Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Danse des accrochés
Thibault Dentel  décembre 2016

Réalisé par Thibault Dentel. France. Thriller. 1h46 (Sortie le 7 décembre 2016). Avec Jean-Claude Gauthier, Christophe Sauvion, Dorothée Dentel, Sylvain Solustri, Nicole Turpin, Nadège Tard, Karl Bréhéret et Sébastien Gazull.

Pour son premier long-métrage, Thibault Dentel a choisi un sujet inédit au cinéma : le port du bracelet électronique.

En termes administratifs, on appelle ça le "Placement sous surveillance électronique » et l’on va suivre tout ce que cette mesure implique de contraintes pour son "bénéficiaire ». Ce qui, sur le papier, paraît un substitut confortable à la prison pose dans la vraie vie toute une série de problèmes que "La Danse des accrochés" de Thibault Dentel liste et montre avec une clarté digne d’un documentaire.

En l’occurrence, Vincent, libéré de sa peine et porteur du fameux bracelet posé sur sa jambe, est en totale dépendance de ce dispositif électronique. Toute sa journée s’organise autour du bracelet, qui devient, de jour en jour, de plus en plus une obsession et lui pourrit littéralement la vie au point de lui faire dire qu’il préférait le temps sans stress de l’enfermement.

Qui plus est, Vincent a trouvé du boulot dans la ferme de Didier. Une ferme isolée dans laquelle le système de surveillance PSE fonctionne de manière aléatoire et qui expose Vincent à des coups de fil intempestifs de la police qui le pense en cavale quand son bracelet n’est plus alimenté.

Pour un premier film, Thibault Dentel traite formidablement son sujet en le combinant aussi avec une vraie plongée dans le monde paysan actuel. On y découvre un milieu malade dans lequel se pendre devient une figure récurrente.

Certes, Didier a d’abord un problème oedipien non résolu avec sa vieille mère qui le déteste, mais il est aussi exemplaire des derniers paysans français englués dans un métier de plus en plus mal payé, très astreignant et mal considéré, propice à de fortes dépressions nerveuses.

Thibault Dentel utilise un très beau noir et blanc pour sa fable sociale et l’on saluera la qualité de la photo de Tomasz Cichawa qui réussit particulièrement les ambiances nocturnes.

Dès lors, on ne comprend pas pourquoi ce film fait à l’arrache, mais qui ne fait pas fauché, n’a pour l’instant jamais connu les honneurs d’être sélectionné dans un festival. Vivant en pays vendéen, Thibault Dentel s’est vu sans raison écarté du festival de la Roche-sur-Yon.

Sans doute, ce cinéma qui utilise des acteurs qui n’ont rien de glamour et qui n’en sont pas moins excellents, comme Jean-Claude Gauthier et Christophe Sauvion, a le tort d’aborder frontalement, et avec talent, des problèmes éloignés des préoccupations des bobos. Ce cinéma populaire revendiqué par un quadragénaire qui pense public plutôt que commission d’avances sur recettes mériterait pourtant d’être largement vu.

On parie que si cela était le cas, il ferait l’unanimité, même si "La Danse des accrochés" de Thibault Dentel bifurque dans sa seconde partie et finit en quasi polar, dans une ambiance presque kaurismakienne. On y découvrira alors un singulier tueur à gages joué par Sylvain Solustri, dont le physique de colosse blond quinquagénaire ferait aussi merveille chez Jean-Pierre Mocky.

Dans un cinéma de qualité bourgeoise parfaitement calibrée, "La Danse des accrochés" fait figure de vilain petit canard. On espère qu’on découvrira vite que le film vaut mieux que cette position repoussoir.

On doit, en effet, le voir comme un portrait de la société française actuelle et admettre que Thibault Dentel est d’ores et déjà au cœur d’une réalité jamais montrée et s’avère un observateur sans rival d’une ruralité que tout condamnerait s’il n’était pas là pour s’en insurger.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2024 : Le plein de news avant l'été

L'été approche et avec lui la pénurie de sorties en tout genre mais d'ici là, on fait le plein !.
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaines Youtube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Amour noir" de Bad Juice
"Session" de Bruit d'Avril
"Tonight will only make me love you more" de Caesaria
"What the thunder said" de Elysian Fields
"Une vie cool" de Matt Low
MATW, Soft Michel, Sun, Sunshade, Seppuku, Servo et Dye Crap à découvrir
"The Lake" de Morgane Imbeaud
"La balade sauvage" de Nicolas Paugam
"London tropical" de Space Alligators
"Slydee" de Sylvain Daniel
"Nos chansons préférées de WHY" c'est le 30ème épisode du Morceau Caché
et toujours :
"Following the sun" de Alexis Valet
"Batist & the 73'" de Batist & The 73'
"El magnifico" de Ed Harcourt
"Big anonymous" de El Perro Del Mar
Petit coup d'oeil sur le Festival Paysage Pop #2
"Until now" de Gabriel Pierre
"A kingdom in a cul-de-sac" de Ha The Unclear
"Dysphorie" de Intrusive Thoughts
"Family affair" de Kokopeli
"La balade sauvage" de Nicolas Paugam
"Korzéam" de Thibaut Wolf
"Folk tales of today" de Two Magnets

Au théâtre :

les nouveautés :

"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
et toujours :
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Tout l'or du monde" au Théâtre Clavel
"Dans ton coeur" au Théâtre du Rond Point
"Du pain et des jeux" au Théâtre 13 Bibliothèque
"Vernon Subutex" au Théâtre des 2 Rives
"37 heures" au Théâtre la Flèche
"Fantasmes" au Théâtre La Croisée des Chemins
des reprises :
"Rembrant sous l'escalier" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Une exposition à la Halle Saint Pierre : "L'esprit Singulier"

Du cinéma avec :

"Roqya" de Saïd Belktibia

"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier

"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

"C'était mon chef" de Christa Schroeder
"L'embrasement" de Michel Goya
"Nouvelle histoire d'Athènes" de Nicolas Simon

"Hervé le Corre, mélancolie révolutionnaire" de Yvan Robin
"Dans le battant des lames"' de Vincent Constantin
"L'heure du retour" de Christopher M. Wood
"Prendre son souffle" de Geneviève Jannelle
et toujours :
"L'origine des larmes" de Jean-Paul Dubois
"Mort d'un libraire" de Alice Slater
"Mykonos" de Olga Duhamel-Noyer
"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca
"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez
"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=