Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ça Fromet !
Comédie de Paris  (Paris)  février 2017

Spectacle de chansons caustiques conçu et interprété par Fréderic Fromet accompagné par les musiciens François Marnier et Rémy Chatton.

Si l'on était un peu taquin, on définirait Frédéric Fromet comme un "chansonnier engagé", ce qui est un parfait oxymore, puisque en général les chansonniers modernes sont plutôt de droite (cf. Jean Amadou, Bernard Mabille) et les chanteurs engagés plutôt de gauche.

Malgré une voix qui ne cherche pas à concurrencer Luciano Pavarotti et une présence qui n'éclipsera pas celle de Jacques Brel, Frédéric Fromet captive sou auditoire.

Evidemment, et il ne s'en cache pas, il a son public et il est clivant. Si l'on est fan de Laurent Gerra et de Michel Sardou, il vaudra mieux éviter de venir écouter ses petites bluettes méchantes et de "gauche". Même là, il vaudra mieux être un électeur socialiste, tendance Hamon, qu'une groupie de Manuel Vals ou de Jean-Luc Mélenchon.

Participant, tous les vendredis après-midi, à l'émission de France Inter, "Si tu écoutes, j'annule tout" d'Alex Vizorek et Charline Vanhoenacker, il incarne assez bien l'esprit de la maison de la radio nationale. On pourra donc lui reprocher une certaine arrogance et la certitude d'être le naturel héritier de Pierre Desproges et le dépositaire d'un "rire intelligent", même quand il énonce des propositions discutables.

Cela dit, les esprits tolérants qui voudraient prouver à Frédéric Fromet que ceux qui ne pensent pas comme lui ne sont pas forcément des imbéciles, prendront du plaisir à plus de la moitié de son spectacle, celle où il ne fait pas de "politique".

Car, quand il ne se laisse pas aller à l'autosatisfaction d'un bobo content d'en être, et sachant se moquer (trop gentiment) de lui-même, il clive moins. Ses textes qui accumulent les petites observations du quotidien, sont assez delermiens (tendance Philippe pas Vincent). Il sait même jouer aux Bobby Lapointe modernes, dans un texte joliment troussé où il élimine les cédilles des mots, aboutissant à un petit bijou post-surréaliste.

Très à l'aise avec des spectateurs avec qui il peut habilement échanger à brûle-pourpoint, Frédéric Fromet s'est constitué un public de fidèles qui connaissent ses textes par cœur et n'hésitent pas à revenir. Cette connivence gagne vite le néophyte, même si, comme on l'a signalé, il a des réserves sur le fond.

Question affinités, on le sent nourri de l'esprit "Hara Kiri", avec une préférence pour les plus "bêtes et méchants", genre Reiser ou Professeur Choron. Il doit beaucoup aux grands anciens, tels Font et Val, et a bien assimilé "Chanson plus bifluorée" dont il reprend les principes parodiques. La petite heure et demie que l'on passe en sa compagnie est agréable au point d'en oublier - ou d'accepter - ses raccourcis idéologiques de "penseur médiatique".

Dans "Ça Fromet !", avec ses complices François Marnier, à l'accordéon et aux claviers, et Rémy Chatton, à la contrebasse et à la grosse caisse, Frédéric Fromet, qui gratte honnêtement la guitare, mérite d'être écouté et l'on se surprend à trouver le spectacle trop court, ce qui est bon signe.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=