Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Paterson
Jim Jarmush  décembre 2016

Réalisé par Jim Jarmush. Etats Unis. Coémdie dramatique. 1h58 (Sortie le 21 décembre 2016). Avec Adam Driver, Farahani Golshifteh, Kara Hayward, Trevor Parham, William Jackson Harper, Frank Harts, Barry Shabaka Henley et Jaden Michael.

La poésie est dans le quotidien et le quotidien est de la poésie. C'est la leçon que l'on pourra tirer de "Paterson" de Jim Jarmusch, l'oeuvre sans doute la plus aboutie du cinéaste de "Stranger than Paradise", à qui le "Cinema Galeries" de Bruxelles rend en ce moment un grand hommage.

On le savait rock'n'roll depuis qu'on pouvait, parmi d'autres, croiser Tom Waits ou Screamin' Jay Hawkins dans ses films ou qu'il pouvait rendre hommage à Elvis Presley dans "Mystery Train". On découvre ici ce qu'on entrevoyait dans toute sa filmographie : c'est un féru de poésie, et particulièrement d'un des plus grands poètes américains, William Carlos Williams.

"Paterson", avant d'être le nom d'Adam Driver dans le film, c'est d'abord une ville, justement la ville de William Carlos Williams. Adam Driver/Paterson a beau n'être qu'un chauffeur de bus conduisant le sempiternel même véhicule dans les mêmes sempiternelles rues sans beaucoup d'intérêt d'un quartier de Paterson, il est avant tout un poète avec sur lui un petit carnet où il inscrit les beaux textes qui vont, dans une belle typo manuscrite, s'inscrire en surimpression sur les images du film.

Pour compléter le dispositif de ce film volontairement répétitif pour que l'aléa qui change le quotidien prenne tout son sens, Adam Driver a une compagne qu'il laisse à la maison.

Une compagne, qui s'appelle Laura, comme la muse de Pétrarque et qu'on peut vraiment définir comme la muse du chauffeur de bus de Paterson. Elle aussi transcende le banal, l'anodin par la conception de cookies, formellement très beau, et la suite le prouvera, gastronomiquement excellent.

Golshifteh Farahani, pour son premier rôle américain, lui offre toute sa grâce fragile. Avec Adam Driver, elle forme un couple cohérent qui s'enthousiasme aux petits riens qui d'habitude irritent les duos américains. C'est le génie de Jim Jarmusch de toujours présenter une Amérique "ailleurs de tout", marginale certes mais sans avoir besoin de le clamer et sachant vivre dans le petit cocon qu'elle s'est formée sans bruits.

On a dit souvent Jarmusch minimaliste, mais son minimalisme est désormais confortablement meublée de belles choses. On en aura encore une preuve avec une fin admirable où la poésie de Williams Carlos Williams rencontre à jamais le cinéma de Jim Jarmusch.

"Paterson" de Jim Jarmusch apporte la preuve, si elle était nécessaire, que la poésie et le cinéma sont faits pour s'entendre. Ce film léger est admirable.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 juin 2022 : un festival de festivals

C'est parti pour la saison des festivals, de musique, de théâtre, de cinéma, de littérature.. tout est bon pour découvrir plein de belles choses pendant l'été ! Profitez-en.

Du côté de la musique :

"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew
et toujours :
"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Romance" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mon amant de Saint-Jean" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Les Tontons farceurs" au Théâtre L'Alhambra
"La Ménagerie de verre" au Théâtre Essaion
"Je m'appelle Momo" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

dernière ligne droite pour "Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des Années Folles" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"J'arrive" de Bertrand Basset
"Parenthèse" de Denis Larzillière
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Nuit magique" de Xaver Böhm
"Ma fille" de Laura Bispuri
"Fiertés" une sélection de films arc-en-ciel
et (re)voir des films de Rainer Werner Fassbinder
"Lili Marleen"
"Tous les autres s'appellent Ali"
et en sortie DVD-VOD: "Todos os Mortos" de Caetano Gotardo et Marco Dutra

Lecture avec :

"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=