Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le sourire d'Audrey Hepburn
Théâtre de l'Oeuvre  (Paris)  novembre 2016

Monologue dramatique d'après un roman de Clémence Bouloque interprété par isabelle Carré dans une mise en scène de Jérôme Kircher.

Au milieu de la scène, calée dans un large fauteuil de cuir, une femme fait face au public : elle attend fébrilement quelqu'un.

Et cette personne qu'elle attend depuis très longtemps, c'est son père. Un père fantasque et surtout un homme qui a fait les mauvais choix idéologiques, condamnant ainsi sa fille à vivre une enfance sans père.

Dans son manteau bleu fermé, la femme se répète des mots qu'elle aimerait dire à celui qui l'a trop souvent abandonnée. Sans doute, pour beaucoup, cette part d'ombre qui rongeait Audrey Hepburn sera une découverte.

Née au cœur de l'Europe, entre Belgique et Pays-Bas, cette anti-Marilyn Monroe, qu'Orson Welles surnommait "La sainte-patronne des anorexiques", avait un père prodigue qui s'était aventuré dans les eaux troubles de la collaboration. C'est sur ce ressort dramatique que Clémence Boulouque construit "Le sourire d'Audrey Hepburn" dont le texte est tiré de son roman, "Un instant de grâce".

Isabelle Carré est ainsi une Audrey Hepburn empreinte d'un voile de tristesse. Le sourire qui donne son titre à la pièce n'est pas triomphale ni apaisé. C'est un pauvre sourire qui ne résiste pas à tout ce que l'actrice sait sur son père.

Clémence Boulouque la prend au moment où sa carrière est à son zénith et où elle vient de tourner "My fair lady". Elle pourrait donc être impériale, mais elle est plutôt dans l'effort pour conserver cette grâce légère et joyeuse qui la caractérise.

Isabelle Carré, pour être Audrey, ne s'est pas prêtée au jeu de la ressemblance à tout prix. Même au niveau de sa garde-robe, elle n'a pas cherché à endosser ces vêtements emblématiques, voire mythiques, qui la transformaient en porte-manteau d'Hubert de Givenchy. Assise quasi en permanence dans son fauteuil, elle captive et maintient en haleine le spectateur.

Dans la mise en scène épurée de Jérôme Kircher, elle parvient à ne pas trop rendre visible le côté "Wikipédia" du monologue de Clémence Boulouque, qui accumule les précisions biographiques. Et si le cinéphile s'étonnera de quelques erreurs, comme cette citation d'"Un pont trop loin", film qui sera tourné une décennie après l'époque où est située la pièce, le béotien pourra, au contraire, trouvé un effet "je me souviens" en réentendant tous ces noms cités.

Reste que cette heure en compagnie d'Isabelle et d'Audrey, deux actrices qui partagent la même émouvante fragilité et ont su la transformer en énergie vitale, est loin d'être vaine.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 novembre 2023 : On prépare les cadeaux

C'est bientôt Noël, il est temps de penser aux cadeaux, que ce soit de la musique, de la littérature, des places de théâtres ou au musée, il y a de quoi faire dans notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

"Gaijin" de YGGL
"Another perfect day" de Motorhead
"Theatre of the absurd presents C'est la vie" de Madness
"Soleils noirs" de Les Marquises
petit coup d'oeil sur Frank Carter & the Rattlesnakes - Heeka - Johnnie Carwash - Venus Worship
"Ivresse de l'aube" de Benda Poupard & Jean-Michel Kim
"25 ans de live" de Babylon Circus
Le podcast de la semaine du Morceau Caché est ici
et toujours :
"Rock warrior" de Babylon Pression
"A nos étés" de Chambre 317
Brasca, Pop Crimes, Caesaria et Daniel Jea dans notre sélection de clips
"Je ne sais que marcher dans la montagne" de Fabien Martin
Un coup d'oeil sur la programmation des 45eme Transmusicales de Rennes
"Step by step" de Gami
"Poulenc: La Voix Humaine, Fiançailles Pour Rire" de Julie Cherrier-Hoffmann, Orchestra Del Teatro La Fenice Di Venezia & Frédéric Chaslin
"Création" de Jultrane Sextet Duplex
"Up, down, aside" de Lame
"Présence lointaine" de Sofya Melikyan
"Do Brasil" de Wilhem Latchoumia

Au théâtre

les nouveautés de la semaine:
"Ruy Blas" au Théâtre de l'Epée de Bois

"L'Islande, entre ciel et texte" au Théâtre d l'Epée de Bois
"Sans faire de bruit" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet

"Iliade - Odyssée" au Théâtre de la Croix Rousse à Lyon
et les spectacles déjà à l'affiche de décembre

Expositions :

la grande exposition "Naples à Paris" déclinée en trois visites vidéos commentées dans différents espaces du Musée du Louvre :
les chefs d'oeuvre du Musée Capodimonte
une sélection des oeuvres graphiques du Cabinet des Dessins et des Estampes de Capodimonte
un diaporama in situ de l'expositio parisienne
et les chefs-d’œuvre de la collection De Vito au Musée Granet à Aix--Provence

Lecture avec :

"Hope" de Andrew Ridker
"L'armée rouge" de Jean Lopez
"10 août 1792, la défaite de la monarchie" de Clément Weiss
"Philippe VI, le premier des Valois" de Christelle Balouzat-Loubet
et toujours :
"L'enfant, le peintre et la mer" de François Place (qui fait écho au film de Barbet Schroeder)
"Jour J, bataille de Normandie" de Beoit Rondeau
"Choses dites" de Nancy Huston
"L'une ou l'autre" de Oyinkan Braithwaite
"La maison de la faim" de Dambudzo Marechera
"Les dernières pages" de Robert Goddard
"Métisse, et alors ?" de Patricia Houéfa-Grange
"Yoko Ono" de Julia Kerninon

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=