Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Schock Corridor
Nouveau Théâtre de Montreuil  (Montreuil)  janvier 2017

Transposition théâtrale du film éponyme de Samuel Fuller, adaptation et mise en scène par Mathieu Bauer, avec Youssouf Abi-Ayad, Éléonore Auzou-Connes, Clément Barthelet, Romain Darrieu, Rémi Fortin, Johanna Hess, Emma Liégeois, Thalia Otmanetelba, Romain Pageard, Maud Pougeoise, Blanche Ripoche et Adrien Serre.

Dans la série les "films portés à la scène", "Shock Corridor" constitue une variante de taille. Au lieu d'adapter simplement le film de Samuel Fuller, tourné par le réalisateur américain en 14 jours en 1963, Mathieu Bauer introduit justement le personnage du cinéaste dans la pièce tiré de son film.

Gros Havane au bec, selon la légendaire tradition fullérienne, voilà donc le célèbre auteur de westerns et de films noirs énonçant sa définition du cinéma, celle qu'il donne à Jean-Paul Belmondo dans "Pierrot le fou" de Jean-Luc Godard : "Le cinéma c'est comme une bataille : de l'amour, de la haine, de l'action, de la violence, de la mort.. en un mot de l'émotion...".

C'est exactement la recette que Mathieu Bauer va appliquer pour recréer "Shock Corridor"... Ah, un détail important : Sam Fuller est joué par une jeune actrice rigolarde en costume noir chic. Et ce début tonitruant et réjouissant annonce bien ce que Mathieu Bauer veut faire : à la fois un hommage cinéphile à Fuller et une reconstitution par bribes du film-titre.

Ce contrat des charges qu'il se fixe, le metteur en scène va le respecter, permettant à ceux qui ont vu l'oeuvre originelle, comme à ceux qui l'ignorent, de prendre le même plaisir. Le "Shock Corridor" théâtral ne sera pas une paraphrase de son modèle cinématographique, mais cherchera par des procédés proprement théâtraux à retrouver son élan, ses fulgurances, sa manière sauvage de faire jaillir la violence et la folie.

Le portrait de Johnny Barrett, journaliste obsédé par le prix Pulitzer, qui se fait interner pour résoudre un crime qui a lieu dans un asile psychiatrique, est saisissant. Son terrible voyage au bout de la folie est aussi convaincant sur scène que sur un écran.

Mathieu Bauer a eu la bonne idée de profiter de sa troupe fraîchement émoulue de l'école du TNS (Théâtre National de Strasbourg) pour véritablement chorégraphier "Shock Corridor". Il a ainsi décidé que la vie à l'asile, avec la présence des malades dans le fameux corridor avait quelque chose à voir avec un ballet étrange, mécanique, insensé, mais réglé par un ordre aléatoire supérieure, celui de la folie.

Il a également pensé à ajouter des chansons, des standards de la musique américaine, à commencer par "Strange Fruit", rendu célèbre par Billie Holiday, qui donnent au spectacle une amplitude, là où d'autres auraient surenchéri au film en préférant un décor blanc d'hôpital clos et étouffant où les acteurs auraient été confiné dans l'espace bruyant du corridor.

D'ailleurs, Mathieu Bauer n'accorde au décor sensé représenter l'hôpital qu'une toute partie à la droite de la scène, alors que Sam Fuller, alias Maud Pougeoise, déambule sur tout le reste du plateau, que des musiciens, dont Mathieu Bauer lui-même, occupent l'arrière de sa partie centrale.

Pour figurer un film en noir et blanc sur l'enfermement, c'est donc une espèce de "comédie musicale" totale que Mathieu Bauer a élaboré. Ce parti-pris, franchement réussi, a l'immédiat mérite de permettre à la douzaine d'élèves de la promotion sortante du TNS d'avoir tous quelque chose à jouer et de pouvoir prouver chacun à son tour qu'ils sont faits pour le métier.

En Fuller, Bauer a trouvé de la matière pour ses comédiens : dans "Shock Corridor", la distribution n'est composée que de ces seconds rôles qui ont assis la réputation du cinéma américain. Ici, ils sont cités, souvent "biographiés", eux qui ont hanté pendant des dizaines d'années les plateaux de cinéma mais aussi les scènes de théâtre.

On souhaite aux protagonistes du spectacle de Mathieu Bauer de connaître pareil destin et que ce "Shock Corridor" soit pour eux une porte, un sésame vers une vie accomplie d'acteurs.

On se permettra donc de les citer tous pour saluer leur participation à une création originale et enthousiasmante : Youssouf Abi-Ayad, Eléonore Auzou-Connes, Clément Berthelet, Romain Darrieu, Rémi Fortin, Johanna Hess, Emma Liégeois, Thalia Otmanetelba, Romain Pageard, Maud Pougeoise, Blanche Ripoche et Adrien Serre.

Commencer sa carrière avec un spectacle de cette qualité ne peut que leur porter chance et l'on voit bien "Shock Corridor" non pas se voir attribuer un prix Pulitzer mais au moins un Molière de la meilleure adaptation théâtrale, par exemple.


 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=