Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mon Traître
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  janvier 2017

Comédie dramatique d'après deux oeuvres de Sorj Chalandon, adaptation et mise en scène de Emmanuel Meirieu, avec Jean-Marc Avocat, Stéphane Balmino et Laurent Caron.

Dans la pénombre d’une scène baignée dans la grisaille, vont se succéder trois paroles, trois monologues qui plongent le spectateur dans la terrible ambiance de la perpétuelle guerre d’Irlande.

Celle où règne le vent glacé des pires sentiments humains. La mort y rode avec comme cavaliers de l’apocalypse la souffrance et la trahison.

Compagnon de route devenu ami d’un chef de l’Ira, Denis Donaldson, en qui il projette sa foi de révolutionnaire romantique, Sorj Chalandon racontera dans "Mon Traître" et "Retour à Killybegs" comment il a appris que l’être qu’il vénérait trahissait la cause qu’il prétendait défendre. Comment rester un humaniste quand on s’aperçoit que son héros n’était qu’un Judas qui s’est vendu pour un plat de livres sterling ?

Emmanuel Meirieu a donc rassemblé dans "Mon Traître" les deux paroles rassemblées dans les romans de Sorj Chalandon. On y entendra successivement le point de Sorj, devenu Antoine (Laurent Caron), l’ami luthier français de Tyrone Meehan, venant assister à l’enterrement pluvieux de son ami le traître.

Lui succédera Jack Meehan (Stéphane Balmino), le fils de Tyrone, personnage qui n’était pas à l’origine dans les romans, mais qui apporte la voix chantée de l’Irlande. Car que serait une pièce ou un film sur l’Irlande sans la tristesse vibrante des chants irlandais ?

Enfin, déjà mort, surgissant comme un vampire dans un film anglais de la Hammer, c’est au tour du spectre de Tyrone Meehan (Jean-Marc Avocat) de venir se défendre.

Les deux premiers personnages s’interrogent, racontent, incrédules comment leur héros est devenu leur salaud. Tyrone Meehan, lui, ne s’excuse pas, mais raconte son récit de damné. Comment de réprouvé irlandais, il a endossé les habits du méchant.

Porté par la voix forte et assurée de Jean-Marc Avocat, ce récit est proprement dantesque. On y revit, avec quelques projections vidéos qui renforcent le poids de l’horreur du monologue de Tyrone, les supplices vécus dans les geôles anglaises par les prisonniers irlandais conduits par Bobby Sand.

Selon l’affreuse formule consacrée, personne ne sortira indemne de cette longue description clinique de ces jeunes gens idéalistes noyés dans leurs excréments par l’intransigeance de Mme Thatcher.

Qu’on se le dise d’emblée : Emmanuel Meirieu n’a aucune pitié pour son spectateur. Il ne sera pas question d’édulcorer ce qui s’est réellement passé. Est-ce le prix pour trouver des circonstances atténuantes à la trahison de Tyrone Meehan ? En tout cas, c’est ce qui donne cette force inouïe au travail d’Emmanuel Meirieu, parfaitement dans la lignée des "romans" de Sorj Chalandon.

Travail qu’on ne pourra plus oublier d’autant qu’il n’y a dans ce spectacle aucune tentative de manipulation, aucune tentative d’émotion frelatée. Ici, la violence n’est pas exhibée avec complaisance. Les mots sont forts pour qu’au terme du bout de la noirceur, l’humain puisse survivre.

"Mon Traître" est paradoxalement une œuvre pleine d’espoir.


 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=