable métier  novembre 2016

Certes, les jeux vidéo existent depuis un certain temps déjà, avant ma naissance, c’est dire ! (ou pas). Mais avec l’avancée technologique apparaissent de nouvelles pratiques qui semblent souvent obscures et incompréhensibles pour le plus grand nombre. Je vais donc essayer de résumer un phénomène qui débute à l’aube des années 2010 et qui est en pleine explosion.

Las du modèle figé de la télévision et de ses émissions institutionnalisées, la jeune génération (pour faire vite, ceux qui sont nés dans les années 90 et plus) a accès à un outil formidable : l’internet ! D’autant plus formidable que la vidéo en ligne se développe à grande vitesse. YouTube naît en 2005 et permet la mise en ligne et la consultation de vidéos, sans téléchargement aucun : une révolution en soit. On peut désormais regarder ce qu’on veut, quand on veut.

Au début des années 2010 apparaissent les premières webTV. La technologie permet maintenant de se filmer en direct et de le retransmettre sur internet via un logiciel spécifique. Les joueurs, délaissés, que dis-je méprisés par les grands médias (quoi j’en fais trop ?) investissent ce nouveau moyen de communication et filment leurs parties ou en commentent. Oui commentent, comme on commente un match de rugby ! Donc pour résumer, des jeunes joueurs regardent d’autres jeunes joueurs faire les zouaves devant leur caméra ou théoriser avec le plus grand sérieux sur la méta-game du patch 4.6 d’un jeu. En juin 2011 apparaît Twitch, plateforme spécialisée dans la retransmission d’émissions de ce genre. Sa facilité d’utilisation, autant pour le streamer que pour le spectateur permet un succès très rapide et est maintenant incontournable dans ce domaine.

Les spectateurs sont au début quelques centaines, puis des milliers et des dizaines de milliers lors de grandes compétitions. Ce nouvel intérêt s’explique par le nombre croissant de joueurs et par l’esprit communautaire qui règne parmi eux : "les "adultes" nous méprisent, mais on s’en fiche on s’amuse entre nous !"

Quand je parle de "grandes compétitions", je n’exagère pas : en même temps que le streaming (activité susdite), se développe l’e-sport, mot sur toutes les lèvres actuellement. Il s’agit de véritables compétitions de sports électroniques, majoritairement sur 4 ou 5 jeux mondialement connus : League of Legends pour le plus populaire, Dota2 pour le plus ancien, Starcraft 2, en perte de vitesse actuellement, Hearthstone, jeu de cartes basé sur la réflexion, Call of Duty, jeu de guerre classique et Fifa, le sempiternel jeu de foot…

Mais si l’e-sport et le streaming intéressent autant actuellement, c’est bien pour une raison : l’argent ! Car en effet, cette petite activité pratiquée quasi-confidentiellement commence à rapporter gros et intéresse donc les investisseurs et oh surprise les médias ! Le nombre de spectateurs croissant permet aux streamers de gagner leur vie, grâce à un système d’abonnement ou grâce à la publicité présente sur les webTV. L’e-sport est de plus en plus médiatisé : des joueurs professionnels appartiennent à des équipes au budget toujours plus élevé. Le PSG a ainsi dévoilé le mois dernier son équipe e-sport emmenée par le joueur français de League of Legends le plus connu du circuit, Yellowstar. Voilà qui devient donc bien sérieux, Canal+ a inauguré ce mois-ci également une nouvelle émission consacrée à l’e-sport, Canal eSport Club.

C’est donc un peu le monde à l’envers et finalement une certaine reconnaissance que connaît le milieu du gaming actuellement. Se pose alors la question du traitement de ce phénomène qui est en train de sortir de sa bulle : faut-il le traiter "à l’ancienne" au risque de le banaliser (et le corrompre ?) en y injectant trop d’argent et en le sur-médiatisant ou arriverons-nous à développer une nouvelle forme télévisuelle permettant de respecter ce media si particulier ? Sans oublier sa communauté qui reste tout de même le public essentiel à l’existence de cette nouvelle appréhension du jeu vidéo. Affaire à suivre donc…

Si vous êtes curieux, voici quelques streams qui permettent de se faire une idée sur le phénomène :

- Zerator : du divertissement pur (sauf quand il joue à World of Warcraft), un des plus anciens et des plus reconnus streamer français,

- la TV Hearthstone de Millenium : le style est différent suivant la personne qui streame. Le fonctionnement est proche d’une télé traditionnelle, avec plusieurs animateurs. Ils commentent également quasi toutes les compétitions de ce jeu qui existent dans le monde,

- Domingo : joueur et animateur sur le jeu League of Legends, l’un des plus connus en France.

 

Laura Balfet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=