Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Corniche Kennedy
Dominique Cabrera  janvier 2017

Réalisé par Dominique Cabrera. France. Drame. 1h34 (Sortie le 18 janvier 2017). Avec Lola Creton, Aïssa Maïga, Moussa Maaskr, Kamel Kadri et Alain Demaria.

Dominique Cabrera a commencé sa carrière de cinéaste par le documentaire. Ces jours-ci sort d'ailleurs un coffret intitulé "Il était une fois la banlieue" regroupant ses films consacrés à Mantes-la-jolie et à la Courneuve.

Passée à la fiction, elle n'avait jusqu'alors pas opéré totalement la jonction entre les deux faces de son cinéma.

Avec "Corniche Kennedy", film tiré d'un roman de Maylis de Kerangal, elle réussit enfin cette synthèse et incontestablement l'un de ses meilleurs films.

Baignant dans le bleu du ciel et de la mer, "Corniche Kennedy" de Dominique Cabrera porte bien son titre puisqu'il se déroule presque entièrement dans cette calanque de Marseille, terrain de jeu d'intrépides "minots" marseillais qui passent leurs journées à plonger du haut de ce lieu escarpé, magnifiquement découpé par l'érosion.

Pour pénétrer ce milieu informel mais qui a ses codes et ses usages, ne serait-ce que pour ne pas finir écraser contre les rochers, Maylis a choisi une jeune bourgeoise marseillaise, solitaire et fascinée par les plongeurs. Elle s'appelle Suzanne, ce qui, en 2016, paraît bien éloigné socialement des Marco, Mehdi, Franck, Mélissa, Hamza, Mamaa, Julie, qui constituent l'armature du groupe de plongeurs casse-cou dont on va partager la passion.

Pour s’inscrire de plain-pied dans la fiction, "Corniche Kennedy" a eu besoin d'inventer une histoire policière, pas forcément très passionnante, mais qui a l'avantage de mettre en situation les plongeurs et d'éviter de les entendre simplement raconter le pourquoi de leurs sauts.

Ici, c'est à Suzanne qui, bien entendu devra se faire accepter pas à pas dans le groupe, que chacun explique en mots simples de cinéma ses raisons de risquer la mort joyeusement.

Et force est de constater que les images d'Isabelle Razinet sont fortes et signifiantes. Voir cette troupe bruyante et rieuse s'égailler autour des rochers à pic et s'élancer pour sauter plusieurs mètres plus bas dans une grande bleue accueillante, à condition que l'on ne se rate pas, impressionne.

S'évadant d'un quotidien à l'avenir plus qu'incertain, ses jeunes gens et jeune filles encore adolescents ont l'air heureux quand ils sautent. Si Dominique Cabrera a mélangé cette partie quasi documentaire, même quand Suzanne rejoint le groupe, avec une seconde partie plus dans le "cliché marseillais", c'est aussi pour expliquer pourquoi les sauteurs sont relativement jeunes.

Après ce passage, certains sont rattrapés par leur avenir "sociologique". Petits boulots, chômage, délinquance, le rêve en apesanteur fait place aux nécessités d'une vie pas très drôle.

Reste qu'il y a dans "Corniche Kennedy" de Dominique Cabrera un vrai sujet, que ce sujet est vraiment traité et que son originalité tranche avec les poncifs habituels sur Marseille au point qu'on en accepte in fine le retour pour les besoins du récit.

On soulignera aussi la qualité du regard de Dominique Cabrera sur ses ados épris sans être toujours capables de le formuler d'un appétit de vivre sans calcul.

Portrait sans jugement moral de ces jeunes assoiffés de sensations libres, "Corniche Kennedy" est à mille lieues d'un reportage formaté sur le même sujet et montre sans avoir besoin d'une démonstration didactique ce que peut le cinéma quand il s'ébat vraiment loin des sentiers rebattus.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=