Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Avaleur
Maison des Métallos  (Paris)  février 2017

Comédie dramatique de Jerry Sterner, mise en scène de Robin Renucci, avec Nadine Darmon, Marilyne Fontaine, Xavier Gallais, Robin Renucci et Jean-Marie Winling.

On est désormais coutumier des spectacles traitant de sujets économiques ou même expliquant l'économie ou des phénomènes lui étant liés.

Des adaptations de Frédéric Lordon par Judith Bernard ("Le Grand Retournement", "Bienvenue dans l'Angle Alpha") aux créations de Carole Thibaut ("Monkey Money"), s'est développé un théâtre didactique ayant vocation à décrypter ou à décortiquer tout ce qui touche à la science économique.

"L'Avaleur", adapté par Evelyne Loew de la pièce de Jerry Sterner, "Other People's Money" et mis en scène par Robin Renucci, s'attaque aux boursiers qui sont prêts à détruire des entreprises qui fonctionnent à des seuls fins spéculatives.

Volontiers explicatif et pédagogique, le travail de Robin Renucci va consister à suivre, presque en temps réel, les étapes qui conduiront une entreprise bien identifiable, la CFC, ("Câble Français de Cherbourg") à disparaître au profit... du profit.

Un prédateur financier de la City, appelé opportunément "Kafaim", Franck Kafaim (Xavier Gallais), va sortir ses griffes pour s'en emparer, quoi qu'il advienne aux salariés et à la pérennité de l'entreprise.

La démonstration opérée est à la fois plaisante et savante et l'on ne s'ennuie jamais dans ce bras-de-fer conté par Robin Renucci comme un combat à suspense entre d'une part, le brave PDG (Jean-Marie Winling), s'appuyant sur son directeur (Robin Renucci) et la fille avocate internationale (Marilyne Fontaine) de sa fidèle secrétaire-maîtresse (Nadine Darmon), et d'autre part, l'as des as des coups retors, Franck Kafaim.

Après avoir monté "Le Faiseur" de Balzac, c'est la deuxième incursion de Robin Renucci dans la description du monde de la finance. Il s'agit pour lui de toucher le plus grand nombre et donc de ne pas craindre le schématisme, voire le manichéisme, pour atteindre tout le public et lui faire comprendre comment marche une entreprise et sur quoi elle s'appuie pour dégager des fonds.

Dans "L'Avaleur", il y a ainsi, d'un côté, le gentil capital entrepreneurial, humain et familial, et de l'autre, le méchant capital financier, sans foi ni loi, incarné par Kafaim et son faux-ventre à la John Falstaff.

Dans le rôle, Xavier Gallais se régale. Il est à son meilleur et mange sans peine ses adversaires. On ne saura jamais si cela tient à la volonté de l'auteur et du metteur en scène, ou à la force de conviction de l'acteur, mais les arguments cyniques qu'il martèle triomphent aisément du prêchi-prêcha bien pensant de la partie cherbourgeoise.

"L'Avaleur" sera un parfait spectacle pour les collégiens et les lycéens pour qu'ils s'initient aux questions qui rythmeront leurs vies d'adultes. On en restera avant tout au constat, sans ouvrir aucune perspective d'avenir pour lutter contre des personnages aussi malfaisants que Franck Kafaim.

Mais Robin Renucci a réussi son pari puisqu'il s'est donné pour objectif d'ouvrir à tous des questions et des mécanismes réservés en général à des spécialistes. On ne peut que l'en féliciter et attendre le prochain chapitre théâtral qui approfondira encore les questions traitées dans "L'Avaleur".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=