Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le sourire d'Audrey Hepburn
Théâtre de l'Oeuvre  (Paris)  novembre 2016

Monologue dramatique d'après un roman de Clémence Bouloque interprété par isabelle Carré dans une mise en scène de Jérôme Kircher.

Au milieu de la scène, calée dans un large fauteuil de cuir, une femme fait face au public : elle attend fébrilement quelqu'un.

Et cette personne qu'elle attend depuis très longtemps, c'est son père. Un père fantasque et surtout un homme qui a fait les mauvais choix idéologiques, condamnant ainsi sa fille à vivre une enfance sans père.

Dans son manteau bleu fermé, la femme se répète des mots qu'elle aimerait dire à celui qui l'a trop souvent abandonnée. Sans doute, pour beaucoup, cette part d'ombre qui rongeait Audrey Hepburn sera une découverte.

Née au cœur de l'Europe, entre Belgique et Pays-Bas, cette anti-Marilyn Monroe, qu'Orson Welles surnommait "La sainte-patronne des anorexiques", avait un père prodigue qui s'était aventuré dans les eaux troubles de la collaboration. C'est sur ce ressort dramatique que Clémence Boulouque construit "Le sourire d'Audrey Hepburn" dont le texte est tiré de son roman, "Un instant de grâce".

Isabelle Carré est ainsi une Audrey Hepburn empreinte d'un voile de tristesse. Le sourire qui donne son titre à la pièce n'est pas triomphale ni apaisé. C'est un pauvre sourire qui ne résiste pas à tout ce que l'actrice sait sur son père.

Clémence Boulouque la prend au moment où sa carrière est à son zénith et où elle vient de tourner "My fair lady". Elle pourrait donc être impériale, mais elle est plutôt dans l'effort pour conserver cette grâce légère et joyeuse qui la caractérise.

Isabelle Carré, pour être Audrey, ne s'est pas prêtée au jeu de la ressemblance à tout prix. Même au niveau de sa garde-robe, elle n'a pas cherché à endosser ces vêtements emblématiques, voire mythiques, qui la transformaient en porte-manteau d'Hubert de Givenchy. Assise quasi en permanence dans son fauteuil, elle captive et maintient en haleine le spectateur.

Dans la mise en scène épurée de Jérôme Kircher, elle parvient à ne pas trop rendre visible le côté "Wikipédia" du monologue de Clémence Boulouque, qui accumule les précisions biographiques. Et si le cinéphile s'étonnera de quelques erreurs, comme cette citation d'"Un pont trop loin", film qui sera tourné une décennie après l'époque où est située la pièce, le béotien pourra, au contraire, trouvé un effet "je me souviens" en réentendant tous ces noms cités.

Reste que cette heure en compagnie d'Isabelle et d'Audrey, deux actrices qui partagent la même émouvante fragilité et ont su la transformer en énergie vitale, est loin d'être vaine.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=