Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Baie de Naples
Manufacture des Abbesses  (Paris)  janvier 2017
 

Comédie de Joël Dragutin, mise en scène de Patrice Marie, avec Perrine Jacquot, Aïda Agoune, André Collin, Ronan Lucas et François Buisson.

On a tous rêvé de le faire, mais Joël Dragutin, lui, il y a déjà une vingtaine d’années, l’a fait : écrire un repas sans fin qui résumerait tous les autres, où tout ne serait qu’échange de lieux communs, de lieux communs qui n’entraîneraient aucune conséquence dramaturgique, à peine quelques voix qui montent ou qui montrent quelques signes d’énervement.

Pas de thème central donc à part le déroulé presque exhaustif de toutes les phrases attendues et convenues qui permettent d’éviter toutes les questions qui fâchent quand il y a cinq convives qui peuvent à tout moment changer de place, de sexe, de nom et même de fonction.

On restera ainsi souvent à mi-chemin du "Dictionnaire de la bêtise" de Gustave Flaubert et de "La Première gorgée de bière" de Philippe Delerm, entre lapalissades incontestables et petites rosseries plus taquines que méchantes. Alignant les considérations climatiques et routières, les us gastronomiques et les civilités de bon aloi à respecter pour passer une excellente soirée.

Affublée de ce titre parce que, par le plus pur des hasards vacanciers, la conversation revient souvent sur le Sud de l’Italie, "La Baie de Naples" est un pur exercice formel qui fonctionne si son metteur en scène a compris qu’il devait faire office de chef d’orchestre et de chorégraphe.

C’est manifestement le cas de Patrice Marie, dont on avait déjà pu vanter l’excellente adaptation du "Mariage à l’Italienne" d’Eduardo Di Filippo. Il a compris que le texte de Joël Dragutin ne fonctionne que si le repas perpétuel ne s’éternise pas et se déroule au rythme des plats qui s’enchaînent et des verres qu’on vide ou qu’on remplit.

Il a, en François Buisson, Ronan Lucas, Aïda Agoune, Perrine Jaquot et André Collin, cinq instruments de grande qualité qui interprètent cette symphonie sans un couac et en n’hésitant pas à picorer ou à picoler.

On soulignera que la partition de Joël Dragutin ne cherche jamais à briller par des "mots d’auteur" et que c’est l’accumulation de phrases apparemment toutes faites qui s’entrechoquent qui finit par faire jaillir un grand éclat de rire.

Si l’on pense nécessairement à un moment ou à un autre à Luis Bunuel et à Marco Ferreri, c’est que le temps passant, on est saisi par ce monument d’absurde qu’on est en train de voir et d’entendre. "La Baie de Naples" aurait très bien pu s’appeler "Le charme discret de la grande bouffe".

Evidemment, on sera submergé par ce flot, par ce trop plein de mots et de mets. Tant pis si la fin n’est pas à la hauteur du reste du repas. On ne demandera donc pas de café et l’on en restera au fromage constamment désopilant et au dessert à jamais hilarant.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=