Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Heroes Of The Storm
Windows / MacOS  (Blizzard Entertainment)  juin 2015

Heroes of the storm ou comment je suis devenu accro à un moba à 43 ans…

Dans le monde du jeu vidéo, un phénomène prend maintenant de l’ampleur : l’e-sport. Au début, il y a une dizaine d’années de cela, l’e-sport était cantonné à la Corée du sud et majoritairement sur un seul jeu Starcraft. On peut d’ailleurs être fier d’avoir eu un champion du monde : Elky qui s’est depuis reconverti dans le poker et Heartstone depuis 2015.

Mais en 2009 un jeu est venu révolutionner l’univers de l’e-sport : League of Legend, alias LOL pour les intimes qui est le premier MOBA (Multiplayer Online Battle Arena) sorti dans le monde. En 3 ans il est devenu le jeu le plus joué aux US et en Europe (en 2014 il y avait 67 millions de joueurs par mois), et là où il y a des joueurs on trouve généralement BlizzardHeroes of the storm est le MOBA sorti par Blizzard, et pour quelqu’un qui comme moi a joué à tous les jeux publiés à ce jour chez Blizzard je ne pouvais que tenter l’expérience.

Heure 1 : Feel so old...

Premier avantage, le jeu est gratuit, après un rapide chargement je me retrouve sur la page de sélection des personnages, et là ce n’est que du bonheur, car on retrouve tous les héros mythiques des différents jeux blizzard, ça commence par les Lost vikings jusqu’à Diablo en passant par Kael Thas. Ils sont venus ils sont tous là même ceux heu non…

Bon il y a un didacticiel mais c’est bon pour les newbies ça, MOI ça fait 39 ans que je joue aux jeux vidéo, j’ai commencé sur Atari 2600 avec Space Invader et ils veulent m’apprendre à jouer, non mais LOL quoi (LOL pour League of Legend bien sûr….)

5 minutes plus tard, c’est parti, bon ça à l’air facile, il n’y a que 4 touches de sorts… Alors que sur World of warcraft j’en ai une dizaine… Bon aller on est parti avec Diablo (un de mes personnages préférés…)

Donc l’objectif du jeu est de détruire le camp d’en face, pas de pb avec mes 4 camarades on part à la chasse,… 10 secondes plus tard… je suis mort…

Ok, je commence à piger, en gros il faut butter les autres pour pouvoir avancer, ce n’est pas grave on est reparti…. MORT…

Voilà comment je résumerai ma première partie : 25 morts, dernier en expérience apportée, je n’ai strictement rien compris à ce qu’il fallait faire…

Heure 3 :

Après un passage par le didacticiel (oui bon ça va), je commence à comprendre le jeu. Effectivement il faut conquérir le camp adverse mais chaque map est unique. Sur certaines on doit apporter du butin à un flibustier pour qu’il nous aide à coup de canon à détruire le camp, sur d’autres des vagues d’araignées vont apparaître et partir à l’assaut du camp adverse.

On peut également se faire aider par des mercenaires que l’on peut embaucher. Quant à la logique de sort, c’est très complet avec une vraie progression pour chaque palier d’expérience. Expérience qui s’acquiert en combattant l’adversaire, et les vagues de PNJ qui partent à l’assaut de notre camp.

En fait je me méprenais complétement sur ce jeu, d’un premièr abord très simple, il est en fait très complexe. Chaque carte, chaque personnage sont différents. Cela nécessite une phase d’apprentissage du personnage qui est assez ardue du fait de la multitude de sorts potentiels. Exemple de complexité Tracer qui est un personnage qui manipule le temps, elle intervient principalement au CAC (corps à corps) et son pouvoir est de se téléporter ou revenir sur sa position d’il y a 2 à 3 secondes pour surprendre ses ennemis. On peut créer des équipes très complémentaires avec des soigneurs, des Tanks (personnages qui sont là pour encaisser le maximum de dégâts) et des soutiens au CAC ou à distance.

Le jeu en lui-même est très dynamique, une partie dure entre 20 et 25 minutes et surtout, on ne peut pas jouer tous seul dans son coin. Toutes les parties que j’ai pu perdre sont dues à un manque de travail d’équipe. Il ne faut pas se leurrer, quand on se retrouve seul face à 3 personnages adverses notre espérance de vie au-delà de 3 secondes est nulle.

Journal de bord du capitaine J+200

Une fois que l’on a passé une phase de frustration, liée au fait que l’on ne comprend pas grand-chose à ce qu’il se passe et que l’on meurt en 2 secondes, ce jeu est juste l’un des plus addictifs que je connaisse. Le système de progression, la rotation des personnages, les combinaisons possibles, le ladder… Tout est fait pour que l’on cherche à s’améliorer et à continuer ce jeu. D’autant plus qu’une partie dure 20 minutes.

Un gros coup de cœur pour ce jeu, avec un bémol, la monétisation : si on n’a pas le courage d’économiser l’argent en ligne pour acheter des personnages, ils sont accessibles avec des euros… Et si on craque pour des montures, des tenus, cela revient rapidement assez chers… Mais quand on aime…

 

En savoir plus :
Le site officiel de Heroes Of The Storm
La chaîne Youtube Française officielle de Heroes Of the Storm


Dinadan         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=