Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Fountainhead (La source vive)
Ateliers Berthier  (Paris)  novembre 2016

Comédie dramatique d'après un roman de Ayn Rand, mise en scène Ivo van Hove, avec Robert de Hoog, Janni Goslinga, Aus Greidanus jr., Hans Kesting, Hugo Koolschijn, Ramsey Nasr, Frieda Pittoors, Halina Reijn, Bart Slegers et les musiciens du groupe Bl!ndman.

Le metteur en scène Ivo van Hove, spécialiste de la transposition théâtrale notamment de films, oeuvre pour la première fois sur la matière littéraire avec "The Fountainhead", best-seller en son temps aux Etats Unis mais peu connue en France, écrit en 1943 par la philosophe et romancière Ayn Rand.

Ce roman présente la particularité d'être une fiction destinée au soutien de sa théorie de l'objectivisme, variante du libertarisme, et donc au rejet du collectivisme tel qu'elle avait pu le percevoir en URSS dans son pays d'origine avant son émigration.

Tel qu'il est restitué sur scène avec la collaboration du dramaturge Peter van Kraaij, seuls les rares spectateurs ayant lu l'opus original pouvant tenter une assertion radicale, il relate une histoire d'hommes articulée sur l'acte de création, en l'espèce, dans la discipline de l'architecture considérée comme le premier des arts majeurs, dont il est aisé de comprendre l'analogie avec le théâtre, en un temps où le metteur en scène-créateur est pris en étau entre sa quête artistique personnelle et l'exercice d'un métier dépendant de contingences matérielles, depuis la politique de subventions au succès public et donc commercial, qui a suscité l'intérêt de Ivo van Hove.

Elle est ordonnée autour du personnage central d'un l'architecte novateur, incorruptible et intransigeant se refusant à toute compromission, notamment au nom de l'intérêt commun, qui devient, pour les suppôts du conformisme et de la bien-pensance humaniste, un homme à abattre qui n'est pas sans rappeler l"ennemi public ibsenien.

La démonstration philosophico-politique se décline en une pluralité d'intrigues. En premier lieu, une rivalité professionnelle entre Howard Roark (Ramsey Nasr), architecte créatif avant-gardiste dans la lignée du mouvement "La Prairie School" prônant une architecture organique par intégration de l'habitat à l'environnement et Peter Keating (Aus Greidanus jr.), architecte sans talent mais arriviste et opportuniste sans scrupules.

Ensuite, une lutte idéologique menée par des personnages influents et/ou puissants, Gail Wynand (Hans Kesting), magnat de la presse à tabloïds pratiquant le nivellement par le bas pour qui le chiffre des ventes de son journal "The banner" est symbole de réussite personnelle et de revanche sociale, atteint d'une soudaine soif de rédemption suicidaire, et Ellsworth Toohey (Bart Slegers), journaliste et critique en architecture, machiavélique apôtre du collectivisme non pour le bonheur de l'homme mais comme méthode d'asservissement du peuple.

Enfin, une intrigue amoureuse déclinée sur le mode romantique de l'amour passionnel et tragique entre deux êtres épris d'absolu, Howard Roark et une séduisante femme atypique Dominique Francon (Halina Reijn), journaliste au Bannerfille d'un architecte réputé.

Incluant des insertions doctrinales profératoires de l'auteure dont certaines, telle celle qui dénonce le laminage des classes moyennes productives au profit de ceux qu'elle qualifie de parasites et d'incompétents, entendre les assistés d'aujourd'hui, s'avèrent subversives au regard de la pensée commune contemporaine confite dans l'altruisme, la partition s'avère passionnante.

Elle se décline essentiellement en scènes de confrontation bilatérales qui constituent de belles scènes à jouer pour les comédiens qui occupent l'espace scénique en avant-scène prévu par le scénographe Jan Versweyveld qui se double d'un deuxième espace à l'arrière lequel est installé un impressionnant, et dispensable, arsenal pseudo-technique empli de machines et des "instruments" du groupe Bl!ndman qui assure l'habillage musical.

Parfaitement maîtrisée, la mise en scène cinétique est convaincante, nonobstant quelques longueurs illustratives, fussent-elles celles des magistrales vidéos en plongée de Tal Yenard qui retracent les élans torrides des amants comme la sensualité trouble de la protagoniste féminine.

Ivo van Hove dirige toujours efficacement les comédiens de la troupe du ToneelGroep Amsterdam, dont il est le directeur, et la qualité de leur interprétation est essentielle à la réussite de cette immersion réflexive dans la force fatale des passions sur fond de choix de société.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=