Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Harmonium
Kôji Fukada  janvier 2017

Réalisé par Kôji Fukada. Japon/France. Drame. 1h58 (Sortie le 11 janvier 2017). Avec Tadanobu Asano, Mariko Tsutsui, Kanji Furutachi, Taiga, Momone Shinokawa et Kana Mahiro.

Prix du jury dans la section "Un Certain Regard" au dernier Festival de Cannes, "Harmonium" de Koji Fukuda apparaît comme une pièce maîtresse du jeune cinéma nippon.

Âgé de 35 ans, son réalisateur en est déjà à son quatrième film. Influencé par la génération menée par Kiyoshi Kurosawa, il inscrit son récit aux résonances fantastiques dans le quotidien d'une famille banale.

Très vite, détail après détail, on comprend que Koji Fukada est assez critique devant le modèle familial japonais et qu'il ne sera pas question dans "Harmonium" d'en faire l'apologie d'une quelconque façon.

De toute manière, un fait fondateur rend Toshio et Akaé différents du japonais moyen : ils sont chrétiens. Cette singularité tout de suite identifiée est importante car elle introduit chez les personnages une propension à penser autrement.

Quand entre dans l'histoire Yasaka, les concepts chrétiens de Bien et de Mal, de culpabilité, de compassion et de pardon, vont s'introduire dans l'histoire et participer à nourrir l'étrangeté du film. Et puis, n'assistera-t-on pas, au final, à une résurrection christique ?

On peut aussi avoir une lecture chrétienne de l'irruption soudaine de Yasaka qui semble aussi appartenir à la communauté protestante puisqu'il joue de l'harmonium. Sortant de prison, il est accueilli par Toshio et prend rapidement une place importante dans la famille. On pourra même voir quelques réminiscences de "Théorème" de Pier Paolo Pasolini dans le personnage singulier joué par Tadanobu Asano.

Se passant dans une banlieue presque rurale, "Harmonium" de Koji Fukada décrit un Japon apparemment tranquille et presque intemporel.

La seconde partie du film se déroule huit ans après la première et rien n'indique vraiment que l'époque a changé... sauf les personnages qui, eux, ne se ressemblent pas, sans doute transformés par le drame qu'ils ont vécu, au point qu'on fait un instant l'hypothèse que les comédiens ne sont plus les mêmes.

Sans révéler ce qu'il advient à ce moment-là, il faut souligner combien Fukada est audacieux. Avec une intrigue somme toute minimale, et demeurant toujours un peu floue, il introduit un rebondissement improbable qui pourrait "énerver" le spectateur, le faire décrocher du récit.

Mais le réalisateur maîtrise les codes qu'il crée et son épure de fantastique prend une force incroyable au cours d'un événement cathartique lui aussi incroyable puisqu'il contrevient à l'essence chrétienne.

"Harmonium" de Koji Fukada devrait laisser en route certains, mais ceux qui auront été embarqués par sa manière singulière d'occuper le temps et l'espace cinématographiques seront convaincus qu'ils viennent de découvrir un cinéaste qui comptera.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=