Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mon Traître
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  janvier 2017

Comédie dramatique d'après deux oeuvres de Sorj Chalandon, adaptation et mise en scène de Emmanuel Meirieu, avec Jean-Marc Avocat, Stéphane Balmino et Laurent Caron.

Dans la pénombre d’une scène baignée dans la grisaille, vont se succéder trois paroles, trois monologues qui plongent le spectateur dans la terrible ambiance de la perpétuelle guerre d’Irlande.

Celle où règne le vent glacé des pires sentiments humains. La mort y rode avec comme cavaliers de l’apocalypse la souffrance et la trahison.

Compagnon de route devenu ami d’un chef de l’Ira, Denis Donaldson, en qui il projette sa foi de révolutionnaire romantique, Sorj Chalandon racontera dans "Mon Traître" et "Retour à Killybegs" comment il a appris que l’être qu’il vénérait trahissait la cause qu’il prétendait défendre. Comment rester un humaniste quand on s’aperçoit que son héros n’était qu’un Judas qui s’est vendu pour un plat de livres sterling ?

Emmanuel Meirieu a donc rassemblé dans "Mon Traître" les deux paroles rassemblées dans les romans de Sorj Chalandon. On y entendra successivement le point de Sorj, devenu Antoine (Laurent Caron), l’ami luthier français de Tyrone Meehan, venant assister à l’enterrement pluvieux de son ami le traître.

Lui succédera Jack Meehan (Stéphane Balmino), le fils de Tyrone, personnage qui n’était pas à l’origine dans les romans, mais qui apporte la voix chantée de l’Irlande. Car que serait une pièce ou un film sur l’Irlande sans la tristesse vibrante des chants irlandais ?

Enfin, déjà mort, surgissant comme un vampire dans un film anglais de la Hammer, c’est au tour du spectre de Tyrone Meehan (Jean-Marc Avocat) de venir se défendre.

Les deux premiers personnages s’interrogent, racontent, incrédules comment leur héros est devenu leur salaud. Tyrone Meehan, lui, ne s’excuse pas, mais raconte son récit de damné. Comment de réprouvé irlandais, il a endossé les habits du méchant.

Porté par la voix forte et assurée de Jean-Marc Avocat, ce récit est proprement dantesque. On y revit, avec quelques projections vidéos qui renforcent le poids de l’horreur du monologue de Tyrone, les supplices vécus dans les geôles anglaises par les prisonniers irlandais conduits par Bobby Sand.

Selon l’affreuse formule consacrée, personne ne sortira indemne de cette longue description clinique de ces jeunes gens idéalistes noyés dans leurs excréments par l’intransigeance de Mme Thatcher.

Qu’on se le dise d’emblée : Emmanuel Meirieu n’a aucune pitié pour son spectateur. Il ne sera pas question d’édulcorer ce qui s’est réellement passé. Est-ce le prix pour trouver des circonstances atténuantes à la trahison de Tyrone Meehan ? En tout cas, c’est ce qui donne cette force inouïe au travail d’Emmanuel Meirieu, parfaitement dans la lignée des "romans" de Sorj Chalandon.

Travail qu’on ne pourra plus oublier d’autant qu’il n’y a dans ce spectacle aucune tentative de manipulation, aucune tentative d’émotion frelatée. Ici, la violence n’est pas exhibée avec complaisance. Les mots sont forts pour qu’au terme du bout de la noirceur, l’humain puisse survivre.

"Mon Traître" est paradoxalement une œuvre pleine d’espoir.


 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=