Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cendres de Cailloux
Théâtre La Boussole  (Paris)  janvier 2017

Comédie dramatique de Daniel Danis, mise en scène de Christian Bordeleau, avec Philippe Valmont, Solène Gentric, Marie Mainchin et Franck Jouglas.

Un décor épuré au possible (un théâtre brut sans le moindre décorum) où quatre personnages racontent des morceaux d’une histoire qui les lie tous.

Dans une vielle ferme de la campagne québécoise qu’il tente de retaper, un citadin taciturne enfui avec sa fille après le meurtre de sa femme, croisera le chemin d’une institutrice accompagnée de son copain de toujours.

Il y a donc là : Clermont dit "Cailloux" qui charrie les pierres du chagrin, sa fille Pascale qui le regarde reconstruire peu à peu sa vie et le maintient debout, tandis qu’elle découvre la sienne. Il y a Shirley, qui s’élance telle une amazone en attendant une collision et Coco, aussi hâbleur que perdu, qui se consume dans l’ombre de Shirley.

Pour mettre en scène ce projet fort, Christian Bordeleau, après Michel Tremblay et le formidable "A toi pour toujours, ta Marie-Lou" à l’atmosphère analogue, se fait le passeur d’un autre dramaturge québécois, l’un des plus singuliers auteurs actuels : Daniel Danis.

Celui-ci livre avec "Cendres de Cailloux" une histoire heurtée de passé et de reconstruction pour des âmes en perdition. Des individus dont le point commun est l’envie brûlante d’amour, même niée ou mal formulée.

On apprécie dans ce beau poème douloureux, la langue si imagée et chargée d’émotion de Danis qui met en lumière des anti-héros, loosers anonymes cabossés de la vie mais qui vibrent toujours et d’autant plus.

Le metteur en scène respecte à merveille l’ambiance du texte (rarement joué en France) et trouve un carré d’as qu’il dirige à la perfection pour défendre la partition ciselée de ce long chant désespéré. La musique originale de Geneviève Morissette aux mélodies touchantes confère la tonalité qui lui sied et de l’ampleur à cette histoire saisissante.

Solène Gentric est une Shirley sensuelle et mystique, au charisme omniprésent. Franck Jouglas campe un Coco aussi caustique qu’insolent. Enfin, le duo père-fille composé de Philippe Valmont et Marie Mainchin est simplement à couper le souffle. Marie Mainchin, déjà parfaite dans la pièce de Michel Tremblay incarne ici une Pascale rafraîchissante, qui raconte tout de son regard et dont le sourire désarmant éclaire cette ténébreuse histoire.

Quant à Philippe Valmont, absolument bluffant, il interprète avec une sincérité totale le parcours de montagnes russes de Clermont, et parvient dans une sobriété éloquente à nous déchirer le cœur. Un ouvrage d’orfèvre qui, de la rage au mutisme, de la souffrance au ravissement fait tout passer. Et l’on assiste à la consécration évidente d’un immense comédien.

Un spectacle gonflé d’amour d’une force et d’une poésie rare qui vous happe comme par magie pour ne plus vous lâcher. Un très beau travail, ardent et vrai.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=