Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Femme
Espace Médoquine  (Talence)  jeudi 19 janvier 2017

"Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui écoutent La Femme, et les autres…" Pas sûr que Clint Eastwood ait traversé l’Atlantique pour se joindre à nous ce soir à Bordeaux, mais une choses est sûre : La Femme ne laisse pas indifférent.

Découvert en 2012 au Festival We Love Green alors que Psycho Tropical Berlin, leur excellent premier album, n’était encore qu’à l’état d’embryon, La Femme nous avait d’emblée conquis par leur fraîcheur et leur fougue. Il était assez clair qu’avec eux quelque chose allait se passer.

Cinq ans, deux disques marquants – même si un peu trop longs – et un paquet de concerts plus tard, le groupe est en passe de rafler la mise. Et pourtant, rarement, ces dernières années, un groupe français a semblé aussi clivant que La Femme.

Le cocktail proposé s’annonçait effectivement risqué sur le papier : un soupçon de naïveté, une dose de kitsch, des paroles qu’on jurerait parfois sorties tout droit d’une cour de récré, des claviers 80’s, une guitare surf… Et ça marche ! La Femme n’est pas parfaite, mais a les qualités de ses défauts. Surtout, les six membres assument tout, et avec enthousiasme. Ils tentent, osent, se plantent parfois, mais suivent leur voie comme bon leur semble.

Le concert de ce soir est à leur image : ponctué de quelques écarts de route, pas totalement maîtrisé par moments, mais intense, enthousiasmant en diable, parcouru tout du long par une frénésie contagieuse, des mélodies et des rythmiques entêtantes. L’ADN de La Femme est là : le groupe n’a pas son pareil pour faire frétiller nos orteils et bouger nos corps.

Comme sur leur très recommandé dernier-né (Mystère, à la superbe pochette érotico-capillaire), l’impérial "Sphynx" ouvre le bal. Appelé à devenir un classique des setlists du groupe, le morceau impressionne. Le chant sinusoïdal de Clémence Quélennec n’a jamais paru aussi captivant et le groupe, sûr de son fait, déroule le fil, nous fait pénétrer dans son labyrinthe synthétique.

Première piqûre de rappel de Psycho Tropical Berlin, "Packshot" finit de nous réchauffer les mollets avant un réjouissant intermède bubblegum ("Mycose", "Septembre"). La délicieuse ritournelle "Où Va Le Monde" s’avère aussi addictive que sur disque. Marlon Magnée endosse pour l’occasion un costume mi-crooner mi-MC, parcourant la scène en débitant ses paroles désabusées.

S’en suit un tunnel exaltant et de haute volée : "Tatiana" – très Elmer Food Beat –, "Paris 2012", "Si Un Jour", et le tube "Sur La Planche", qui déclenche une irrésistible excitation collective.

La sublime "Al Warda", un des sommets de Mystère – et de cette soirée –, met une nouvelle fois en valeur le chant hypnotique de Clémence Quélennec. Malgré une acoustique qui ne lui rend pas vraiment justice, le titre est sublimé pour l’occasion par la présence aux platines de DJ Pone, venu en renfort sur deux titres. Le featuring aurait pu s’avérer artificiel (voire promotionnel), mais l’alchimie est bien réelle et DJ Pone fait des merveilles aux platines sur "Exorciseur".

En dépit de quelques moments plus faibles ("It’s Time To Wake Up (2023)", "Tueur De Fleurs"), la suite est à la hauteur ("Nous Étions Deux", "Elle Ne T’aime Pas", "SSD", "La Femme Ressort"). Mais, tel un enfant gâté ne se contentant pas de son plat de résistance, la salle attend avec impatience le bouquet final, en forme de manifeste pro-transports en commun.

En constatant la perte de contrôle totale que provoque l’intro de "Antitaxi", on se dit que La Femme ne surpassera peut-être jamais cet hymne fondateur, irrésistible rouleau-compresseur électro-yéyé au riff de guitare surf hypnotisant, qui conclut en beauté un concert réjouissant de bout en bout.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album La femme chocolat de Olivia Ruiz
La chronique de l'album Psycho Tropical Berlin de La Femme
La chronique de l'album Mystère de La Femme
La Femme en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
La Femme en concert au Festival Le Cabaret Vert #8 (vendredi 24 août 2012)
La Femme en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Marseille
La Femme en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Samedi 15 septembre
La Femme en concert au Festival Les Paradis Artificiels #7 (édition 2013) - mercredi 10 avril
La Femme en concert au Festival Art Rock #30 (édition 2013)
La Femme en concert au Festival Art Rock 2013 - vendredi, samedi et dimanche
La Femme en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Jeudi
La Femme en concert au Festival Rock en Seine 2013 (samedi 24 août 2013)
La Femme en concert au Festival Fnac Live #4 (édition 2014)
La Femme en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - samedi 2 juillet
La Femme en concert au Festival La Route du Rock #26 (samedi 13 août 2016)
La Femme en concert au Festival Rock en Seine 2016 - samedi 27 août

En savoir plus :
Le site officiel de La Femme
Le Bandcamp de La Femme
Le Soundcloud de La Femme
Le Facebook de La Femme
Le blog de Pierre Baubeau


Pierre Baubeau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=