Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Quat'sous
Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine  (Bordeaux)  novembre 2016

Montage de textes d’Annie Ernaux, mise en scène de Laurence Cordier, interprétés par Delphine Cogniard, Aline Le Berre et Laurence Roy.

On a parfois reproché à Annie Ernaux son écriture blanche, sa plume vidée de tout substantif. En adaptant pour la scène ses trois premiers romans ("Les Armoires vides", "Une femme" et "La Honte"), justement ceux qui posaient alors problème à une critique n'osant pas avouer qu'elle n'aimait pas en réalité ce qu'elle disait dedans, Laurence Cordier prouve avec éclat la force et l'énergie qui jaillissent des mots d'Annie Ernaux.

Avec Pierre Bourdieu, Jean-Luc Lagarce et Michel Onfray, Annie Ernaux appartient au cercle très fermé des écrivains majeurs ayant réussi à franchir le mur de verre auquel se heurtent les enfants des classes populaires pour rejoindre, au prix fort de la perte de ce qui les constituait, la culture bourgeoise et cela, sans refuser d'oublier leurs origines.

Pour conter l'histoire d'Annie Ernaux, nommée ici Denise Lesur, dont elle dit d'emblée la tragédie en commençant par une scène terrible d'avortement,Laurence Cordier a fait appel à trois femmes.

Trois femmes à trois âges différents de la vie, mais habillées quasiment de manière similaire dans des tenues ternes et sans féminité. Dans le milieu d'Annie Ernaux, on aurait dit qu'elles étaient mal fagotées.

Pour occuper la scène, elles déploient trois grands panneaux mobiles qu'on pourrait un moment croire en verre, mais qui se révèleront de grandes structures en plastique transparent quand le temps de la révolte sera venu pour la petite fille du café-épicerie au destin de professeur de lettres.

Ces panneaux proposés par la scénographe Cassandra Boy sont là pour symboliser ce fameux passage de l'autre côté du miroir. Peu à peu, ils cessent d'être vierges et se recouvrent peu à peu de mots, se surchargent d'écriture, cachant la claire condition prolétaire où "Nini" avait un destin prévisible et transparent.

Cette pauvreté gaie dans laquelle elle était heureuse et qui devient soudain, par l'acquisition des "valeurs" apprises dans les livres de l'autre monde, une médiocrité malpropre et haïssable.

Delphine Cogniard, Aline Le Berre et Laurence Roy forment un choeur qui vit avec une grande autorité les épisodes signifiants de la vie de la romancière sans avoir jamais besoin d'élever la voix. Et puis, soudain, Delphine Cogniard, la plus jeune des trois, s'emporte. C'est presque un hurlement qui sort de sa bouche.

Annie-Denise vient de franchir le mur alors qu'est lacéré symboliquement l'un des panneaux de plastique, lacéré en forme de triangle pour renforcer le sens du symbole. Car Nini est passée de l'autre côté au prix insupportable d'un avortement nauséeux et traumatique d'avant la loi Veil. Son "Quat'sous", qui prend tout à coup son sens premier, a le coût exorbitant d'une déchirure, d'un abandon, d'une innocence perdue.

Elle quitte à jamais un monde pour ne jamais rentrer complètement dans un autre.

Laurence Cordier a saisi l'essence de l'oeuvre d'Annie Ernaux et a su en rendre toute la rage et l'émotion. Une réussite qui touche profondément.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=