Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Romain Humeau - Manon Tanguy
Elysée Montmartre  (Paris)  mercredi 23 novembre 2016

C’est un mercredi soir de novembre que je me rends pour la première fois à l’Elysée Montmartre pour le concert de Romain Humeau, également une première pour moi. Alors oui je suis ignorante mais vous remarquerez que je m’emploie à y remédier ! C’est avec la session réalisée par Froggy’s Delight que je découvre Romain Humeau : aller à son concert m’a paru évident et indispensable, et je n’ai pas été déçue !

Manon Tanguy assure une belle première partie. Sa voix douce et fragile me fait voyager dans des contrées poétiques, en particulier lors de sa reprise du "Courage des oiseaux" de Dominique A, très touchante. A la fin de son set, on se dit qu’il serait intéressant de l’écouter dans une atmosphère plus intimiste, juste sa voix et sa guitare.

C’est au tour de Romain Humeau de monter sur scène. Il est accompagné de la claviériste et du guitariste d’Eiffel, d’un bassiste et d’un batteur. La complicité de ces cinq-là est évidente et elle se communique très vite au public. Celui-ci est d’ailleurs déjà bien initié et n’est, de toute évidence, pas là par hasard. On sent un réel lien entre le chanteur et ses fidèles parisiens.

Le concert débute avec "L’éternité d’un instant", titre du premier album, paru en 2005 : sans doute une volonté de s’inscrire dans la continuité de cette carrière partagée entre Eiffel et son projet solo. En effet, Romain Humeau est le leader du groupe Eiffel. Il profite des parenthèses de son groupe pour développer son projet personnel. Il est néanmoins toujours accompagné de ses complices.

Il enchaîne avec plusieurs titres de son nouvel album, Mousquetaire #1, dont les très beaux "Amour" et "Velours de gosse" : l’énergie est là et circule entre la scène et la fosse. Romain joue alors un titre inédit, "Quixote", à paraître dans la suite de Mousquetaire, intitulée logiquement Mousquetaire #2. C'est un exercice périlleux mais le public répond présent. Ça ne sera d’ailleurs pas la seule découverte puisqu’on aura droit à 4 ou 5 morceaux inédits. Voilà qui met l’eau à la bouche et donne envie d’écouter cet album à paraître !

Les titres de Mousquetaire #1 seront finalement tous joués. L’interprétation de "Paris" est exceptionnelle : ce "je t’aime moi non plus" est dédié à la ville lumière et est finalement une magnifique déclaration d’amour à la capitale.

En quelques minutes, le temps est comme suspendu, un frisson s’empare de la salle ; l’émotion est palpable, ici à Paris où ce morceau a tellement d’écho.

Romain Humeau nous offre un second moment d’émotion lorsqu’il vient seul avec sa guitare sur scène pour interpréter "Toi", extrait du premier album. Il semble se mettre à nu devant nous lorsqu’il entonne cette très belle ode à l’amour. Le moment est magnifique et très touchant.

Les musiciens, le public, Romain : le plaisir d’être là est évident, il sera dit avec beaucoup de simplicité et de franchise par Romain. Il n’hésite pas à exprimer sa trouille au début du concert mais également son émotion de jouer dans cette salle où Eiffel avait fait la première partie des Cramps il y a dix ans. Salle magnifique, il faut le dire, refaite à neuf après l’incendie qui l’avait ravagée en 2011. Le parquet, la vaste hauteur de plafond, les verrières, la structure en fer offrent un très bel écrin à ce concert.

La soirée se termine avec quelques inédits ainsi que la reprise de "Last Living Souls" de Gorillaz et "Beauté du diable" du premier album. On emportera avec nous l’image du très beau sourire de Romain. En attendant le prochain concert…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'éternité de l'instant de Romain Humeau
La chronique de l'album Vendredi ou les limbes du Pacifique de Romain Humeau
La chronique de l'album Amour de Romain Humeau
La chronique de l'album Mousquetaire #1 de Romain Humeau
La chronique de l'album Mousquetaire #2 de Romain Humeau
Une 2ème chronique de l'album Mousquetaire #2 de Romain Humeau
Romain Humeau en concert à Mains D'Oeuvres (7 décembre 2004)
Romain Humeau en concert à Run Ar Puns (2 avril 2005)
Romain Humeau en concert au Festival Halloween 2005
Romain Humeau en concert au Bataclan (23 novembre 2005)
Romain Humeau en concert au Tremplin (24 février 2006)
Romain Humeau en concert à l'Ubu (vendredi 4 novembre 2016)
L'interview de Romain Humeau (lundi 29 juin 2015 )
L'interview de Romain Humeau (mercredi 28 septembre 2016)
L'interview de Romain Humeau (janvier 2018)
La chronique de l'album Les yeux fermés de Eiffel
La chronique de l'album Live aux Eurockéennes de Belfort 6 juillet 2003 de Eiffel
La chronique de l'album Ma part d'ombre de Eiffel
La chronique de l'album Tandoori de Eiffel
La chronique de l'album Le Temps des Cerises et Gagnants / Perdants de Eiffel - Noir Désir
La chronique de l'album A Tout Moment de Eiffel
Eiffel parmi une sélection de singles (juin 2012)
La chronique de l'album Foule Monstre de Eiffel
La chronique de l'album Stupor Machine de Eiffel
Eiffel en concert à La Cigale (22 octobre 2003)
Eiffel en concert à La Maroquinerie (15 janvier 2007)
Eiffel en concert au Bataclan (4 avril 2007)
Eiffel en concert au Festival Class'Eurock 2007
Eiffel en concert à l'Olympia (19 novembre 2007 )
Eiffel en concert au Fil (jeudi 29 octobre 2009)
Eiffel en concert au Bataclan (mercredi 18 novembre 2009)
Eiffel en concert à Flèche d'or (lundi 14 décembre2009)
Eiffel en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (jeudi 15)
Eiffel en concert au Centre Culturel Paul Baillart (jeudi 6 mai 2010)
Eiffel en concert au Festival Le Chant de Foire #15 (2010)
Eiffel en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 6 août 2010)
Eiffel en concert au Zénith (vendredi 15 octobre 2010)
Eiffel en concert au Trianon (mercredi 28 novembre 2012)
L'interview de Eiffel (octobre 2003)
L'interview de Eiffel (8 décembre 2006)
L'interview de Eiffel (31 août 2009)
L'interview de Eiffel (vendredi 6 août 2010)
L'interview de Eiffel (mercredi 12 septembre 2012)
L'interview de Eiffel (mercredi 22 février 2019)

En savoir plus :
Le site officiel de Romain Humeau
Le Soundcloud de Romain Humeau
Le Facebook de Romain Humeau
Le site officiel de Manon Tanguy
Le Bandcamp de Manon Tanguy
Le Facebook de Manon Tanguy

Crédits photos : Marianne Renaud


Laura Balfet & Anne Sivan         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Romain Humeau (28 septembre 2016)
Eiffel (26 avril 2019)
Eiffel (12 septembre 2012)
Eiffel (7 août 2010)
Eiffel (31 aout 2009)


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=